lundi , 18 décembre 2017
Accueil / Société / Immigration / Esclavagisme en Libye : Hypocrisie des artistes congolais

Esclavagisme en Libye : Hypocrisie des artistes congolais

Face aux nombreuses atrocités qui se perpétuent sur le territoire congolais, on ne peut que trouver le comportement de ces artistes dégoûtant. Ils s’émeuvent de ce qui se passe en Libye, mais semblent ignorer la réalité de violences au Kasaï, au Kivu, dans le Nord Katanga et ailleurs encore. C’est le triomphe de l’hypocrisie. L’artiste n’a rien à dire politiquement? Mais quelle est la valeur de l’artiste dans la société? Le peuple congolais souffre de la faim et de la pauvreté, il est bafoué dans ses droits les plus élémentaires, on le tue… Koffi Olomide, Fally Ipupa, Héritier Watanabe et Werrason, ces monstres d’égoïsme, n’en ont cure. Ils sont muets comme des carpes. Leur insensibilité au triste sort de leurs compatriotes est sidérante, voire choquante. La vraie générosité commence par s’occuper des siens avant de s’occuper des autres. Le chanteur Werrason, que l’on présente comme « Ambassadeur de la paix », n’est pas censé l’ignorer !

Depuis le reportage sur la vente des migrants noirs en Libye diffusé par la chaîne CNN, le 14 novembre dernier, les réactions de stupeur et d’indignation se multiplient, notamment sur les réseaux sociaux. A l’instar du chanteur ivoirien, Alpha Blondy, certains artistes congolais ont dit, à leur tour, le mal qu’ils pensent de cette barbarie et réclament des actions. Cette posture a de quoi en faire sourire plus d’un.

Le chanteur ivoirien, Alpha Blondy, qui a dénoncé la « situation révoltante, humiliante et inacceptable » vécue par les migrants africains vendus comme esclaves en Libye, a fait des émules en République Démocratique du Congo.

Les artistes congolais, Koffi Olomide, Fally Ipupa, Héritier Watanabe et Werrason, ont joué aux moutons de Panurge en réalisant des vidéos et écrivant des messages sur leurs pages Facebook contre cette pratique inhumaine. Une attitude qui n’est pas inadéquate. Loin de là. Mais elle laisse plus d’un observateur perplexe.

Cela amène donc à s’interroger sur la pertinence de leur démarche : si Alpha Blondy n’avait pas lancé son « cri de cœur » à l’adresse des dirigeants africains, ces  » leaders d’opinion » congolais, qui se disent « apolitiques », auraient-ils réagi à cette monstruosité libyenne ? Mais assoiffés de symboles et de moyens pour assurer leur propre promotion, ils font du mimétisme. Juste pour paraître à la page, alors que ça frise le ridicule.

N’est pas Alpha Blondy qui veut ! Depuis les années 1980, le combat que mène cet artiste pour la liberté est patent. Ses messages engagés portés par le reggae touchent ceux qui rêvent d’un monde plus juste. Il ne mâche pas ses mots. Il tire les sonnettes d’alarme, dénonce les grimaces du monde, pointe du doigt ce qui l’exaspère. Aujourd’hui, l’avenir de la Côte d’Ivoire et les dangers la menaçant sont au centre de ses préoccupations. Au pays de Didier Drogba,le « Koro », comme l’appellent affectueusement ses fans, est considéré comme « la voix des sans voix ».

Koffi Olomide, Fally Ipupa, Héritier Watanabe et Werrason n’ont pas l’étoffe d’ Alpha Blondy ! Ils sont loin du compte. Le mimétisme est un vilain défaut. Pourquoi ne se sont-ils jamais offusqués de graves violations des droits de l’homme chez eux, en République Démocratique du Congo ?

Hypocrisie

Face aux nombreuses atrocités qui se perpétuent sur le territoire congolais, on ne peut que trouver le comportement de ces artistes dégoûtant. Ils s’émeuvent de ce qui se passe en Libye, mais semblent ignorer la réalité de violences au Kasaï, au Kivu, dans le Nord Katanga et ailleurs encore. C’est le triomphe de l’hypocrisie.

L’artiste n’a rien à dire politiquement? Mais quelle est la valeur de l’artiste dans la société? Le peuple congolais souffre de la faim et de la pauvreté, il est bafoué dans ses droits les plus élémentaires, on le tue… Koffi Olomide, Fally Ipupa, Héritier Watanabe et Werrason, ces monstres d’égoïsme, n’en ont cure. Ils sont muets comme des carpes.

Leur insensibilité au triste sort de leurs compatriotes est sidérante, voire choquante. La vraie générosité commence par s’occuper des siens avant de s’occuper des autres. Le chanteur Werrason, que l’on présente comme « Ambassadeur de la paix », n’est pas censé l’ignorer!

Le peuple congolais n’est pas dupe de l’hypocrisie qui caractérise cette « race », comme dirait leur aîné, le feu Luambo Makiadi Franco. Des opportunistes aux dents longues qui ne pensent qu’à leur propre gloire.

Ce qui est certain, c’est que leur opération de promotion – parce qu’elle en est une – a fait un bide.

[Robert Kongo]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Création des emplois : La RDC libéralise le secteur des assurances

La libéralisation du secteur des assurances est désormais effective en RDC. La page du monopole …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer