lundi , 18 décembre 2017
Accueil / Élections / Qui doit organiser les élections locales en RDC ?
Photo d'un sénateur de la RDC.
Florentin Mokonda Bonza - Sénateur congolais

Qui doit organiser les élections locales en RDC ?

C’est  le gouvernement issu des élections législatives nationales, qui doit organiser les élections locales », a confié lundi 12 septembre le sénateur Florentin Mokonda Bonza (Opposition) dans une déclaration faite à la rédaction d’un journal a Kinshasa.

« Ce qui nous a amené  au dialogue, ce ne sont pas les élections. Ce qui nous a amené  au dialogue, c’est le retard pris par le gouvernement et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans l’organisation des élections. D’ici à 5 jours, la CENI devrait normalement convoquer  le scrutin présidentiel », a-t-il soutenu..

Il réagissait ainsi à la suspension décidée par la composante  Opposition de sa participation aux travaux du dialogue politique national ouverts le 1er septembre par le facilitateur désigné par l’Union africaine, le diplomate togolais Edem Kodjo..

« Donc, l’élection présidentielle ne peut pas être organisée maintenant », a indiqué le sénateur, également  co-président  de la Commission Ethique et Transparence  aux travaux du dialogue.

Il a tenu à apporter des éléments d’éclairage  sur la principale divergence  qui a amené l’opposition à décider de sa suspension au dialogue qui se tient  à la Cité de l’ex –  OUA. Cette divergence porte sur la séquence des élections en RD Congo.

« La  majorité présidentielle (MP), dans sa stratégie,  voudrait commencer par les élections locales, pour terminer par l’élection présidentielle. L’opposition estime qu’il ne peut pas en être ainsi », a-t-il fait savoir.

Le sénateur Mokonda est d’avis que la priorité pour l’opposition, ce sont  les élections présidentielles couplées aux élections législatives nationales  et non les élections locales.

Il donne les raisons pour lesquelles «  on ne peut pas commencer par les élections locales, parce qu’il y a plusieurs  circonscriptions qu’il faut déterminer. Pour les élections locales, la circonscription (électorale), c’est le groupement. Or  il se fait que différents ministres de l’Intérieur, qui se sont succédé,  ont créé des groupements fictifs. Les nouvelles villes, qui ont été créées, voire les communes empiètent sur l’espace  de plusieurs groupements.  Et il y  a des contestations partout dans les différentes provinces ».

« Donc, il faut  d’abord mettre de l’ordre dans les groupements », qui sont des entités territoriales décentralisées  (ETD) à la base, reparties  en chefferies et secteurs, lesquels sont subdivisés  en groupements et villages.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

MSF victime d’attaques et d’enlèvements en RDC

Victime d’attaques multiples, d’enlèvements de ses équipes et de braquages, Médecins Sans Frontières (MSF) ne …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer