dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Élections / RDC : Le nouveau calendrier électoral doit être respecté

RDC : Le nouveau calendrier électoral doit être respecté

L’unanimité se dégage désormais au sein de la communauté internationale sur le respect du calendrier électoral en République démocratique du Congo. Après les USA, à travers son ambassadrice aux Nations unies, la France, la Belgique, l’Union européenne, le Canada et la Suisse, c’est le tour des membres du Conseil de sécurité de l’ONU de prendre « note », mardi 28 novembre, de la publication, par la Commission électorale nationale indépendante de la République démocratique du Congo, du calendrier électoral pour les élections présidentielle, législatives et provinciales qui se dérouleront le 23 décembre 2018. Avec cette prise de position de l’ONU, c’est toute la communauté internationale qui est unanime sur le respect strict des délais des élections en RDC.

Le Conseil de sécurité des Nations unies prend « note » de la publication du calendrier électoral en République démocratique du Congo. Cependant, le Conseil de sécurité exige que les élections se tiennent effectivement au 23 décembre 2018 sans autre forme de report. En clair, l’ONU ne tolèrera pas le non-respect du calendrier de la Céni. Kinshasa est aussi appelé de poser des actions de décrispation politique pour permettre à tout le monde de participer aux prochaines élections.

L’unanimité se dégage désormais au sein de la communauté internationale sur le respect du calendrier électoral en République démocratique du Congo. Après les USA, à travers son ambassadrice aux Nations unies, la France, la Belgique, l’Union européenne, le Canada et la Suisse, c’est le tour des membres du Conseil de sécurité de l’ONU de prendre « note », mardi 28 novembre, de la publication, par la Commission électorale nationale indépendante de la République démocratique du Congo, du calendrier électoral pour les élections présidentielle, législatives et provinciales qui se dérouleront le 23 décembre 2018.

Avec cette prise de position de l’ONU, c’est toute la communauté internationale qui est unanime sur le respect strict des délais des élections en RDC.

Dans une déclaration à la presse, ils ont rappelé que le Conseil de sécurité, avec l’Union africaine, a demandé à plusieurs reprises la publication, en temps voulu, d’un calendrier électoral crédible et consensuel, conformément à l’Accord politique du 31 décembre 2016, rapporte un communiqué de l’Onu.

Maintenant que le 23 décembre 2018 a été fixé comme date des élections, les membres du Conseil de sécurité ont souligné « l’importance cruciale de veiller à ce que les élections ne soient pas reportées une nouvelle fois ». Le Conseil de sécurité estime qu’un « cycle électoral pacifique et crédible » est crucial pour la paix et une stabilité durables en RDC. Il a appelé les autorités congolaises et toutes les institutions concernées à prendre sans tarder toutes les mesures nécessaires pour que le nouveau calendrier soit scrupuleusement respecté, y compris la publication d’un budget crédible pour les élections.

Les membres du Conseil ont également souligné la nécessité de tout faire pour que les élections prévues soient organisées dans « les conditions requises de transparence, de crédibilité et d’inclusivité, et conduisent à un transfert pacifique du pouvoir ».

Ils ont réaffirmé qu’une mise en œuvre efficace et rapide de l’Accord du 31 décembre 2016 est essentielle pour un processus électoral crédible, la paix et la stabilité de la RDC, ainsi que pour soutenir la légitimité des institutions de transition.

Ils ont rappelé l’importance de prendre des mesures urgentes pour restaurer la confiance entre les acteurs impliqués et désamorcer les tensions politiques. Ils ont noté, en particulier, la nécessité de progresser immédiatement dans la libération des prisonniers politiques et le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de l’offre faite par l’Union africaine, l’Organisation internationale de la Francophonie, la Communauté de développement de l’Afrique australe et l’Union européenne de mettre en place une équipe coordonnée d’experts pour la préparation des élections, notamment pour assurer la participation pleine et égale des femmes.

Le Conseil de sécurité a réitéré son appel à tous les Congolais pour qu’ils œuvrent à la préservation des acquis encore fragiles sur la voie de la paix et de la stabilité. Il a aussi appelé tous les partis politiques, leurs partisans et les autres acteurs politiques à rester calmes et à s’abstenir de toute forme de violence.

C’est un énième appel envers Kinshasa pour le contraindre à libérer définitivement le processus électoral et organiser en temps indiqué les élections devant favoriser le renouvellement de la classe dirigeante au 23 décembre 2018.

==END

RDC : le Conseil de sécurité appelle à respecter la date des élections fixée au 23 décembre 2018

Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont pris note mardi de la publication par la Commission électorale nationale indépendante de la République démocratique du Congo (RDC) du calendrier électoral pour les élections présidentielle, législatives et provinciales qui se dérouleront le 23 décembre 2018.

Dans une déclaration à la presse, ils ont rappelé que le Conseil de sécurité, avec l’Union africaine, a demandé à plusieurs reprises la publication en temps voulu d’un calendrier électoral crédible et consensuel, conformément à l’Accord politique du 31 décembre 2016.

Maintenant que le 23 décembre 2018 a été fixé comme date des élections, les membres du Conseil de sécurité ont souligné « l’importance cruciale de veiller à ce que les élections ne soient pas reportées une nouvelle fois ».

Le Conseil de sécurité estime qu’un « cycle électoral pacifique et crédible » est crucial pour la paix et une stabilité durables en RDC. Il a appelé les autorités congolaises et toutes les institutions concernées à prendre sans tarder toutes les mesures nécessaires pour que le nouveau calendrier soit scrupuleusement respecté, y compris la publication d’un budget crédible pour les élections.

Les membres du Conseil ont également souligné la nécessité de tout faire pour que les élections prévues soient organisées dans « les conditions requises de transparence, de crédibilité et d’inclusivité, et conduisent à un transfert pacifique du pouvoir ».

Ils ont réaffirmé qu’une mise en œuvre efficace et rapide de l’Accord du 31 décembre 2016 est essentielle pour un processus électoral crédible, la paix et la stabilité de la RDC, ainsi que pour soutenir la légitimité des institutions de transition.

Ils ont rappelé l’importance de prendre des mesures urgentes pour restaurer la confiance entre les acteurs impliqués et désamorcer les tensions politiques. Ils ont noté en particulier la nécessité de progresser immédiatement dans la libération des prisonniers politiques et le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de l’offre faite par l’Union africaine, l’Organisation internationale de la Francophonie, la Communauté de développement de l’Afrique australe et l’Union européenne de mettre en place une équipe coordonnée d’experts pour la préparation des élections, notamment pour assurer la participation pleine et égale des femmes.

Le Conseil de sécurité a réitéré son appel à tous les Congolais pour qu’ils œuvrent à la préservation des acquis encore fragiles sur la voie de la paix et de la stabilité. Il a aussi appelé tous les partis politiques, leurs partisans et les autres acteurs politiques à rester calmes et à s’abstenir de toute forme de violence.

[Avec le Centre d’actualité de l’Onu]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Casques bleus tues en RDC : Une attaque préparée et orchestrée

Selon Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer