vendredi , 28 avril 2017
Accueil / Business / Économie / RDC : Un budget ridicule

RDC : Un budget ridicule

Noël K. Tshiani, Dr. En économie et fonctionnaire à la Banque mondiale fait une étude critique de ce maigre budget qui, au lieu de croître, est réduit de 15% par rapport à celui de l’exercice 2016. Selon le premier-ministre, Matata Ponyo, le prochain budget s’élève à 4,5 milliards dollars américains en 2017. D’après Noël K. Tshiani, ce budget équivaut à « 50 dollars par personne par an, dans un pays de 80 million d’habitants ». « Un budget ridicule qui consacre l’échec des politiques économiques aveugles, mises en œuvre avec arrogance et ignorance depuis 2001 et qui ont des conséquences néfastes sur le vécu quotidien des congolais », estime-t-il.

C’est une histoire de quelques heures seulement. Des réactions ne se font pas attendre au lendemain du dépôt, à l’Assemblée nationale, du Projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2017 par le chef du Gouvernement. La dernière réaction en date, est celle du Docteur Noël K.T shiani Muadianvita.

Se confiant à notre rédaction, dans les lignes qui suivent, Noël K. Tshiani, Dr. En économie et fonctionnaire à la Banque mondiale fait une étude critique de ce maigre budget qui, au lieu de croître, est réduit de 15% par rapport à celui de l’exercice 2016. Selon le premier-ministre, Matata Ponyo, le prochain budget s’élève à 4,5 milliards dollars américains en 2017.

D’après Noël K. Tshiani, ce budget équivaut à « 50 dollars par personne par an, dans un pays de 80 million d’habitants ». « Un budget ridicule qui consacre l’échec des politiques économiques aveugles, mises en œuvre avec arrogance et ignorance depuis 2001 et qui ont des conséquences néfastes sur le vécu quotidien des congolais », estime-t-il.

Cet économiste chevronné constate que ce budget confirme le classement de la RDC en tant que, « pays le plus pauvre du monde avec le PIB, par habitant le plus bas de la planète, soit $394 ».

« Ce budget confirme aussi la triste vérité que la RDC est l’un des pays les plus corrompus du monde où 85% des revenus des ressources naturelles n’entrent pas dans les caisses de l’Etat, mais plutôt, dans les poches des privés. Il est aussi la preuve que, chaque année, la République démocratique du Congo (RDC) perd $10 et 15 milliards en termes de fraudes fiscales et détournements de fonds publics », explique Noël Tshiani.

A son avis, le budget de Matata Ponyo permet d’ « entretenir et de pérenniser la pauvreté et le sous-développement ». Ainsi, considère-t-il, « avec un tel budget, leur Congo émergent à l’horizon 2030 n’est qu’une illusion et de la démagogie ». « Je ne me trompe pas en affirmant que la RDC souffre de trois maux: mauvais leadership politique, manque de vision et mauvaise gouvernance économique », tranche l’économiste Tshiani.

En outre, le fonctionnaire de la Banque mondiale fait remarquer que le pays a besoin d’un « Changement de leadership politique, d’une nouvelle vision de développement et d’un nouveau mode de gouvernance dans un système animé par des gens nouveaux et incorruptibles. »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer