vendredi , 24 mars 2017
Accueil / Élections / Dialogue de « KABILA » : le Groupe de soutien renouvelle sa confiance à KODJO

Dialogue de « KABILA » : le Groupe de soutien renouvelle sa confiance à KODJO

Dans un communiqué sanctionnant ses trois jours de consultation de la classe politique congolaise, le Groupe de soutien a renouvelé sa confiance à Edem Kodjo et  » le félicite pour les efforts qu’il ne cesse de déployer en vue d’emmener les parties congolaises à demeurer résolument engagées dans la voie du dialogue.  » Les Envoyés spéciaux insistent sur le fait que c’est la seule voie susceptible  » de permettre de trouver le consensus nécessaire pour relever les défis de l’heure « .

Le Groupe de soutien a adopté une position contraire au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, qui ne veut plus des services d’Edem Kodjo, le Facilitateur désigné par l’Union africaine.

Dans un communiqué sanctionnant ses trois jours (2-5 août) de consultation de la classe politique congolaise, le Groupe de soutien a renouvelé sa confiance à Edem Kodjo et  » le félicite pour les efforts qu’il ne cesse de déployer en vue d’emmener les parties congolaises à demeurer résolument engagées dans la voie du dialogue.  » Les Envoyés spéciaux insistent sur le fait que c’est la seule voie susceptible  » de permettre de trouver le consensus nécessaire pour relever les défis de l’heure « .

Aux yeux du Groupe de soutien,  » il est important que ce dialogue commence le plus rapidement possible « .

Le groupe de soutien à la facilitation s’engage à poursuivre ses consultations afin de permettre au Facilitateur de fixer une date devant aboutir au démarrage effectif du dialogue.

Il appelle tous les acteurs congolais à manifester leur sens de coopération au facilitateur désigné de l’Union africaine pour tenir un dialogue national inclusif.

Le groupe de soutien félicite par ailleurs les acteurs congolais, aussi bien de la Majorité présidentielle que des partis politiques membres du Rassemblement, opposition post Genval, pour la tenue pacifique et généralement ordonnée de leurs manifestations et réunions politiques tenues, respectivement, les 29 et 31 juillet derniers.

Il félicite également la décision du gouvernement congolais de libérer certains prisonniers politiques en vue d’apaiser la situation politique.

Le Groupe de soutien est composé des représentants de l’ONU, l’OIF, l’UA, l’UE, la SADC et de la CIRGL.

Ci-dessous, le communiqué final de la troisième réunion du Groupe de soutien international au Facilitateur de l’UA pour le dialogue inclusif en RDC.

[Didier KEBONGO]

== // ==

TROISIEME REUNION DU GROUPE DE SOUTIEN INTERNATIONAL AU FACILITATEUR DE L’UA POUR LE DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIF EN RDC KINSHASA, 4-5 AOUT 2016

COMMUNIQUE FINAL

Kinshasa, le 5 août 2016 : Le Groupe de soutien international au Facilitateur de l’Union africaine (UA) pour le Dialogue politique inclusif en République démocratique du Congo (RDC) a tenu des consultations à Kinshasa du 2 au 5 août 2016, en vue de relancer le processus dans les meilleurs délais. Cette troisième réunion du Groupe de soutien a vu la participation de M. Saïd DJINNIT, Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la région des Grands Lacs, de M. Maman SIDIKOU, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC et Chef de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), de M. Koen VERVAEKE, Directeur Afrique de l’UE, de M. Georges Nakseu NGUEFANG , Directeur des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique à l’OIF, de l’Ambassadeur Abdou ABARRY, Représentant spécial de l’UA en RDC, de M. FARANISI, Ambassadeur du Zimbabwe en RDC, représentant la SADC, et de M. Alberto CABONGO, Chargé d’affaire de l’Ambassade d’Angola en RDC, représentant la présidence en exercice de la CIRGL.

Les membres du Groupe ont d’abord eu une séance de travail, le 4 août, présidée par S.E.M. Edem KODJO, ancien Premier Ministre du Togo et Facilitateur du Dialogue désigné par l’UA. La réunion a apprécié les efforts en cours par le Facilitateur et du soutien déployé par les organisations respectives en vue de contribuer à la création des conditions propices au lancement du Dialogue à la lumière des derniers développements politiques en RDC. Ils ont salué la décision du Facilitateur de reporter l’ouverture des travaux du Comité préparatoire, initialement prévue pour le 30 juillet, afin de permettre à tous les acteurs congolais de prendre leurs dispositions pour une participation effective au dialogue. Le Groupe a ensuite mené des consultations avec les acteurs congolais, toutes sensibilités confondues, et les a exhortés à faire preuve de dépassement et à ne ménager aucun effort afin de permettre le démarrage effectif du dialogue. À l’issue de ces trois jours de consultations, les membres du Groupe de soutien tiennent à réaffirmer ce qui suit :

1. Le Groupe de Soutien renouvelle sa confiance au Facilitateur de l’UA et le félicite pour les efforts qu’il ne cesse de déployer en vue d’emmener les parties congolaises à demeurer résolument engagées dans la voie du dialogue ;

2. Le Dialogue est le seul moyen à même de permettre aux acteurs congolais de trouver le consensus nécessaire pour relever les défis de l’heure ;

3. Le Groupe appelle tous les acteurs congolais à manifester leur coopération aux efforts du Facilitateur de l’UA pour tenir un dialogue national inclusif ;

4. Le Groupe réaffirme l’importance qu’il accorde au lancement effectif et rapide du Dialogue, et ce, conformément à la Constitution de la RD Congo, aux instruments pertinents de l’Union africaine et à la Résolution 2277 (2016) du Conseil de sécurité des Nations unies ;

5. Le Groupe s’engage à poursuivre ses consultations auprès de l’ensemble des parties prenantes congolaises et des acteurs internationaux préoccupés par le risque d’instabilité en RDC afin de permettre au Facilitateur de fixer une date pour le lancement rapide du processus devant aboutir au démarrage effectif du dialogue ;

6. Le Groupe félicite les acteurs congolais, aussi bien de la Majorité présidentielle que des partis politiques membres du Rassemblement de l’opposition, pour la tenue pacifique et généralement ordonnée de leurs manifestations et réunions politiques tenues, respectivement, le 29 et 31 juillet 2016, en plein exercice de leur droit de rassemblement et de manifestation tel que consacré par la Constitution congolaise. Le Groupe exhorte en ce sens les acteurs congolais à continuer à faire preuve de responsabilité et à exercer le maximum de retenue dans les manifestations politiques éventuelles à venir ;

7. Le Groupe a salué les mesures prises par le Gouvernement en vue de l’apaisement de la situation politique, en particulier la libération de certains prisonniers politiques et l’excellente collaboration entre les autorités du pays, les partis politiques et la MONUSCO qui a permis la tenue pacifique et généralement ordonnée des manifestations politiques de la Majorité présidentielle le 29 juillet, et du meeting du Rassemblement des forces acquises au changement, le 31 juillet. Le Groupe a par ailleurs encouragé le Gouvernement à poursuivre dans ce sens, notamment en libérant d’autres prisonniers politiques, en garantissant une justice équitable et en préservant les libertés publiques et l’accès équitable aux médias.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer