dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Élections / RDC : Etienne TSHISEKEDI, l’endormeur attitré du peuple Congolais ?
Les partisans d'Etienne TSHISEKEDI lors de son arrivée, Kinshasa, 27 Juillet 2016.
Les partisans d'Etienne TSHISEKEDI lors de son arrivée, Kinshasa, 27 Juillet 2016.

RDC : Etienne TSHISEKEDI, l’endormeur attitré du peuple Congolais ?

Le retour d’Étienne Tshisekedi à Kinshasa, le mercredi 27 juillet courant, est un vrai succès historique, car la population kinoise – pas assez éduquée politiquement, manipulée, et lassée par les effets néfastes de l’occupation Américano-Belgo-Tutsi représentée par Alias Joseph Kabila – a accueilli avec joie et en masse leur « frère Congolais autochtone ». Oui, l’accueil qui lui a été réservé était vraiment grandiose ; et après ? Par contre, on l’attend au tournant. Tshisekedi dira-t-il la vérité au peuple ou va-t-il continuer à accompagner l’occupation au Congo en demandant au peuple congolais de toujours dormir comme des bébés ?

Qui a dit que l’histoire ne se répète pas ? Déjà en 1997, Etienne Tshisekedi ramenait au pouvoir son ami de toujours, Joseph-Désiré Mobutu Sese Seko – vomi par le peuple –, par un accueil délirant depuis l’Aéroport International de Ndjili jusqu’au Mont Ngaliema. Mais quelques jours après, tous les deux, son ami et lui-même, étaient chassés du pouvoir. Aujourd’hui, en 2016, le même Etienne Tshisekedi revient précipitamment de Belgique pour précéder l’arrivée à Kinshasa de son nouveau chouchou, le Juif-Gréco-Italo-Zambien dénommé Moïse Soriano alias Katumbi – le nouveau propriétaire de l’UDPS-Familiale, un parti politique qu’il vient d’acheter tout récemment à la suite de l’OPA qu’il avait lancée sur ledit parti (OPA ou Offre Publique d’Achat : une offre d’acquisition payable au comptant, à un prix donné, du capital d’une entreprise cible) –, afin de préparer le terrain et faire la promotion et la publicité de cet étranger à Kinshasa où celui-ci est moins connu et mal accepté. Le « Kokobar », ayant vite compris le danger de voyager avec les deux étrangers (les deux demi-frères Soriano) dans le même avion, après avoir été prévenu, n’a voyagé qu’avec ses proches en abandonnant à Bruxelles son « pourri colis », c’est-à-dire les deux Soriano nés d’un même père mais de mères différentes, à savoir Raphaël Soriano Katete Katoto (Juif-Congolais) et Moïse Soriano alias Katumbi (Juif-Zambien).

En effet, CONGOLAIS autochtones, ne savons-nous plus lire les signes de temps ? Les signes de temps nous indiquent tout gentiment qu’Étienne Tshisekedi et ses 83 ans et demi a tenu de faire d’une pierre deux coups : a) convoyer (en différé) son nouveau protégé ; b) dire tacitement « Adieu » au peuple congolais.

Au bout du rouleau, fatigué, épuisé jusqu’à moelle épinière, le vieillard est vraiment fini ! ADIEU mpila mosi imene, Mbutamuntu asili libela-libela ! C’était le dernier train pour le pouvoir ! Disons la vérité : Étienne Tshisekedi est un traître à la Nation. Son plan, ou leur plan – celui de ramener le Juif-Zambien Moïse Soriano  alias Katumbi au pouvoir à Kinshasa où il est presque inconnu – a lamentablement échoué. Ce Juif-Zambien est un escroc. Recherché dans son propre pays – le pays de sa mère, en l’occurrence la Zambie –, pour escroquerie, il se terre présentement chez son demi-frère, Raphaël Soriano Katebe Katoto à Anvers (Belgique) tout en se demandant ce qui se passe.

À 83 ans et demi aujourd’hui, fatigué sans avoir goûté la présidence du Congo, écarté par la CIA non seulement à cause de la cruauté de ses actes datant des années 1959 à 1980 mais aussi à cause de sa duplicité et de sa complicité avec son ami de toujours Mobutu Sese Seko, Tshisekedi ne peut plus rien espérer ; car il a toujours accompagné l’occupation du Congo depuis juillet 2002, et en se rendant à Kigali où il avait laissé sur place son homme de confiance, Valentin Mubake, comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire. Ensuite, Tshisekedi n’a jamais dit la vérité au peuple congolais à propos de l’occupation du pays par les forces du mal. S’il n’est pas un Traître, et s’il n’est pas complice, pourquoi refuse-t-il de dénoncer l’occupation Américano-Belgo-Tutsi au Congo ? Le peuple congolais l’attend au tournant : quelle sera la place du nouveau propriétaire de l’UDPS-Familiale, l’infiltré Moïse Soriano ? Enfin, pour Etienne Tshisekedi, les carottes sont cuites : Biliaki ye bikoki ! Quant à nous, nous lui disons tout simplement : « Adieu, Etienne ! Adieu Thsisekedi ! Adieu wa Mulumba ! Kendaka malamu ! ».

FAIT À LIMETE (KINSHASA), LE VENDREDI 29 JUILLET 2016

« Sé/Cellule KAVULA  de NSEMO-UDPS »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Casques bleus tues en RDC : Une attaque préparée et orchestrée

Selon Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer