vendredi , 24 mars 2017
Accueil / Politique / RDC : Les miliciens d’un chef coutumier prennent le contrôle de Dimbelenge

RDC : Les miliciens d’un chef coutumier prennent le contrôle de Dimbelenge

La situation sécuritaire n’est pas aisée au Kasaï central. Après avoir laissé la psychose dans la ville de Kananga (chef-lieu), les miliciens du chef coutumier Kamuina Nsapu, prennent le contrôle du territoire de Dimbelenge.

L’administrateur de ce territoire, Clément Mulamba a affirmé à Radio Okapi qu’il s’est réfugié à Lubunga, un village situé à plus de 190Km de Dimbelenge-centre. Selon Clément Mulamba, les miliciens du chef coutumier Kamuina Nsapu qui ont investi, non seulement le chef-lieu du territoire, mais également quelques secteurs du territoire, ont « saccagé et détruit beaucoup de symboles de l’Etat ».

D’après une source locale à Dimbelenge-centre, ces miliciens se seraient retirés mercredi soir, « récupérés par un Pick up blanc pour une destination encore inconnue ». Ce, avant d’être retournés cet après-midi, déclarant être venus « parachever leur œuvre de destruction ».

Une autre source à Dimbelenge ajoute que ces miliciens auraient déjà incendié un tracteur de l’ONG ADI. Par rapport à cette situation qui prévaut entre les forces de l’ordre et les miliciens de Kamuina Nsapu, les jeunes du Grand Kasaï Fondation, interpellent le gouverneur du Kasaï Central, le ministre d’Etat en charge des affaires coutumières et décentralisation et les notables du Kasaï central présents à Kinshasa.

Dans une déclaration publiée mercredi 28 septembre 2016 à Kinshasa, les jeunes de cette ASBL dirigée par Denis Kambayi, leur demandent, chacun à son niveau, de contribuer au rétablissement rapide de la paix dans cette province.,

« Au premier point nous interpellons notre gouverneur de la province du Kasaï Central qui vit à Kananga de vouloir fédérer toutes les forces vives autour de lui : la société civile, nos hommes politiques, nos autorités traditionnelles. Ils doivent faire en sorte qu’on appelle un dialogue entre Kasaïens, du Kasaï Central, pour trouver la solution à ce problème », a confié à Radio Okapi, Albert Tshaba, coordonnateur national de la Jeunesse du Grand Kasaï Fondation.

« On ne veut plus de la guerre chez nous, notre province a été réputée où règne la paix. En deuxième point nous avons aussi interpellé son Excellence monsieur le ministre d’Etat chargé de la décentralisation et affaires coutumières parce que c’est lui qui gère tous les chefs coutumiers », a-t-il poursuivi.

Albert Tshaba invite tous les notables du Kasaï central présents à Kinshasa de se réunir.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer