lundi , 29 mai 2017
Accueil / Élections / Un criminel au Vatican : Le Pape se salit les mains !

Un criminel au Vatican : Le Pape se salit les mains !

Dans son homélie, lors de la messe célébrée   à l’esplanade de la paroisse Sainte Thérèse d’Avila, les conclusions tirées par le Nonce, l’Ambassadeur du Saint-Siège en RD Congo sont sans équivoques : ‘’Il y a quelques mois, le Pape François est allé en visite en Arménie, pour commémorer le centenaire du Metz Yeghéra, le « Grand Mal », une tragédie, un génocide, qui a frappé le peuple arménien, et a causé la mort d’une multitude considérable des personnes. En cette occasion, dans son discours aux Autorités civiles et le corps diplomatique, le Saint Père a prononcé des mots mémorables que je trouve valables pour la situation que nous vivons ici, dans le Nord-Kivu… Oui, nous sommes en face d’un génocide. Toutes les tueries se passent dans une zone habitée en majorité par une seule ethnie et si le mode opératoire n’est pas sans rappeler le génocide rwandais : Enfants, femmes, vieilles personnes, jeunes, adultes sont tués, égorgés, éventrés pour leur appartenance à l’ethnie Nande. Les Territoires de Beni-Lubero est en train de devenir l’Arménie du début de ce siècle au su et au vu du gouvernement et de la communauté internationale représentée par une Monusco dont la mission consiste finalement à observer et à compter le morts’’. Voilà qui vient contrecarrer toute velléité d’occulter la vérité sur ce qui se passe dans l’Est de la RDC . Le Vatican  tranche nette avec la diplomatie du silence honteux, hypocrite et complice des grands de ce monde.

Chaque chose dans ce monde a un début et une fin, peu importe le temps que cela peut prendre. Et pour cela, il y a souvent des signaux qui ne peuvent en aucun cas tromper les observateurs  avertis. Nous  comptons aujourd’hui pratiquement 20 ans depuis que les puissants lobbys maffieux et militaires ont envahis notre pays par le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi interposés, sous prétexte de libérer ce pays de la dictature de Mobutu, mais cette prétendue libération s’est accompagnée d’atrocités que différents indicateurs chiffrent aujourd’hui  à plus de 10 millions de morts , et ce, dans un silence étonnant de tous les grands médias que nous appelons ‘’Médias-mensonges’’.

On peut cacher un ou deux cadavres dans le placard, mais on ne réussira jamais à cacher indéfiniment des millions des cadavres. Devant l’évidence des faits avec preuves matérielles à l’appui et la persistance des dénonciations de fils et filles du Congo à travers le monde, la vérité a fini par percer les murs qui semblaient infranchissables.   Cette vérité, c’est le Génocide en RD Congo  que certains  gouvernements dans le monde passent délibérément sous silence, pour ne pas avoir à assumer les conséquences qui découleraient de la reconnaissance officielle d’une telle tragédie.

La Vérité est têtue et tôt ou tard elle finit par rattraper ceux qui tentent volontairement d’entretenir un silence complice . Avec la visite du Nonce apostolique Monseigneur LUIS MARYANO MONTEMAYOR,à l’Est de la RD Congo du 29 au 30 août 2016 sur les lieux des crimes à Beni,  les langues commencent à se délier et la vérité perce enfin ce mur du silence honteux et complice du 21ème siècle qui semblait infranchissable et opaque. Comme le rapporte le site internet benilubero.com , dans son homélie, lors de la messe célébrée   à l’esplanade de la paroisse Sainte Thérèse d’Avila, les conclusions tirées par le Nonce, l’Ambassadeur du Saint-Siège en RD Congo sont sans équivoques :

‘’Il y a quelques mois, le Pape François est allé en visite en Arménie, pour commémorer le centenaire du Metz Yeghéra, le « Grand Mal », une tragédie, un génocide, qui a frappé le peuple arménien, et a causé la mort d’une multitude considérable des personnes. En cette occasion, dans son discours aux Autorités civiles et le corps diplomatique, le Saint Père a prononcé des mots mémorables que je trouve valables pour la situation que nous vivons ici, dans le Nord-Kivu…

Oui, nous sommes en face d’un génocide. Toutes les tueries se passent dans une zone habitée en majorité par une seule ethnie et si le mode opératoire n’est pas sans rappeler le génocide rwandais : Enfants, femmes, vieilles personnes, jeunes, adultes sont tués, égorgés, éventrés pour leur appartenance à l’ethnie Nande. Les Territoires de Beni-Lubero est en train de devenir l’Arménie du début de ce siècle au su et au vu du gouvernement et de la communauté internationale représentée par une Monusco dont la mission consiste finalement à observer et à compter le morts’’.

Voilà qui vient contrecarrer toute velléité d’occulter la vérité sur ce qui se passe dans l’Est de la RDC . Le Vatican  tranche nette avec la diplomatie du silence honteux, hypocrite et complice des grands de ce monde. En effet,  tous les gouvernements des pays membres du  G20 et tant d’autres ont entre leurs mains au moins un dossier du génocide en RD Congo, déposé par les congolais dans tous les pays où ils se trouvent. Ainsi, les propos du Nonce apostolique l’Ambassadeur du Pape en RDC,  ouvrent peut-être enfin diplomatiquement la voie vers la reconnaissance officielle de ce génocide du 21ème siècle par les différents gouvernements du monde. Certes, des étapes restent à franchir, et pas des moindres; mais au moins ce premier pas bien que tardif , n’en reste pas moins une étape importante dans la bonne direction.

GÉNOCIDE DES NANDES ET PLUS ENCORE, CELUI DE PLUS DE 10 MILLIONS d’HOMMES ET DES FEMMES DU PEUPLE BANTOU-CONGOLAIS

Oui, il y a Génocide dans le territoire de Beni-Lubero et les images, ainsi que les témoignages parlent d’eux-mêmes. Mais il faut aussi travailler pour la reconnaissance du génocide plus étendu du peuple congolais. La population bantoue que l’on veut exterminer, dans un plan macabre hégémonique et expansionniste. Cette extermination des populations congolaises ne répond-elle pas aux critères et à la définition du Génocide? En effet, Larousse défini le génocide comme : ‘’Crime contre l’humanité tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux ; sont qualifiés de génocide les atteintes volontaires à la vie, à l’intégrité physique ou psychique, la soumission à des conditions d’existence mettant en péril la vie du groupe, les entraves aux naissances et les transferts forcés d’enfants qui visent à un tel but’’. Posons-nous alors la question de savoir si tous les crimes que les populations congolaises continuent à subir depuis 20 ans n’entrent-ils pas dans ces catégories définies par Larousse? Nous pensons courageusement et sans ambages que oui!

QUELLES CONSÉQUENCES SUITE A CETTE  RECONNAISSANCE PAR LE VATICAN?

En outre, ce qui reste encore à faire, c’est  de gérer , entre autres les conséquences qui doivent découler de cette reconnaissance officielle : étant donné que les victimes sont connues, il sera nécessaire de désigner nommément les auteurs , exécutants directs ou indirects et leurs commanditaires, en passant par les sous-traitants. Mais pour que justice puisse être rendue aux victimes congolaises la première étape est que le peuple congolais retrouve sa souveraineté . En effet , tant que le pays restera entre les mains des occupants ou leurs complices , c’est à dire ceux-là même qui sont les auteurs ou les commanditaires de ces nombreux crimes , le gouvernement en place empêchera toute action en justice d’aboutir.

INTERPELLATION PAR LE NONCE APOSTOLIQUE DE LA MONUSCO ET DU GOUVERNEMENT D’OCCUPATION GÉNOCIDAIRE INSTALLÉ À KINSHASA

Dans ses propos tenus dans l’Est de la RDC le Nonce a interpellé sans ambages le gouvernement d’occupation d’une part et  la Monusco d’autre part . Cette force de l’ONU pourtant dotée  d’un budget conséquent de plus d’un milliard de dollars par an, de toutes les armes les plus sophistiquées, de drones lui permettant de suivre les mouvements des assaillants, d’une résolution des Nations Unies lui donnant le droit d’user de la force pour traquer ces terroristes est loin d’être à la hauteur des attentes des congolais. Son rôle semble se résumer à ‘’Observer et compter les morts’’ . Comme si cela ne suffisait pas plusieurs casques bleus se sont rendus coupables de viols, de pillages et autres trafics etc … Au vu d’un tel bilan force est de constater que la Monusco  contribue plus à stabiliser l’occupation et à favoriser  le processus de balkanisation de la RDC.

Quant au gouvernement d’occupation, le Nonce apostolique qui est diplomate de formation, interpelle Hippolyte Kanambe et les différents services qui sont sensés assurer  officiellement la sécurité et la protection des populations et de leurs biens. Il rejoint malheureusement en cela tous les membres de la communauté internationale qui continuent à s’adresser au gouvernement en place en RDC en faisant mine d’ignorer qu’il est surtout un gouvernement d’occupation. Ainsi par essence , il n’a pas vocation à préserver les intérêts des congolais et oeuvre surtout pour les intérêts étrangers.

Le Nonce rejette néanmoins , avec pleine conviction les allégations du gouvernement sur les prétendus terroristes à l’est de la RDC.  Il soutient avec force et netteté que le terrorisme est à l’intérieur du pays et il revient au gouvernement congolais d’assumer ses responsabilités.

Il a clairement stigmatisé la responsabilité du régime en place qui laisse perdurer ces crimes, ce qui sous entend pratiquement une forme de complicité par l’inaction. Chacun sait que l’église catholique qui dispose d’un réseau d’information suffisamment efficace. sait exactement ce qu’il en est à l’Est de la RDC. On peut alors se demander pourquoi ne réagit-t’elle que maintenant face à un génocide qui dure déjà depuis deux décennies . D’après différentes évaluation la RDC compte au moins 80% de chrétiens . Les congolais sont en droit de se demander pourquoi l’église catholique s’est tue pendant aussi longtemps pendant que l’on exterminait des millions de personnes dont la majorité sont plutôt de religion chrétienne?  Et que dire des nombreux hommes de Dieu ou des soeurs catholiques qui ont perdu la vie en voulant se battre aux côtés du peuple congolais contre les occupants : L’achevêque  Mgr Christophe Munzihirwa, le Cardinal Etsou, les quatre Missionnaires espagnols de Bugobe (RDC) assassinés par les militaires du FPR et  appartenant à la congrégation des Frères Maristes : Servando Mayor Garcia, né à Hornillos del Camino (Burgos), Julio Rodriguez Jorge, né à Piñel de Arriba (Valladolid), Miguel Angel Isla Lucio, né à Villalain (Burgos), Fernando de la Fuente, né à Burgos etc…

Le peuple congolais dont le réveil fait peur à nombreux de ceux qui espèrent encore aujourd’hui le voir rester à genoux,  ne manquera pas de scruter l’évolution de la position du Vatican dans ce dossier du génocide en cours en RDC . Lorsque Kanambe se sent suffisamment déstabiliser pour tenter un rapprochement avec le Pape Francois suite à sa position face aux massacres récurrent du peuple congolais orchestrés par Kagame, Kanambe , Museveni  et leurs nombreux complices , c’est qu’ à priori le Vatican est sur la bonne voie . Mais face à ce faussaire sataniste rwandais qui n’a pas hésité à se faire passer pour un chrétien le temps d’épouser une congolaise  (certains l’oublient mais Kanambe est en principe musulman) , et qui a prouvé depuis que même ce mariage n’était qu’un stratagème de plus pour arriver à ses fins ( il ne porte d’ailleurs jamais son alliance depuis ) l’Eglise catholique va-t-elle se mettre résolument du côté du peuple congolais ? Seul l’avenir nous le dira . Trahis depuis trop longtemps et trop souvent, tantôt par sa propre classe politique, tantôt par les membres de la Communauté internationale , même si le geste posé par le Vatican est appréciable le peuple congolais doit surtout compter sur lui-même pour mettre un terme définitif à la tragédie que traverse notre pays et appliquer plus souvent le dicton  qui dit : « Aide-toi , le ciel t’aidera »…

Paris , le 17 Septembre 2016

Candide OKEKE

L’OEIL DU PATRIOTE

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer