vendredi , 28 avril 2017
Accueil / Uncategorized / USA : Trump, cet économiste qui a démystifié la dynastie Clinton !

USA : Trump, cet économiste qui a démystifié la dynastie Clinton !

La « trumpisation des esprits » a officiellement commencé depuis le mercredi 09 novembre 2016, et le peuple congolais jubile à cause du camouflet historique essuyé par la dynastie Clinton et l’éventuelle fin du contrat mafieux signé par le génocidaire Bill Clinton avec ses sous-traitants de l’I.T.P. (International Tutsi-Power) notamment « Yoweri Museveni », Paul Kagameu, et « Joseph Kabila ». Pour le peuple congolais, Donald Trump surnommé « Bulldozer », un économiste de formation – qui est aussi un produit de l’impérialisme américain comme Hillary – est le moindre mal par rapport à Hillary Clinton alias « Chérie Bondowe ». En élisant Donald Trump comme leur 45ème président, les yankees ont non seulement déboulonné la dynastie Bill & Hillary Clinton (un couple de génocidaires hypocrites) mais aussi humilié tous les « médias mensonges » qui avaient voulu manipuler et désinformer (lavage des cerveaux oblige !) tout le monde entier avec des sondages consciemment trafiqués. Donald Trump, le milliardaire des pauvres, a magistralement battu Hillary Clinton à cause de ses multiples grossiers mensonges, et différentes autres compromissions. Poussée par son mari, et battue deux fois par K.O. (battue d’abord par Barack Obama lors des primaires présidentielles du Parti démocrate de 2008, et maintenant par Trump en 2016), Hillary Clinton regrette tous les milliards jetés par la fenêtre, et a peur d’aller en prison. Nous vous rappelons que, ayant débuté depuis 1997, le deuxième génocide congolais continue jusqu’à ce jour ; et c’est Bill Clinton qui en est le géniteur politique et il en tire d’ailleurs un grand profit matériel. L’affaire du 2ème génocide congolais, avec un bilan provisoire avoisinant les 20 millions de morts, est parmi les plus grands dossiers qui embarrassent Bill Clinton et pour lesquels il avait poussé sa femme, Hillary, à devenir présidente des USA (mais en vain) afin d’essayer d’échapper à la justice. Même s’il se cache derrière sa Fondation qu’il a créée en 1997 (est-ce une simple coïncidence avec le début du 2ème génocide congolais ? Non !) non seulement pour tenter de se donner bonne conscience mais également et surtout pour payer le moins d’impôts possible, Clinton – ce cynique et hypocrite impérialiste – fait aussi partie du club restreint des grands capitalistes multimilliardaires (comme Maurice Tempelsman, représentant de la CIA pour le Congo-Kinshasa depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour, et « patriarche » de 87 ans au sein de la CIA, néocolonialiste et très grand diamantaire Belgo-Américain d’origine israélienne) qui continuent à piller jusqu’à ce jour les immenses richesses naturelles du Congo en massacrant par procuration les peuples autochtones (les Bantou congolais). Nous vous rappelons aussi que le premier génocide congolais, ayant causé entre 10 à 15 millions de morts, a été commandité par Léopold II, roi des Belges (grand sanguinaire esclavagiste comme son père Léopold Ier).

Qui est Donald Trump ?

« Donald Trump (né Donald John Trump), est un homme d’affaires et un homme d’État américain, né le 14 juin 1946 à New York. Il est président élu des États-Unis à la suite de sa victoire lors de l’élection du 8 novembre 2016. Il doit prendre ses fonctions le 20 janvier 2017.

Il est le fils de Fred Trump, un promoteur immobilier de New York, cofondateur de l’entreprise Elizabeth Trump & Son, dans laquelle Donald Trump travaille durant ses études à l’école de commerce de Wharton à l’université de Pennsylvanie.

En 1968, il rejoint cette société, qu’il dirige depuis 1971 et qu’il renommera The Trump Organization. Il est également le fondateur de la Trump Entertainment Resorts. Donald Trump est notamment connu pour avoir bâti son empire et sa notoriété sur des bâtiments prestigieux qui portent généralement son nom. La plupart de ses immeubles, parmi lesquels la Trump Tower, se trouvent dans l’État de New York ; il s’agit notamment de gratte-ciels, mais on relève aussi un grand casino à Atlantic City, le Trump Taj Mahal.

Célébrité médiatique aux États-Unis dès les années 1980, impliqué dans le secteur du divertissement télévisuel, il est notamment, de 2004 à 2015, l’animateur de l’émission de téléréalité The Apprentice, qui contribue largement à sa notoriété.

Engagé en politique à partir des années 1980, il devient de façon inattendue le candidat du Parti républicain à l’issue des primaires de 2016, qu’il remporte sans avoir jamais détenu jusque-là de mandat électif. Marquée par de nombreuses polémiques, sa campagne se caractérise par des propositions radicales visant à réduire l’immigration, un positionnement isolationniste et protectionniste et une opposition à l’establishment et au politiquement correct. Elle se distingue également par un faible coût et une absence de recours à des sponsors. Éloigné du profil habituel des candidats du Parti républicain, il représente un cas singulier dans l’histoire politique américaine.

Sa victoire à l’élection présidentielle de novembre 2016 face à Hillary Clinton déjoue la plupart des pronostics. Après le vote du collège électoral (306 délégués en sa faveur contre 232 à sa rivale), il doit être investi 45ème président des États-Unis et succéder à Barack Obama le 20 janvier 2017. »

Ses origines et sa jeunesse

« Quatrième des cinq enfants de Mary Anne (née MacLeod) et Fred Trump (1905-1999), riche promoteur immobilier américain, Donald Trump naît en 1946 à New York dans le quartier du Queens.

Sa mère est originaire de l’île de Lewis, en Écosse. Bien que dans son livre The Art of the Deal, il explique que son père est né au New Jersey de parents suédois, ses grands-parents paternels étaient en fait des immigrés allemands, originaires de Kallstadt et son père est né dans le Bronx. Frederick Trump, grand-père paternel de Donald, a fait fortune dans des villes champignons en exploitant des hôtels, restaurants et maisons closes pendant la ruée vers l’or du Klondike.

Donald Trump a deux frères : Fred III (1938–1981), mort de complications liées à son alcoolisme, et Robert, né en 1948. Il a également deux sœurs : Maryanne Trump Barry, née en 1937, juge fédérale des États-Unis devant la cour d’appel des États-Unis pour le troisième circuit, et Elizabeth, née en 1942.

Il est le neveu du professeur John George Trump, connu pour ses travaux sur le radar lors de la Seconde Guerre mondiale et dans le domaine de la radiothérapie.

Alors qu’il n’a que treize ans, ses parents l’envoient dans une école militaire de New York, dans l’espoir de canaliser son énergie. Par la suite, il rejoint l’université Fordham, avant d’obtenir son diplôme en économie à l’université de Pennsylvanie. »

Sa vie privée

« En 1977, il épouse Ivana Zelníčková, athlète et mannequin tchécoslovaque, qu’il rencontre en 1976 dans le bar Maxwell’s Plum. Ils ont ensemble trois enfants : Donald Trump Junior (né le 31 décembre 1977), Ivanka Trump (née le 30 octobre 1981) et Eric Trump (né le 6 janvier 1984). Ils divorcent en 1992.

Donald Trump dément la rumeur d’une relation qu’il aurait entretenue avec Carla Bruni, rumeur qu’il aurait lui-même lancée.

Le 21 décembre 1993, il épouse l’actrice et présentatrice de télévision Marla Maples, avec qui il a une fille, Tiffany Trump (née le 13 octobre 1993). Le couple se sépare en 1997 et divorce le 8 juin 1999.

Depuis le 22 janvier 2005, il est marié à Melania Knauss, mannequin originaire de Slovénie avec laquelle il a un fils : Barron William Trump (né le 20 mars 2006).

Par son fils Donald Trump Junior et son épouse Vanessa Haydon Trump, il est grand-père de Kai Madison Trump (née en mai 2007), Donald John Trump III (né en février 2009), Tristan Milos Trump (né le 2 octobre 2011), Spencer Frederick Trump (né le 21 octobre 2012) et Chloe Sophia Trump (née le 16 juin 2014). Par sa fille Ivanka et son époux Jared Kushner, il est grand-père d’Arabella Rose Kushner (née le 17 juillet 2011), Joseph Frederick Kushner (né le 14 octobre 2013) et Theodore James Kushner (né le 27 mars 2016).

Donald Trump est un protestant presbytérien. » (Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Donald_Trump)

Comme vous le savez, dans la nuit du mardi 08 au mercredi 09 novembre 2016, après plusieurs mois de lavage de cerveaux par des medias-mensonges, les pays habitués aux systèmes de corruption  et de dictature notamment ceux du Tiers-monde et du Quart-monde d’Afrique noire et périphérique d’Europe, avaient été bouleversés et surpris d’apprendre le triomphe bien géré de Donald Trump.

N’ayant jamais compris les réalités américaines et la désinformation planétaire pratiquée par des médias-mensonges, ils se sont trompés dans leurs cyniques calculs sauf les Combattants et Résistants Congolais à l’instar de ceux du « CRAGI » qui, dans leurs publications d’« ATA NKALÉ », avaient prévu l’échec cuisant de la menteuse, Hillary Clinton dont son mari, Bill, l’ami personnel de Paul Kagame (l’Hitler d’Afrique), est non seulement impliqué dans le 2ème génocide congolais, mais aussi dans différents autres crimes organisés au Congo-Kinshasa et l’occupation politico-diplomatico-militaire de notre pays. Rappelons que Paul Kagame, Hitler africain, est l’oncle d’Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila et de James Kabarebe. Donc, le commanditaire Bill Clinton et ses nègres de service sont tous des criminels et coresponsables des crimes de guerre et de génocide que nous subissons au Congo depuis 1996 jusqu’à ce jour. En plus, selon plusieurs rapports publiés en 2013 par des ONG de défense des Droits humains : « Au moins 40 femmes sont violées chaque jour en RDC, soit plus d’une femme toutes les heures.»

En plus, quand il poussait Hillary Clinton à devenir présidente des USA grâce aux soi-disant « dons en millions et en milliards de dollars US » reçus de la part des dictateurs africains tels que Mohammed VI, Jacob Zuma, Paul Kagame, « Yoweri Museveni », Sassou Ngweso, Dos Santos, Ali Bongo, Alassane Ouattara, et autres,  Bill Clinton croyait que sa femme gagnerait afin que leur cynique couple puisse régner en maître absolu sur cette terre des hommes ; mais « NEIN » ! Les Clinton avaient oublié que le sang des millions d’innocents à travers le monde crie encore vengeance ici-bas !

En allant visiter, à Kigali, le mémorial du prétendu « génocide des seuls Tutsi», alors qu’il y avait, en 1994, plus des Hutu massacrés que des Tutsi (donc un génocide rwandais car Hutu et tutsi avaient été massacrés par les extrémistes de chaque côté), les Clinton se sont trompés d’époque et des peuples. Ces derniers (Bill & Hilary) étaient victimes d’Ugbenge rwandais (Ubgenge : ruse à outrance des Rwandais). Aujourd’hui, les Clinton ne font que récolter les fruits de ce grand mensonge rwandais. Le sang des innocents à travers le monde continue à crier vengeance, non seulement au ciel mais aussi ici-bas, sur la terre des hommes. Oui, les « KOKO MALAMU » prédisent bientôt la fin de l’occupation du Congo et l’expulsion de tous les criminels du territoire national.

En apprenant la fin imminente de leur aventure dans notre pays, le criminel Rwandais Azarias Ruberwa et sa bande d’aventuriers se sont précipités d’aller chercher au Rwanda quelques-uns de leurs compatriotes maigrichons pour venir les déverser sur le territoire congolais. C’est un numéro de théâtre pestilentiel (vicié) sur notre territoire, comme vous pouvez le constater en visionnant cette courte vidéo : https://youtu.be/RU_46ZEjaww (5’ :44’’). Sans terre et  sans patrie fixe depuis des siècles, ces nomades ne cessent jamais de rêver. Finalement, l’Éthiopie leur avait cédé une portion de terre qu’ils se sont empressés d’appeler, l’Érythrée. En envahissant et occupant notre pays avec l’appui des multinationales, ces nomades – sans terre et sans patrie fixe convenable – se croient réussir leur coût. Sans vous mentir, ils se sont lourdement trompés. Car, avant eux, les colons belges avaient également imaginé la même chose, mais ils étaient officiellement mis dehors en juillet 1960.

Donald Trump avait bénéficié d’un don d’un million de dollars US de la part de son père millionnaire pour se lancer dans les affaires après ses études universitaires, et le voilà milliardaire aujourd’hui. Alors que le couple Clinton, en se lançant sur le chemin tracé par les colonisateurs français et belges, est en train d’être freiné par un certain maléfice… Pour preuve, après tout ce qu’ils ont gaspillé, les Clinton viennent d’échouer lamentablement au final.

« Selon Reuters, Hillary Clinton a levé plus de 520 millions de dollars pour sa campagne contre seulement 270 millions pour Trump, dont beaucoup de sa poche pour ce dernier. Rapportées au décompte actuel des voix, ces dépenses correspondent à environ 8,80 dollars par vote pour Hillary, contre 4,57 dollars pour Trump ». Hillary Clinton avait même oublié l’élégance politique qui recommande de présenter au public sa famille : son mari Bill et sa fille Chelsea ! Jouisseuse de l’argent et du pouvoir faciles, corruptible, menteuse, hypocrite, elle avait complètement ignoré cette politesse élémentaire ! Le couple Clinton ne peut plus avoir la paix du cœur puisqu’ un bien mal acquis ne profite jamais. Au Congo aussi, les occupants tels que Janet Kanambe, Hyppolite Kanambe, Zoé Selemani, Paul Kagame, James Kabarebe, « Moïse Katumbi » et Museveni, sont devenus des millionnaires, voire milliardaires, sans aucun effort équivalent à la fortune détenue.

En 2008, « Chérie Bondowe » (donc Hillary Clinton) était battue par Barack Obama lors des primaires présidentielles du Parti démocrate. En 2016,  huit ans après, elle vient d’être « trumpisée » (écrasée par Trump), un nouveau venu en politique, mais universitaire, homme d’affaires et milliardaire. Les Clinton paient cash leurs implications dans des affaires louches dans la région des Grands Lacs. Ils n’aiment pas beaucoup d’intermédiaires dans les affaires où ils attendent de ramasser des millions de dollars US. Dans la région des Grands Lacs, après avoir nettoyé ou fauché par procuration plus de l5 millions d’Âmes congolaises depuis 2003 jusqu’en 2016, (voir Rapport Mapping, Ong Rescue, Human Rights Watch, Amnesty International).

Hillary Clinton, dit un journaliste français, paie son image cassante de représentante de l’élite blanche américaine. Engluée dans une série d’affaires montées en épingle, elle ne sera pas la première femme, présidente des États-Unis d’Amérique. « Chérie Bondowe » ne sera même pas ou plus au Sénat américain. En voulant trop gagner, elle a tout perdu à cause de tant de litres de sang d’innombrables innocents congolais massacrés par leurs nègres de service de l’INTERNATIONAL TUTSI-POWER, piloté par « Yoweri Museveni » et Paul Kagame.

Par ailleurs, honte aux médias-mensonges de l’Occident avec leurs sondages sciemment truqués. Se croyant plus intelligents que le peuple américain, mais ce dernier vient de leur prouver le contraire, en élisant Trump au lieu de leur chouchoute (Hillary, la chouchoute de ces médias-mensonges). Oui, le peuple américain vient de choisir un milliardaire américain, un universitaire du GOP (Grand Old Party, donc Parti républicain) qui a une expérience en matière de compétitions. Alors, ces médias-mensonges doivent cesser de croire qu’ils sont plus intelligents que les yankees dans leur choix. Ceux-ci l’avaient déjà démontré en élisant Ronald Reagan en 1980. Entre Donald Trump et Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila, un semi-lettré que le minable Belge Louis Michel leur  avait présenté en 2001, qui est le plus apte à devenir président d’une république ? Il n’y pas photo, c’est l’économiste Donald Trump !

En conséquence, pour les RÉSISTANTS, COMBATTANTS, ET LA DIASPORA CONGOLAISE, Hillary Clinton ou Donald Trump, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Tous les deux sont des produits des multinationales, donc ce sont des prédateurs, pillards, commanditaires des massacres au Congo qui non seulement détruisent notre pays, mais retardent aussi la concrétisation de nos systèmes ou projets pour s’en sortir. Mais concernant Trump, contrairement aux médias-mensonges qui continuent à le « diaboliser », nous lui accordons le bénéfice du doute. Retenez que Trump va travailler pour défendre les intérêts de son pays. Alors, il nous revient de défendre les nôtres : donc, serrons nos ceintures jusqu’à la victoire finale. Nous osons croire que le 45ème président des USA sera beaucoup plus compréhensible et un peu moins cynique que Bill et Hillary Clinton, les commanditaires du 2ème génocide congolais.

Face aux réalités du Congo, « l’occupation », nous lançons un nouvel appel aux Résistants, Combattants, et au peuple congolais, de nous serrer encore les coudes, car les jours sont comptés pour faire arrêter Hyppolite Kanambe et ses différentes bandes locales, afin de mettre ainsi fin à l’occupation puante de notre pays par ces étrangers-là,  des nuisibles. « MBULA MABANGA » va bientôt mettre fin à ce malsain théâtre joué par la bande à Hyppolite Kanambe, Paul Kagame, James Kabarebe, « Kengo-wa-Dondo », Vital Kamerhe, Ruberwa, Ruakabuba, Bugera,  « Moïse Katumbi », Nyarugabo et consorts ; sans pour autant oublier tous les congolais collabos et traîtres, visibles ou invisibles. D’ailleurs, grâce à nos laboratoires, tous ces ennemis du peuple congolais ont été détectés et enregistrés. « Un homme averti en vaut deux ou quatre ! » Pour le Congo et les vrais Congolais, la victoire finale est sûre et certaine ! La Patrie ou la Mort, nous VAINCRONS ! LE CONGO AUX CONGOLAIS !

BREF, NOUS RAPPELONS QUE LE PEUPLE CONGOLAIS VAINCRA. NOTRE VICTOIRE EST SÛRE ET CERTAINE, CAR NOUS DÉFENDONS UNE CAUSE LÉGITIME, NOBLE ET JUSTE ! ATTENTION, LES AMÉRICAINS RISQUENT DE VOLER NOTRE VICTOIRE ! CAR ILS ONT DÉJÀ VOLÉ NOTRE INDÉPENDANCE ET NOTRE DÉMOCRATIE EN ASSASSINANT PATRICE ÉMERY LUMUMBA. ENSUITE, ILS NOUS ONT FAIT RATER LE DÉCOLLAGE DÉMOCRATIQUE DANS NOTRE PAYS EN NOUS AMENANT LES ENVAHISSEURS TUTSI. SOYONS DONC VIGILANTS ! INGETA !

Vive le CRAGI :

« Comité Révolutionnaire d’Avant-Garde Indépendant » !

Vive le Congo libre, indépendant et prospère !

Vive la lutte pour notre liberté !

FAIT À DONGO (RDC), LE VENDREDI 11 NOVEMBRE 2016

« Sé/Cellule LITOKO-YA-UDJANI »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Panama papers : la corruption à grande échelle en Afrique

Une nouvelle publication des Panama Papers révèlent la corruption à grande échelle en Afrique, notamment …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer