dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Politique / RDC : Leur Métier, traître à la patrie congolaise !
Felix TSHISEKEDI, Moise KATUMBI CHAPWE et Vital KAMERHE LWA KANYINGINGYI
Felix TSHISEKEDI, Moise KATUMBI CHAPWE et Vital KAMERHE LWA KANYINGINGYI

RDC : Leur Métier, traître à la patrie congolaise !

Au Congo-Kinshasa, qui sont les Collabos (Collaborationnistes) ou Traîtres-criminels à la patrie ? Tous ceux qui, sans états d’âme, utilisent le Grand Mensonge pour manipuler et faire endormir le peuple congolais afin de vendre le Congo  – par leurs combines malsaines et leurs compromissions – aux envahisseurs-impérialistes sont mêmes plus dangereux que ces pilleurs-étrangers. Les politicards – en cherchant à s’en mettre plein les poches grâce à leur mafia gouvernementale ou leur politicaillerie – méritent des punitions beaucoup plus exemplaires que la seule PENDAISON ! Une fois anéantis, les Traîtres ne méritent même pas d’être enterrés (inhumés) dans un quelconque cimetière congolais, parce que – en la vendant aux prédateurs-étrangers – ces « ennemis intérieurs » n’aiment pas cette terre congolaise. C’est une mise en garde à prendre très au sérieux !

Dans le cadre de la lutte que nous menons pour la libération de notre pays, le dictionnaire français nous l’explique clairement qu’un TRAÎTRE « est une personne physique qui se rend coupable d’un acte abominable, celui de remettre, de parler ou de fournir à l’ennemi les précieux renseignements sur le mouvement en lutte ouverte contre les Occupants ou encore, sur un pouvoir légitime ». Une fois pris en flagrant délit, un tel individu, véritable félin, renégat, sans foi, sans états d’âme, risque la peine de mort devant les tribunaux spécialisés. Dans les codes judiciaires de tous les pays du monde, cette horrible infraction existe. Dans nos pays en voie de développement, une fois découvert et prouvé, le traître est vite mis hors état de nuire, c’est-à-dire, sans passer par un tribunal, il est vite exécuté en passant par les armes, ou par la corde au cou, ou encore par d’autres voies beaucoup plus faciles et exemplaires. C’est pourquoi, il est vraiment inutile de tromper ou de trahir le petit peuple, car les conséquences punitives à subir sont très terribles. «… On ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps », a dit Abraham Lincoln. Parce que, en fin de compte, tout finit toujours par être connu de tout de tous ; et le peuple, tôt ou tard, finira par vous coincer.

Dans toutes les luttes de libération à travers le monde, on trouve ou rencontre toujours ce genre d’individus. Par exemple dans notre pays, à l’assassinat de Lumumba, on y rencontre plusieurs traîtres tout comme lors des révoltes populaires notamment : dès octobre 1963, à Kinshasa, à Gungu, Kisangani, Brazzaville, Mindouli, Ngamboma, Bolobo, Kikwit, Uvira, Baraka, Kigoma, Dar-es-Salam, etc. Pour l’Histoire, nous nous efforçons alors de citer quelques noms des traîtres déjà identifiés. Depuis 1960 nous citerons, Victor Nendaka, Albert Kalondji, Justin Bomboko, Albert Delvaux, Joseph-Désiré Mobutu, Étienne Tshisekedi, Mario-Philippe Cardoso alias Batwanyele Losembe en septembre 1960, Christophe Gbenye, les onze parlementaires de Kisangani dont Fele, Baleongani, etc. Aujourd’hui, nous avons des collabos tels que les Mwenze Kongolo, Eddy Kapend, Jean Mbuyu, Mutombo, Mme Miese, Ange Mufankol Lukiana, Henri Mova Sakanyi, Lumanu, « Ne Kongo », Paluku, Étienne Tshisekedi (encore et toujours), Simon Kiangani (l’autre endormeur…, « Nganga » et ami de « Joseph Kabila » ; et complice de l’éviction, de l’arrestation arbitraire et de l’empoisonnement ayant causé la mort de notre compatriote, le Colonel Mambu N’senga Raphaël), Général Didier Etumba, Adolphe Muzitu, Delly Sesanga, Lambert Mende (le vuvuzélateur), José Makila, Boshab, Minaku, Okitundu, Alain Atundu, Édouard Mokolo, Pierre Lumbi, Célestin Kanyama, Alonga Boni, Nzanga Mobutu, Antoine Gizenga, Zaïdi Ngoma, Francis Kalombo, Zacharie Babasue (fou du roi de Kanambe), Frank Diongo, Jean-Claude M’vuemba, Joël Konde (le faux pasteur et nouveau fou du roi de l’infiltré Juif-Zambien Soriano), Félix Tshisekedi (50% angolais par sa mère), Boketsu 1er (le bouffon illettré), Rex Kazadi (l’informateur auprès de l’ANR, et criminel issu de RDC-Goma) etc.

Franchement, c’est presque toute l’histoire du Congo indépendant qui est remplie de traîtres de toutes sortes. Il faut tout un livre pour détailler chaque cas. À la demande de plus de dix personnes, nous pourrions fournir certains détails précis. Comment Joseph-Désiré Mobutu, Victor Nendaka, Lengema, Mario-Philippe Cardoso, Albert Kalondji, et consorts avaient-ils trahi, jusqu’à son exécution, leur chef du parti, Patrice Emery Lumumba ? Comment Eddy Kapend, Mota, Mwenze Kongolo, avaient-ils livré leur chef de file, Mzee Laurent-Désiré Kabila ? Comment est-ce que les généraux Kalume, Mayele, Elesse, Baramoto, et consorts avaient trahi leur chef tant vénéré, Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wazabanga ? Savez-vous de quelle manière Olivier Kamitatu, François Mwamba, Tambwe Mwamba, et autres avaient-ils trahi Jean-Pierre Bemba ? Les auteurs de la « Haute trahison à la nation » dans l’histoire des hommes à travers les âges ont toujours été condamnés à disparaître ad vitam aeternam !

Pour ce faire, dans la lutte actuelle contre l’invasion et l’occupation du Congo, nous pouvons aussi nous y mettre pour dénoncer certains grands traîtres qui gênent cette légitime et noble lutte du peuple congolais pour libérer la Patrie en danger. Dans cette lutte, nous devons aussi faire la distinction entre les traîtres, les collabos, les flicards et les sbires des traîtres. Et nous pouvons facilement atteindre plus de 1.600 éléments les plus dangereux. VIVE LES VRAIS RÉSISTANTS, LES VRAIS COMBATTANTS  ET LES VRAIS RÉVOLUTIONNAIRES  !  VIVE  LA  PATRIE !  INGETA !

FAIT À LISBONNE, LE DIMANCHE 31 JUILLET  2016

« Sé/Cellule BOKULU »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Casques bleus tues en RDC : Une attaque préparée et orchestrée

Selon Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer