lundi , 18 décembre 2017
Accueil / Société / Éducation / Kinshasa : Vers une grève des professeurs à l’UPN

Kinshasa : Vers une grève des professeurs à l’UPN

Une nouvelle grève des professeurs plane sur l’Université pédagogique nationale (UPN). Selon des sources concordantes, une cessation des cours serait envisagée dans cet établissement public. Des professeurs ne seraient pas d’accord avec le paiement des frais académiques au taux de 960 fc le dollar, tel que décidé par le Gouvernement lors de la 5ème réunion du conseil des ministres. Pour eux, ce taux risque d’impacter négativement sur leurs salaires.

Jointe au téléphone, une source proche du comité de gestion de l’ex-IPN dément cette information. « Nous ne sommes pas au courant de cette info. Il est vrai que le problème de taux préoccupe au plus haut point le comité de gestion, étant donné qu’il est à la base du dysfonctionnement de l’établissement. Mais nous ne sommes pas au point de cautionner une nouvelle grève. D’ailleurs, ce point n’est pas inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée générale », a souligné ce membre du comité de gestion de l’UPN.

Par contre, l’Association des professeurs de l’Université pédagogique nationale (APUPN), a confirmé la menace de grève, bien qu’elle ne soit pas inscrite à l’ordre du jour de l’assemblée générale.

« Ce problème de taux, nous préoccupe au plus haut point. Nous manquons de réponses à donner aux professeurs qui s’interrogent sur la modicité de leurs salaires à cause de ce rétropédalage du gouvernement. En ce qui concerne l’inscription de ce point à l’ordre du jour, ne vous inquiétez pas, l’ordre du jour peut être modifié à tout moment « , a confirmé une source influente de l’APUPN.

Toujours est-il que les professeurs, craignant une mauvaise surprise dans la paie de leur prime mensuelle, se demandent à quel taux celle-ci sera payées ». Aux dernières nouvelles, les discussions autour du taux à appliquer feraient aussi l’objet de l’assemblée générale de l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (Apukin).

Mais déjà, au niveau de l’UPN le problème de taux devrait également être abordé pendant les assises de l’assemblée générale de professeurs de l’UPN.

POINT DE VUE DU GOUVERNEMENT

On se souviendra qu’après avoir été informé du mécontentement des enseignants de certains nombre d’établissements d’Enseignement supérieur et Universitaire du pays, à la suite des initiatives d’ajustement des frais académiques des étudiants prises par certaines de leurs autorités académiques au taux de change actuel, le Gouvernement a pris la décision de surseoir lesdits ajustements.

En clair, avait expliqué Lambert Mende, le taux des frais académiques exigés à tous les étudiants de l’Enseignement supérieur et universitaire sur toute l’étendue du territoire national reste le même que celui de l’exercice précédent et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Au cours de ce conseil des ministres, le Vice-Premier Ministre, en charge de l’Intérieur et Sécurité avait aussi indiqué que la décision du Gouvernement de maintenir à leur niveau de l’année dernière les taux des frais académiques à acquitter par les étudiants des établissements d’enseignement supérieur et universitaire a été appliqué presque partout. A l’exception de quelques établissements de la province du Kongo-Central.

Une enquête a été diligentée pour établir les responsabilités de cette non exécution de la directive gouvernementale pour des sanctions éventuelles, le cas échéant.

[Rachidi MABANDU]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

MSF victime d’attaques et d’enlèvements en RDC

Victime d’attaques multiples, d’enlèvements de ses équipes et de braquages, Médecins Sans Frontières (MSF) ne …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer