lundi , 18 décembre 2017
Accueil / Élections / Deux infiltrés Juifs négocient la vente du Congo aux Lobbys mafieux
Olivier KAMITATU et Moise KATUMBI
Olivier KAMITATU et Moise KATUMBI

Deux infiltrés Juifs négocient la vente du Congo aux Lobbys mafieux

Accompagné de son ami rejeton métis et infiltré Juif Olivier « Kamitatu »,  et après avoir acheté la conscience et le parti « UDPS familiale » de l’aliéné mental Etienne Tshisekedi grâce à l’OPA (Offre Publique d’Achat) qu’il avait lancée dernièrement, l’infiltré Juif « Moïse Katumbi », négocie la vente du Congo auprès des lobbyistes mafieux …

Afin de s’emparer définitivement du Nord-est du Congo et piller ainsi toutes ses matières stratégiques, les ennemis du peuple congolais – notamment l’Israël, des lobbies Juifs Belgo-Américains, leurs rejetons (les hybrides ou métis naturels), et leurs Collabos – viennent de désigner et confier au Juif-Gréco-Italo-Zambien « Moïse Katumbi » et au Juif Belge Olivier « Kamitatu » la charge (mission) de diriger et finaliser leur plan qui consiste à diviser le Congo en plusieurs mini-États faciles à piller.

Selon ce plan néocolonialiste concocté par ces prédateurs cyniques (ce qui expliquerait le forcing de ces deux infiltrés ci-après) :

– « Moïse Katumbi », le rejeton métis et infiltré Juif, doit être placé – via les Collabos tels que Tshisekedi – à la tête du Congo comme président de la République, et

– Olivier « Kamitatu », l’autre rejeton métis et infiltré Juif, comme premier ministre

Deux rejetons métis et criminels infiltrés Juifs pour nous recoloniser encore ? Ces gens nous prennent pour des imbéciles ou comment ? C’est très grave, très révoltant, et il faut craindre le pire au Congo très prochainement ! Et nous, les patriotes congolais autochtones, nous leur disons tout simplement : Non, non et non, pas question : c’est une question de vie ou de mort !

Nota : Nous précisons que nous ne sommes pas contre tout le peuple juif de manière générale. Non ! Nous ne dénonçons que des lobbies mafieux juifs belges, américains, canadiens, australiens, britanniques, et autres sans oublier leurs multinationales, qui pillent nos richesses naturelles, nous massacrent en masse par personnes interposées. Ces commanditaires sont complices du deuxième génocide congolais : avec un bilan macabre de plus de 20 millions de morts depuis 1993. En effet, nous les attaquons pour ce qu’ils FONT – le mal qu’ils nous font subir dans notre propre pays, notamment : pillages systématiques de nos matières premières, viols (Congo devenu la capitale mondiale du viol), balkanisation en cours, massacres, et divers autres crimes –, mais non pas pour ce qu’ils SONT (pas pour leur confession ou religion judaïque). Non et non, nous ne sommes pas antisémites ! Qu’on ne nous fasse donc pas un procès d’intention échappatoire !

Déjà en 1947-48, à la création de l’ONU en lieu et place de la Société des Nations, l’organisation internationale avait proposé à la diaspora juive d’aller s’installer au Nord-est du Congo et y bâtir le nouvel État juif. Mais cette proposition fut rejetée à cause de la couleur de peau au milieu des Nègres. C’est ainsi que les juifs furent installés à la Palestine, là où se situait jadis la terre de leurs ancêtres notamment Abraham, Isaac, Moïse, etc. Aujourd’hui, pour besoin des intérêts économiques en vue d’obtenir des matières premières bon marché, les juifs envisagent de reprendre (récupérer) ce soi-disant « cadeau » qui leur avait été offert en 1947-48 par ce « machin » qu’on appelle l’ONU.

En effet, à l’époque, les Tempelsman, les Devlin, et consorts, avaient une seule priorité : celle de tuer Patrice Lumumba et tous nos compatriotes Nationalistes éveillés. Aujourd’hui avec les  « Extrémistes et Tueurs Tutsi », la donne a changé, et le mot d’ordre également. Pour ces mafieux, Balkaniser le Congo est devenu leur priorité. À ce sujet, comme vous le savez, Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila a déjà fait le premier pas en créant précipitamment et en toute urgence des provincettes qui d’ailleurs ne vont pas fonctionner mais au contraire celles-ci vont faciliter l’opération de la balkanisation de notre beau pays. C’est ainsi que, depuis 1995, ces mafieux projettent toujours cette vieille idée en y ajoutant des éléments nouveaux (Lire Pierre Péan : Carnages. Les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique). Et les Américains (notamment le gouvernement Clinton) avaient financé leurs sous-traitants – les extrémistes et tueurs du « Tutsi-power » – afin d’agir à leur place. Et, de 1993 à ce jour, cela coûte encore plus des 20 millions de morts (deuxième génocide congolais, car le premier génocide congolais a été commis par Léopold II pendant la période coloniale)

En 2016, les ennemis du peuple congolais découvrent l’unique occasion en or, celle qui consiste à :

Primo : remercier leur nègre de service Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila, tellement démonétisé et vieilli avant l’âge et surtout pour n’avoir pas respecté toutes les consignes qui lui avait été données ;

Secundo : remplacer cet extrémiste et tueur Tutsi-Rwandais (alias Joseph Kabila) par un rejeton métis, en l’occurrence, Moïse Soriano alias Katumbi Chapwe, pour s’emparer du pouvoir au Congo. Or, cet infiltré, alias Katumbi Chapwe ayant une femme extrémiste Tutsi-Burundo-Rwandaise, est un criminel étranger qui est né d’une mère  Mubemba (de l’ethnie Bemba) – originaire de la province zambienne de Luapula qui a une frontière commune avec le Katanga (Congo) au niveau du lac Moero – et  d’un père Juif-Gréco-Italien, un immigré au Congo ;

Tertio : nommer au poste de premier ministre, un autre rejeton hybride connu sous le nom d’Oliver Kamitatu, un juif Belge,  pour conduire les affaires du Congo sous l’occupation et jusqu’à la balkanisation effective. Nota : le nom de Kamitatu que porte ce rejeton métis est un nom d’emprunt qui lui a été attribué par simple formalité et par pitié. Olivier est un adultérin ou un enfant naturel qui n’est nullement pas un fils biologique du congolais Cléophas Kamitatu Massamba, mais il est né d’un père Juif Belge immigré au Congo.

En effet, pour réussir leur plan diabolique, ces lobbys mafieux utilisent toujours la même stratégie qui a déjà fait ses preuves dans le passé. Cette stratégie est simple, elle consiste à : d’abord écarter ou éliminer les vrais congolais autochtones et patriotes, ensuite corrompre leurs leaders (comme les Thisekedi) et tous ceux qui acceptent de jouer le jeu malsain par manque de patriotisme et par cupidité et, enfin, les abandonner après la phase finale du plan. Ces « Kumbaya » –  Collabos zélés ou véritables  esclaves qui refusent de devenir libres – sont très nombreux, de Tshisekedi à Mende Omalanga en passant par Raymond Tshibanda, Mwando Nsimba, Évariste Boshab, Aubin Minaku, Tambwe Mwanba, Pierre Lumbi (100% Burundais), Freddy Matungulu (l’autre nouvelle trouvaille amusante et indigne des Américains, un véritable aliéné mental moralement immature et prêt à s’assumer en jouant bien son rôle de kumbaya), D’Oliveira alias Kyungu wa Kumwanza (Portugais), Nzanga Mobutu, Antoine Gizenga, Zaïdi Ngoma, Francis Kalombo, Zacharie Babasue, Frank Diongo, Jean-Claude M’vuemba , Joël Konde (le nouveau fou du roi de Soriano et faux pasteur), Félix Tshisekedi (né d’une mère angolaise), Boketsu 1er (le bouffon irettré [comprenez : illettré], Rex Kazadi (l’informateur de l’ANR, et criminel issu de RDC-Goma), (…), la liste est tellement longue et nous nous arrêtons là en attendant « le dernier jugement » …, (vous avez certainement compris). Afin de servir de leçon pour les générations futures, ces « Collabos » ne méritent même pas d’avoir la chance d’être emprisonnés.

En revanche, face à ces envahisseurs étrangers et à ces traîtres congolais, les Résistants, les Révolutionnaires, et Combattants Congolais disent tout haut : NON, NON, ET NON !  LE CONGO N’EST PAS À VENDRE À CES ÉTRANGERS-LÀ !!! Il faut donc se battre pour mettre hors d’état de nuire ces poltrons, ces collabos indignes et leurs parrains  étrangers. Qu’il soit bien clair : « Nous ne voulons pas discuter, négocier ou traiter avec les étrangers tout en ayant la corde au cou, mais par contre, nous voulons d’abord être libres avant de faire quoi que ce soit ».

Pour ce faire, un appel vibrant est lancé envers tous les patriotes congolais pour se lever comme un seul homme afin de lutter contre tous ces ennemis du peuple congolais ; car sans le combat, nous ne parviendrons pas à les chasser de nos terres. Nos « Ba Koko Malamu » nous autorisent à mener ce combat existentiel, car ils seront derrière nous pour nous soutenir spirituellement. Simon Kimbangu, Patrice Lumumba, et tous les autres martyrs congolais massacrés depuis 1885 jusqu’à ce jour nous demandent de tenir bon, car la victoire est de notre côté. Advienne que pourra, nous vaincrons ! Cette victoire est sûre et certaine, car nous défendons une cause légitime, noble et juste !  INGETA !

FAIT À  WINTERTHUR (CH), LE DIMANCHE 17 JUILLET 2016

« Sé/Cellule Floribert Chebeya & Fidèle Bazana »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

MSF victime d’attaques et d’enlèvements en RDC

Victime d’attaques multiples, d’enlèvements de ses équipes et de braquages, Médecins Sans Frontières (MSF) ne …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer