lundi , 29 mai 2017
Accueil / Élections / RDC : « KABILA », le plus grand criminel économique et politique doit être urgemment poussé en dehors du pouvoir

RDC : « KABILA », le plus grand criminel économique et politique doit être urgemment poussé en dehors du pouvoir

Il est indéniable aujourd’hui que la République démocratique du Congo entre dans une grande période des turbulences politiques dont les conséquences sont imprévisibles dans un pays où les motivations des acteurs fachos s’éloignent des dispositions constitutionnelles et davantage des préoccupations profondes des congolais .Le peuple  en a assez de toutes ces frasques de pillage économique et ressent un sentiment de révolte face à un président qui continue d’ appauvrir les familles congolaises et les réduit à la clochardisation. Certes le moment n’est plus à identifier tous les crimes financiers et politiques qui doivent conduire Joseph Kabila en prison , mais à mobiliser à bloc les congolais en proposant des armes qui permettront aux citoyens de pousser en dehors du pouvoir  le plus  grand ennemi du peuple  dont le seul dessein en accédant au pouvoir est celui de piller les ressources du pays et construire l’un des  plus grands empires financiers au monde .

Les fameux accords du pseudo dialogue national et la réunion de Luanda débouchant sur un  plébiscite accordé à Kabila de la part des autres  dictateurs  africains réunis dans la capitale angolaise n’ont pas sensé  rassembler toutes les forces politiques et civiles du Congo, au contraire toutes ces postures  menacent davantage la paix sociale puisque Mr Kabila a bien franchi cette fois la ligne rouge, et il a refermé son piège politique sur les congolais . Ce monsieur trouvera d’autres raisons en 2018(?) pour prolonger son bail. Mais les congolais ne doivent pas laisser à cet aventurier un  jour  de plus comme président  de la Rdc au- delà du 19 décembre 2016. Peut-on continuer à  faire confiance au plus  grand voleur de l’histoire du Congo ?

Quoiqu’il en soit, les congolais n’ont plus d’autre choix que celui de faire  dégager Kabila au terme de son second mandat . Nul n’ignore que les pilleurs n’ont connu à  travers l’histoire soit la fuite comme Ben Ali, Mobutu soit le meurtre comme Kadhafi . Aujourd’hui il n’y a pas de différence entre asservissement  des peuples du moyen âge et celui des congolais d’aujourd’hui. Il  faut donc se débarasser de Kabila pour faire tomber tout un système  des prédateurs et des voyous. Dans les faits, toutes les révélations faites depuis plus d’une décennie et récemment dans le journal belge  » Le Soir  » portent le coup fatal au rêve de Joseph Kabila. Dans tous les cas , le destin de l’Escobar congolais demeure scellé. L’état du bradage des ressources minières et le détournement des déniers publics ont permis à Kabila de bâtir un empire financier de 15 milliards de dollars américains.En s’associant aux personnalités sulfureuses du secteur minier comme Dan Gertler , un magnat diamantaire impliqué dans des affaires controversées, Kabila a beaucoup appauvri les congolais et à fortiori  nous souhaitons que Kabila fasse tôt ou tard l’objet des poursuites judiciaires nationales et internationales .

Après sa réélection frauduleuse en 2011 , Joseph Kabila  a ouvert davantage la porte à des grandes opérations fiancières douteuses , encore accentuées durant ces dernières années. Nombreux sont des rapports qui ont dénoncé les contrats miniers très douteux . Un parlementaire anglais , Mr Eric Joyce révèle en novembre 2011 le bradage  des concessions minières  de la Rdc à plus de 45 entreprises n’ayant aucune expérience dans le secteur minier. Beaucoup d’autres révélations ont été faites dans nos précédents articles sur tous les scandales financiers éclaboussant  Kabila et sa famille .Depuis les années 2002 ,un des responsables des services de sécurité ne cessait de nous répéter: » ce monsieur n’est pas un congolais et qu’il a la tête ailleurs, il est seulement intéressé à faire fortune comme  Mobutu » . C’est le spectacle auquel que nous assistons .

C’est la question de survie des congolais , il faut vite agir pour dégager  du pouvoir Joseph Kabila et sa famille politique qui se moquent des congolais et nous  ne devons  pas nous résigner à la peur. Les dommages causés par tous ces pilleurs et les autres vieux crocodiles sont de l’ordre de la catastrophe nationale. L’enjeu est celui de tourner la  page d’un président qui passe son temps à plus s’enrichir que de répondre aux demandes sociales des congolais. Il est donc impératif de chasser Kabila à la fin de son mandat.

[Professeur Florent Kaniki]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer