vendredi , 15 décembre 2017
Accueil / Société / Armée et Police / RDC : Couvre-feu prolongé au Kasaï Oriental

RDC : Couvre-feu prolongé au Kasaï Oriental

Ces derniers temps, la capitale diamantifère est en proie aux actes de banditisme de toutes sortes : les vols à main armée et les viols ne sont plus à compter.

Le mardi 8 novembre 2016, le Conseil provincial de sécurité du Kasaï Oriental a décidé  de maintenir le couvre-feu instauré dans la ville de Mbuji-Mayi par le gouvernement provincial en depuis le mois d’octobre. Par conséquent, il a repoussé l’heure de début du couvre-feu de 22 heures à 23 heures.

Il s’est dégagé des échanges, auxquels ont été associés les bourgmestres de cinq communes de la capitale diamantifère et les chefs de quartiers, que les membres du gouvernement provincial qui ont participé à cette réunion on fait cependant remarquer qu’en dépit de l’instauration du couvre-feu, la situation sécuritaire ne s’est pas nettement stabilisée.

Ils citent notamment des cas de cambriolages dans des résidences privées, des coups de feu entendus régulièrement dans certains coins de la ville de Mbuji-Mayi. Pourtant, seules les forces de l’ordre sont autorisées à circuler dans la ville pendant les heures du couvre-feu.

Pour le Conseil provincial de sécurité, ces attaques seraient le fait des  détenus tuberculeux, évadés de l’hôpital de Dipumba, et des jeunes habitants le quartier Babylone dans la cité de la MIBA.

Le Conseil de sécurité pense envisager un bouclage de ce quartier. Il compte également demander des explications aux commandants des unités de police affectées au couvre-feu.

Couvre-feu instauré après l’attaque de Kena-Nkuna

Il est à noter que l’instauration du couvre-feu, initialement instauré entre 22 heures et 5 heures du matin, a été annoncée au lendemain de l’attaque de la cité de Kena-Nkuna, chef-lieu du territoire de Kabeya Kamuanga, après celle de Dimbelenge, dans la province voisine du Kasaï Central, par des hommes armés identifiés comme étant des miliciens du chef traditionnel Kamwina-Nsapu.

Il faudrait souligner que le même jour, des coups de feu sporadiques avaient été entendus dans la plupart des quartiers de Mbuji-Mayi, provoquant ainsi une panique généralisée.

Pour rappel, c’est depuis le samedi 15 octobre que le gouvernement provincial du Kasaï Oriental a décrété un couvre-feu dans la ville de Mbuji-Mayi. Dans une déclaration faite à travers les médias locaux, le ministre provincial près le gouverneur de province avait précisé que ce couvre-feu allait être observé entre 22 heures et 5 heures.

Il avait fait savoir que la mesure sera maintenue jusqu’au moment où le Conseil de sécurité provincial jugera opportun de la lever.

Pendant les heures du couvre-feu à Mbuji-Mayi, seules les forces de l’ordre ont le droit de sillonner dans la ville. Par ailleurs, des barrières sont érigées dans certains coins de la ville pour vérifier l’identité des personnes qui circulent malgré le couvre-feu.

Les autorités provinciales entrevoient également la possibilité d’organiser des opérations de bouclage et de perquisition dans certains quartiers de la ville.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Un regard d’observation sur l’Afrique de fin 2017

A la Conférence de Berlin de 1885, ils ont partagé l’Afrique sans en informer ni …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer