dimanche , 21 janvier 2018
Accueil / Élections / RDC : Corneille NAANGA doit démissionner

RDC : Corneille NAANGA doit démissionner

La situation politique congolaise ne laisse présager des lendemains qui enchantent et les inquiètudes des congolais et de tous les étrangers épris de justice sociale, voire-même d’esprit démocratique ont atteint des proportions incommensurables. L’avenir est très sombre et on a l’impression de se trouver à bord d’un avion qui va se crasher. Et on est en face d’un régime dictatorial illégitime qui ne veut pas d’élections. Aujourd’hui les faits et les attitudes de Joseph Kabila et de tous les pilleurs qui l’enourent parlent suffisamment aux congolais quant à l’organisation des élections présidentielle et législatives avant la fin d’année 2017. Tout était prévisible depuis le jour où l’accord de saint Sylvestre a été signé et davantage quand le président congolais déclara dans une interview accordée à la presse allemande qu’il n’avait jamais promis quant à la tenue des élections en Rdc cette année.  A cause de cette manie de se livrer à la finasserie, les congolais n’arriverons jamais à avoir un calendrier électoral définitif.

Au regard de tout ce qui se passe actuellement au Congo en tenant compte des éléments factuels, Joseph Kabila et son clown de Corneille Nanga envoient un message très négatif à l’égard des congolais et du reste du monde. Lorsqu’on arrive à la manifestation d’une mauvaise volonté politique très manifeste de ne pas organiser les élections afin que l’hécatombe des congolais ne puisse cesser, le défi de trouver d’autres voies pour lancer un cri d’alarme s’impose. C’est dans cette optique que les évêques congolais sont sortis de leur reserve lors de la 54ème assemblée plénière ordinaire pour avertir de la situation critique du pays qui va très mal. Dans ce registre de ” Tout pourri”, neuf ex-présidents africains et l’ancien secrétaire de l’ONU Koffi Annan se sont sentis très ‘consternés’ par la situation politique au Congo et se sont alarmés que l’accord conclu le 31 décembre dernier ne soit pas respecté et que les élections ne soient pas organisées à la fin de cette année. Pour eux les élections sont la seule option royale pour résoudre la problèmatique de crise de légitimité des institutions congolaises.

Le problème aujourd’hui est celui de l’insécurité chronique dans l’est du pays , au Kasaï et au Katanga . Joseph Kabila utilise le désordre pour  se maintenir au pouvoir et il instrumentalise certains  groupes armés pour créer l’insécurité. Il faut tôt ou tard interpeller  ceux qui plongent dans le chaos meurtrier l’est du pays, le Kasaï, le Katanga. Cela fait des mois que Monsieur Corneille Nanga ne veut pas donner le calendrier électoral cherchant à jouer à la pirouette. Manipulé par le pouvoir auquel il doit des comptes, ce monsieur ne peut s’affrancir de celui qui l’a placé à ce poste. Dans un pays où les acteurs politiques sont le plus plombés par la corruption et le président redistribue les ressources qu’il a volées à ces hommes de paille, il faut donc comprendre que la peste est là, aucune institution ne bénéficiera des plus grandes marges de manoeuvre.

Il n’est pas évident que tous ces idiots utiles du système démissionnent de leurs fonctions. Pour se débarasser de ce régime, il incombe à tous les congolais et  aux  partis politiques d’opposition de monter  au crénau pour réclamer la démission de Corneille Nanga et de  préparer après la date fatidique du 31 décembre 2017 l’après Kabila.

[Professeur Florent Kaniki]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Le ” E-gouvernance ” permettra au Nord-Kivu de mieux lutter contre la fraude

Avec l’édit provincial relatif à la gouvernance électronique qui vient d’être recevable, le Nord-Kivu espère …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer