dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Élections / RDC : UDPS, une machine politique divisée contre elle-même

RDC : UDPS, une machine politique divisée contre elle-même

Depuis que le Père de la démocratie congolaise, Etienne Tshisekedi, a quitté la terre des hommes, le 1er février 2017 à la Clinique Sainte Elisabeth, à Bruxelles, en Belgique.  Et comme disent les révolutionnaires, la meilleure façon de pleurer un camarade qui est tombé au front, c’est de poursuivre sa lutte jusqu’à la victoire finale. C’est ce que Bruno Tshibala, l’un des fidèles du lider maximo, s’est engagé à faire, en promettant d’offrir aux congolais,  les meilleures des  élections qui puissent exister depuis que le  pays a pu accéder à l’indépendance nationale et  à la souveraineté  internationale. Mais, comment le fera-t-il si l’Udps, l’héritage politique de Tshisekedi wa Mulumba reste une machine politique divisée contre elle-même ? Voilà qui justifie la raison d’être du Conclave du premier parti d’opposition au Congo-Kinshasa dont Bruno Tshibala Nzenzhe a personnellement lancé les travaux, le mercredi 29 novembre dernier et qu’il va clôturer aujourd’hui.  Pour les analystes, l’Udps a besoin, en cette phase cruciale, d’un leadership éclairé et plus qu’engagé. Surtout que depuis le 1er février dernier, la fille aînée de l’Opposition RD congolaise a manqué et manque encore un Président. Et donc, ce conclave qui s’achève ce vendredi, est censé baliser la voie à l’ouverture, du 4 au 6 décembre 2017, du Congrès électif à l’issue duquel, un successeur à Etienne Tshisekedi sera, certainement, désigné.

‘’Nous sommes des ceux qui avons œuvré pour la fondation de ce parti historique. Qui avons mené ce combat glorieux pour l’avènement de la démocratie. L’objectif poursuivi par ce conclave, c’est de préparer les conditions qui nous permettront d’aller au congrès du parti dans l’unité et la réconciliation. Le congrès étant ce cadre nous permettant d’arrêter toutes nos stratégies pour aller aux élections du 23 décembre 2018.  Nous avons besoin d’un leadership et ce leadership national sera adoubé au cours de ce congrès ‘’, a dit substantiellement, Bruno Tshibala Nzenzhe, dans son mot d’introduction.

Tableau sombre

La salle Maranatha était bondée des cadres et militants du parti. Les uns sont venus de l’extérieur du pays notamment, du Cameroun, de l’Afrique-sud, de l’Europe et des Etats-Unis. Les autres, par contre, sont venus du Congo profond pour prendre part à ces activités. C’est d’abord par le mot de circonstance prononcé par le Docteur Tharcisse Loseke que le ton a été donné. Il a dressé, en quelques lignes, un tableau sombre de la situation  que traverse l’Udps, depuis la disparition impromptue  du Leader  des leaders, Etienne Tshisekedi.

Cap vers les élections

Tharcisse Loseke a, aussi, remercié les membres de la commission préparatoire pour leur dévouement et la qualité de leurs travaux.  ‘’L’UDPS restera notre seul chantier lumineux pour les intérêts du peuple Congolais’’, déclarera, pour sa part, Bruno Tshibala aux assises du lancement du conclave. Sur ce, il ne peut pas admettre un seul instant que ce parti sombre dans l’immobilité. Raison pour laquelle, il a pris le courage d’inviter les cadres et militants du parti à s’engager sur la voie d’un nouvel ordre politique.

Au-delà de toute évidence, ces assises sont de mise parce que le pays traverse un tournant décisif de son histoire qui va justement déboucher sur l’organisation des élections à l’horizon décembre 2018.

Car, dit-on, celui qui veut aller loin, ménage sa monture. Soucieux de la stabilité du parti, Bruno Tshibala exhorte les conclavistes à pouvoir privilégier l’esprit de l’unité, gage de la réussite dans l’ordre de bataille des élections en cours.

Dans un autre registre, Bruno Tshibala invite la population Congolaise à se focaliser sur les élections à venir plutôt qu’à se laisser distraire par des appels au recours à la rue qui ne vont pas contribuer à l’avancement du pays.

Le Conclave du parti cher à l’« immortel » Etienne Tshisekedi a pour thème central de « normalisation de la vie du parti, la réconciliation et la revitalisation de l’UDPS vers la tenue du congrès ». La première journée d’hier a été consacrée à la validation des mandats des participants, l’adoption du Règlement intérieur du Conclave. S’ajoutent à cela, l’élection et l’installation du bureau définitif du conclave, la mise en place des commissions, les débats et résolutions.

Par contre, l’adoption des résolutions en plénière, la mise en place d’une structure provisoire du parti ainsi que la lecture et l’adoption du Rapport final du conclave interviendront à la clôture des travaux, prévue ce jeudi au même endroit.

Ci-dessous, le texte intégral du discours de Bruno Tshibala, à l’ouverture du conclave de l’UDPS.

MOT DE BIENVENUE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DU CONCLAVE DE L’UDPS

Hauts cadres de l’UDPS,

Chers Combattantes et Combattants,

Distingués invités,

C’est avec une grande joie, que nous vous accueillons ce jour dans ce cadre magnifique de Maranatha à l’occasion du lancement de travaux du Conclave qui nous conduira au Congrès extraordinaire de notre cher parti.

La manifestation de ce jour est d’une grande importance compte tenu des enjeux de l’heure. Il s’agit pour nous de nous mettre ensemble pour réfléchir sur les voies et moyens susceptible de nous permettre de réorganiser notre cher parti afin d’affronter efficacement les épreuves électorales qui pointent à l’horizon, et de lui donner à l’issue des scrutins une place à la dimension de son rôle historique dans le combat pour la démocratisation de notre pays.

Je voulais réitérer ici, mon appel solennel à l’unité, à la réconciliation et à la restructuration de notre cher parti, lancé lors des travaux préparatoires de ce conclave. Car, dit-on, l’union fait la force. Nous ne pouvons pas nous permettre d’aborder les échéances électorales à venir en ordre dispersé. Nous devons considérer que ces élections nous offrent une opportunité historique de faire entrer notre parti dans l’ancrage démocratique de notre pays. Ces élections sont l’aboutissement d’un long et laborieux processus des négociations politiques voulues et patronnées par notre défunt Président Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA dont l’accord du 31 décembre 2016 résonne comme un testament politique. Il y a lieu de retenir aussi qu’elles seront les toutes premières élections organisées dans ce pays avec un Premier Ministre de l’UDPS qui a pour ambition d’offrir au pays les meilleures élections de son histoire.

Mesdames et Messieurs les Conclavistes,

Vous avez le devoir historique de nous présenter les actes qui vont constituer la matrice des travaux du Congrès extraordinaire de notre parti. Vos travaux devraient refléter l’esprit d’unité, de réconciliation et du respect de la mémoire de tous nos héros morts et vivants.

L’UDPS qui est le procureur de la démocratie dans notre pays est et demeure un patrimoine précieux qui doit être préservé à tout prix, c’est-à-dire, mis à l’abri de toute action qui galvauderait son statut historique. Je l’ai dit pour avoir resté en permanence 36 ans au front. L’UDPS restera notre sentier lumineux vers le bonheur du peuple. C’est pourquoi, nous disons avec raison : Le Peuple d’abord !

Sur ce, je déclare ouverts les travaux du Conclave de l’UDPS auxquels je souhaite plein succès.

Que Dieu bénisse notre cher parti.

Je vous remercie.

BRUNO TSHIBALA NZENZHE

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Casques bleus tues en RDC : Une attaque préparée et orchestrée

Selon Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer