jeudi , 27 avril 2017
Accueil / Élections / RDC, le moment est venu

RDC, le moment est venu

Grand Peuple du Grand Congo, le moment est venu pour détruire tous les pièges tendus contre vous; avec but de permettre à ce régime ignoble et son chef ‘’Joseph Kabila’’ de rester au pouvoir éternellement.

Le très triste régime actuellement aux abois à Kinshasa ne rêve que de se pérenniser au pouvoir par tous les moyens malhonnêtes et criminels nuits et jours ; en se servant indélicatement et de la manière la plus non-réfléchie et irraisonnable de la mauvaise interprétation de textes qui régissent le pays et son peuple.

Ce régime et ses animateurs de la mort ont proposé d’élaborer une autre constitution à la place de l’actuelle [constitution] ; manœuvre accompagnée de menaces de massacrer tout le Grand Peuple Congolais s’il s’y opposait. Le Grand Peuple Congo voyant les intentions malsaines cachées dans cette démarche (de changer la constitution) s’est levé partout au monde et même devant les institutions de la mort de Kinshasa pour dire clairement non à ce plan diabolique qui vise à éterniser ce régime inutile au pouvoir.

Peine perdue ! Car, le triste régime de Kinshasa voyant sa fin approcher, se mit à déverrouiller et modifier l’article 220 de la Constitution du Peuple ; avec l’intention claire de permettre à leur chef de bande criminelle de demeurer au pouvoir avec mandats sans fin. Le Grand Peuple bien averti ; et bravant tout, même la mort, s’est mis débout sur tout le territoire du pays et à l’étranger pour bloquer ce plan et protéger la constitution dans sa forme originale et intangible pour la sauvegarde du peuple et son pays, le Congo.

En janvier 2015, le même régime de malhonnêteté et de mensonge a initié de modifier la loi électorale pour conditionner les élections à l’opération de recensement de populations. L’idée cachée dans cette proposition était, bien sûr, de commencer par le dénombrement de congolais pour un temps élastique et illimité à fin de justifier tout retard de l’organisation des élections ; comme celles-ci y étaient conditionnées. Le Peuple, le Grand Peuple Congolais a vu clairement ce piège tendu permettant au ce régime de la mort de se maintenir au pouvoir ; et il s’est mis débout partout au Congo et même dans le monde entier où il se trouve. Bravant, encore une fois, toutes formes de violences et répressions, il a marché vers toutes les institutions du pays pour dire NON, NON, et NON ! à ce plan de la mort contre le Peuple Congolais.

Malgré les morts innombrables, dont plusieurs se sont retrouvés dans des morgues de Kinshasa (et de fosses communes de centaines de corps entassés) le Peuple ne recule pas et ne doit pas reculer devant toutes manœuvres visant à lui priver ses droits fondamentaux ( politiques et civiques/civils ). Car, vivant ou mort, le peuple Congolais est plus que déterminé de/à voir ses droits pour la ‘’Dignité’’ rétablis et restaurés sous toute la forme.

Le Grand Peuple Congolais, à travers lui tous les politiciens du Congo, ne va pas permettre que ce fameux dialogue de ‘’Edem Kodjo avec Edem Kodjo’’ perturbe sa détermination et vision de voir, enfin, le pays dans les mains de personnes normales et capables de donner du pain quotidien aux populations et mettre ces mêmes populations au travail avec règles et principes de dignité y relative.

Le but de ce dialogue de ‘’Kodjo avec Kodjo’’ à la Cité de l’UA n’est plus caché ; car pour ce togolais ignoble assisté par ses amis criminels politiques de Kinshasa , il faut nettoyer tous les systèmes informatiques (fichiers) de CENI, la refonte totale de tout appareil électorale au Congo, chose qui ne peut que se tirer et se trainer en/à longueur et sans fin. Comme en janvier 2015 le régime de la mort et des mensonges tenait à conditionner les élections générales au recensement, le même régime de la mort de Kinshasa (par Edem Kodjo) veut conditionner les élections au Congo RDC au nettoyage total/refonte totale de tous les fichiers électoraux ; opérations pouvant s’étendre jusqu’au-delà de 5 ans ; plan et plat qu’aucun congolais né des parents normaux ne peut plus tolérer. Alors, Oh Grand Peuple Congolais, Tous débout comme en janvier 2015 !

Oui, en 2015, les Congolais du Grand Congo ont accepté de marcher contre les chars et armes lourdes bravant tous les dangers (et beaucoup ont été massacrés dont une partie se trouve dans des fosses communes de Maluku) avec but d’arracher le respect de la loi électorale pour ne pas conditionner les élections au recensement. La loi, grâce à la victoire de Peuple, a été sauvegardée.

La même machine de la mort de Kinshasa vient d’inventer une autre stratégie malveillante et criminelle pour faire maintenir leur tyran de ‘’ Joseph Kabila’’ [avec l’assistance malheureuse de Kondjo] au pouvoir de façon illimitée.

Oh, Grand Peuple Congolais :

*- Comme en janvier 2015, marchons vers la Cité de l’UA pour dire, encore une fois, Non à cet autre plan contre la volonté du Congo et son peuple ;

*- Marchons vers la Cité de l’UA pour chasser tous les criminels qui complotent pour nous tuer ;

*-Marchons aujourd’hui pour capturer le criminel ‘’ Joseph Kabila’’ et son maître du moment Edem Kodjo !

Golden Misabiko

le 14/09/2016

Défenseur International des Droits Humains ;

Leader de la Société Civile/Congo ; Prix MEA 2006 ; Prix Nuclear-Free Future ; Lauréat pour l’environnement ; Anti-Nucléaire ;

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer