vendredi , 24 mars 2017
Accueil / Élections / Elections : La MONUSCO doit retirer son soutien à la CENI

Elections : La MONUSCO doit retirer son soutien à la CENI

La MONUSCO doit retirer son soutien à la CENI. Car sa démarche actuelle viole de manière flagrante la Résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies qui rappelle que la sortie de crise de la RDC passe par la tenue des élections, en particulier l’élection présidentielle en novembre 2016. Le point 9 de la Résolution 2277 de l’ONU invite la CENI à publier le calendrier complet révisé, couvrant la totalité du cycle électoral et demande au gouvernement de la RDC : d’élaborer rapidement un budget et un code de conduite pour les élections ; d’actualiser les listes électorales en toute régularité afin que les élections se tiennent dans les temps, en particulier la présidentielle et les législatives de novembre 2016, prévues par la Constitution dans le respect de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance.

Les 33 ONGDH regroupées dans une Coalition, demandent à la Mission de l’Onu en République Démocratique du Congo (RDC) de retirer son soutien à la Centrale électorale.

« La MONUSCO doit retirer son soutien à la CENI. Car sa démarche actuelle viole de manière flagrante la Résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies qui rappelle que la sortie de crise de la RDC passe par la tenue des élections, en particulier l’élection présidentielle en novembre 2016 », a déclaré Me Georges Kapiamba, Coordonnateur de la Coalition de 33 ONG.

Par la même occasion, ce collectif d’Ongdh demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de publier « de toute urgence », le calendrier électoral réaménagé pour les élections : présidentielle, législatives nationales et provinciales, incluant aussi, toutes les opérations électorales.

Calendrier complet révisé

Les animateurs de ces Ongs considèrent que «le point 9 de la Résolution 2277 de l’ONU invite la CENI à publier le calendrier complet révisé, couvrant la totalité du cycle électoral et demande au gouvernement de la RDC : d’élaborer rapidement un budget et un code de conduite pour les élections ; d’actualiser les listes électorales en toute régularité afin que les élections se tiennent dans les temps, en particulier la présidentielle et les législatives de novembre 2016, prévues par la Constitution dans le respect de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance » a conclut Georges Kapiamba.

Ce collectif d’ONG dit également être « profondément préoccupée » par les déclarations  de Joseph Kabila le jeudi dernier en Ouganda sur le processus électoral. Pour la Coalition des 33 ONG, ces propos « traduisent la volonté de violer notamment l’article 73 de la constitution qui enjoint la CENI à convoquer le scrutin pour l’élection du Président de la république le 19 septembre 2016»

Le Président de la République, Joseph Kabila, avait annoncé, au cours d’une conférence de presse animée en Ouganda, que le calendrier électoral ne pourra être publié qu’ « à la fin des opérations d’enrôlement » lancées par la CENI le 31 juillet 2016 dansla province du Nord-Ubangi. Il avait ajouté que ces opérations prendront le temps qu’il faut.

Par ailleurs, étant donné que l’État connait des difficultés financières, l’Opposition extraparlementaire propose au gouvernement de vendre une des concessions minières inexploitées pour financer les élections.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer