jeudi , 23 février 2017
Accueil / Société / Éducation / RDC : Rentrée scolaire timide à Kinshasa

RDC : Rentrée scolaire timide à Kinshasa

Les élèves des écoles de la ville de Kinshasa ont repris le chemin de l’école, après deux mois de vacances. La rentrée scolaire y a été timide, a-t-on constaté.

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC), Maker Mwangu Famba, a procédé hier lundi 5 septembre à l’EP 5 Maluku situé dans la commune du même nom, Est de la ville de Kinshasa, au lancement officiel de la rentrée scolaire 2016-2017 sur le territoire national. A Kinshasa, cette rentrée a été timide.

Cette cérémonie a coïncidé avec l’inauguration officielle de cet établissement scolaire non conventionné (officiel), une œuvre réalisée dans le cadre du programme de construction de 1 000 écoles sur financement du Trésor public. Programme baptisé « Projet de réhabilitation et de construction des infrastructures scolaires » (PRRS). Le Bureau central de coordination (BCECO) en était le maître d’ouvrage.

Soulignant l’importance de ce double événement, le ministre Mwangu Famba a rappelé que le président de la République, Joseph Kabila Kabange, compte sur l’éducation pour la réalisation du projet présidentiel de l’émergence et du développement de la République démocratique du Congo. C’est dans ce contexte qu’il a relevé que l’école a pour mission, de produire les agents compétents appelés à œuvrer sur ce grand chantier de « Reconstruction ».

Le ministre a ensuite fait savoir que les élèves, après le repos mérité de grandes vacances, reprennent enfin le chemin de l’école avec un souffle nouveau. « Les enseignements et les apprentissages doivent être alors de bonne qualité », a-t-il insisté, soulignant que c’est précisément la préoccupation du quinquennat de la qualité de l’éducation.

Pour cela, Maker Mwangu Famba a invité, pour toute la République, le personnel de direction, administratif, technique et ouvrier de l’école, à veiller aux soins de tout établissement scolaire pour assurer aux élèves un environnement physique propice à la bonne formation.

Il a également invité le personnel enseignant à plus d’amour et de dévouement envers les élèves dans leurs prestations, avant d’insister sur leur qualité éducative qui doit se matérialiser par la compétence scientifique, technique et professionnelle, ainsi que par celle du savoir-être dans les attitudes et comportements. « Il faut être, pour les élèves, les modèles à suivre », a-t-il dit aux enseignants.

« Les enseignements doivent reposer sur les outils didactiques du travail scolaire : manuels, guides pédagogiques, journal de classe, cahier de communication, registre des points, cahiers des devoirs et des notes des élèves », a-t-il insisté. A cette liste, il a ajouté le document de base qui est le programme national de toute discipline, à exécuter correctement et intégralement.

Parlant de l’éducation civique et morale, il a fait savoir qu’elle doit faire l’objet d’une préoccupation particulière pour faire des élèves de véritables citoyens patriotes, épris de l’idéal de bien connaître la patrie, de la servir et de la défendre partout et toujours.

Il a appelé les chefs d’établissements scolaires à la bonne gouvernance et à la bonne gestion de l’école. Ils doivent soigner la gestion pédagogique qui doit être reflétée par l’éducation et l’instruction de qualité des élèves.

Insistant sur la nécessité de la lecture, le ministre Mwangu en renchérit en disant : « Nous voulons voir dans chaque école la bibliothèque scolaire s’installer pour le travail et la pratique de la lecture par les élèves ». Il a, de ce fait, demandé à l’inspection scolaire d’accompagner l’école de manière active par l’exercice effectif de sa mission de contrôle, de formation et d’évaluation pédagogique.

Les gestionnaires ont la tâche de veiller au fonctionnement rentable des établissements scolaires, plus particulièrement au suivi des instructions et directives ministérielles et aux bons soins des enseignements dispensés dans les écoles.

S’adressant aux parents, il leur a demandé plus d’engagement dans l’encadrement des enfants à domicile. « Les efforts que nous attendons de vous tous, parties prenantes de la formation des élèves, garantiront l’atteinte de la qualité de l’éducation à la satisfaction de tout le monde, y compris les bénéficiaires, les enfants eux-mêmes », a-t-il dit par ailleurs.

Enfin, le ministre a insisté sur le maintien dans un bon état permanent des infrastructures scolaires, une grande richesse pour tous et les enfants.

Auparavant, la ministre provinciale en charge de l’Education de Kinshasa, Mme Thérèse Olenga Kalonda, avait relevé que l’éducation est le fondement d’un pays. « Toutes les énergies réunies dépendent des ressources humaines », a fait remarquer la ministre qui, s’adressant aux parents, leur a dit qu’ils ont le devoir d’accompagner les enfants, des êtres chers et innocents.

« La qualité de l’enseignement dépend du temps et nombre de jours scolaires », a fait valoir la ministre qui a relevé que manque un jour de classe, une heure de cours est préjudiciable aux élèves. C’est dans ce contexte qu’elle a attiré l’attention sur le fait que l’école ne devrait pas être utilisée à des fins politiciennes.

De son côté, Mlle Kusonika Abiga, élève de 6ème année de l’EP 5 Maluku, s’est adressée aux parents en ces termes : « Nous voulons apprendre à lire, à écrire et à calculer pour être utiles demain à la société ».

La cérémonie s’est clôturée par la coupure, par le ministre de l’EPS-INC, du ruban symbolique donnant accès à une salle de classe et sa participation à une leçon modèle.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer