samedi , 16 décembre 2017
Accueil / International / Europe / Attentat de Nice : « Valls assassin », « Hollande démission »
Attentat de Nice
Attentat de Nice

Attentat de Nice : « Valls assassin », « Hollande démission »

Bravo à ces courageux qui ont osé siffler et traiter d’assassins Manuel Valls, son gouvernement et l’ensemble des pantins présents au 1er rang de cet hommage aux victimes de Nice. Le Premier ministre, Manuel Valls, a été hué à son arrivée et à son départ de la promenade des Anglais à Nice, où une minute de silence a été observée, lundi 18 juillet, en hommage aux victimes de l’attentat perpétré quelques jours plus tôt.

Je suis heureux de voir que certains citoyens comprennent que les véritables assassins, ce sont nos élus et nos gouvernements. A force de prendre les gens pour des imbéciles et de tenter de leur faire avaler des couleuvres, ces élus attisent la haine et la colère des citoyens.

Bientôt, les discours, les journaux et la télévision ne parviendront plus à camoufler leurs crimes et leurs mensonges.

Bravo à ces courageux qui ont osé siffler et traiter d’assassins Manuel Valls, son gouvernement et l’ensemble des pantins présents au 1er rang de cet hommage aux victimes de Nice. Ce drame n’était nullement un attentat islamiste mais qu’il s’agissait d’un acte d’un déséquilibré voulant se suicider tout en emportant des innocents avec lui pour satisfaire sans doute sa quête de notoriété.

Les mensonges et les manipulations des dirigeants ne fonctionnent plus auprès d’une frange de plus en plus importante de la population. Ces crapules récoltent le mal qu’elles sèment depuis des années ! Puisse un jour voir le peuple tout entier se réveiller et mener une véritable révolution !

Le Premier ministre, Manuel Valls, a été hué à son arrivée et à son départ de la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), où une minute de silence a été observée, lundi 18 juillet, en hommage aux victimes de l’attentat perpétré quelques jours plus tôt.

La première réaction de colère lors de l’arrivée du Premier ministre a été suivie par des applaudissements de la foule massée devant le théâtre de Verdure à l’adresse des pompiers et des secouristes.

Puis, lors du départ de Manuel Valls et de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, les sifflets ont redoublé, ponctués de cris « démission » ou « assassin ». Il y avait également des pancartes dans la foule visant le chef de l’Etat et sur lesquelles on pouvait lire : « Hollande démission ».

[avec Laurent LOUIS]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Belgique : Le procès de Abdeslam reporté

L’avocat Sven Mary, qui assure de nouveau la défense de Salah Abdeslam, seul survivant des …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer