samedi , 16 décembre 2017
Accueil / International / Asie / Chine : Révolution dans la communication des masses
Technologies numériques
Technologies numériques

Chine : Révolution dans la communication des masses

Le développement rapide des réseaux d’information et des technologies numériques accélère la révolution dans la communication des masses et place les organismes de presse dans le monde devant des défis sans précédent. La Chine et les organismes médiatiques africains se sont engagés à renforcer leur coopération dans ce secteur afin d’avoir leur voix à l’échelle internationale. Le séminaire à l’intention du personnel sénior des médias des pays africains francophones, qui s’est déroulé du 8 au 28 juin dernier à Beijing a permis à 54 délégués venus de 14 pays de s’approprier l’évolution des médias en Chine. Témoignage.

Même en subissant de profonds changements en leur sein, les médias traditionnels sont l’ancienne corde sur laquelle vient se tisser la nouvelle corde des nouveaux medias. Ceux-ci se rapportent fondamentalement à la numérisation des signaux et le haut débit de l’internet.

La mutation de ces médias en République populaire de Chine consiste en leur modernisation tant dans leur fonctionnement que dans leur mode de consommation par le public. L’élément fondamental étant l’information qui est portée à la connaissance du public.

Le téléspectateur n’est plus un simple consommateur, il participe aux émissions, donne son avis, choisit le programme qu’il veut voir et quand il veut le voir.

EXEMPLE TYPE DU CODE-BARRES

Très répandu dans la vie des Chinois, au jour le jour, le code barre est un élément essentiel. Il a remplacé peu à peu la monétique, et dans les médias son utilisation se retrouve et dans la presse écrite traditionnelle et à la télévision.

Dans le cas de la presse écrite, dans un article qui fait un quart de page, à la fin vous avez un code-barres et quand vous le scannez sur votre téléphone intelligent, vous êtes renvoyé sur le site Web du journal où l’article d’un quart de page, devient un dossier bien fourni avec images et vidéo. Avec cet outil technologique, la presse écrite trouve son prolongement dans les nouveaux médias.

Et au niveau de la télévision chinoise, les codes-barres sont devenus également un élément essentiel, par où tout passe : la publicité, plus d’infos, les résultats de sport, l’habillement des présentateurs, avoir plus d’informations sur les éléments diffusés, acheter, participer virtuellement à une émission ou même répondre à un jeu concours télévisé. Ce petit élément qui paraît anodin a changé la vie de millions des Chinois. Pas un Chinois n’a de Smartphone sans un scanner ou lecteur de code barre.

Deux grands défis ont été relevés : financier et technologique.

La Chine n’a pas lésiné sur les moyens financiers nécessaires pour relever le défi de la communication à travers la modernisation de ses médias traditionnels. En témoignent, le nombre d’agents, la taille et la qualité des infrastructures de presse. Principalement CCTV, China Radio International (CRI), China Network Télévision (CNTV) et Agence Chine Nouvelle. A Qingdao par exemple, les revenus de la télévision sont tirés à 80% de la publicité, mais ne représentent que 10% du temps d’antenne. C’est dire qu’un effort est fait pour offrir des contenus de qualité aux téléspectateurs.

DEFI TECHNOLOGIQUE

Le développement des technologies et de l’infrastructure des télécommunications constitue la pierre angulaire et le moteur de la progression des nouveaux médias chinois. La participation des entreprises, la demande du marché et la diversification des types de médias offrent l’énergie et le soutien nécessaires à ce développement.

Le secteur chinois des nouveaux médias est en pleine maturation et possède des compagnies leader sur le plan mondial ainsi que des petites entreprises dynamiques.

Grâce à la popularité des nouveaux médias, en particulier l’utilisation très répandue des Smartphones et de l’Internet mobile, le secteur chinois des nouveaux médias a diversifié sa structure en intégrant Internet, les communications, le matériel, les logiciels et les services de l’information. Cette mutation a été observée à CCTV, RCI et l’Agence Chine nouvelle et à la Radio- Télévision de Qingdao, ils diffusent tous la radio ou/et la télévision par onde hertzienne, par satellite (DTH), par ADSL (téléphone) et par Internet.

Stimulés par les plans nationaux de développement stratégique, la recherche et le développement menés par les entreprises travaillant dans les nouveaux médias, ces derniers se sont aussi améliorés. De nouvelles technologies et un nombre croissant d’applications liées à l’Internet mobile ont ainsi émergé. Nous pouvons citer dans cet exemple Startimes et BBEF (Usine de fabrications des émetteurs TV, FM et terminaux numériques).

En bout de chaine, les terminaux de réception dans les foyers ont aussi évolué avec le temps, aujourd’hui on a ce qu’on appelle ’’la télévision connectée -Connected Tv’’.

Les entreprises engagées dans la recherche technologique vont tous dans le même sens, c’est-à-dire apporter un plus, innover et aller encore plus loin dans le progrès. En témoignent l’effectivité de la Réalité Virtuelle et de la réalité Argumentée.

A la lumière de ce que nous avons vu, en Chine, les médias traditionnels ont encore une bonne raison d’exister grâce aux professionnels des medias. Ainsi, malgré la vitesse ou la rapidité de diffusion des informations sur les réseaux sociaux et sur internet, médias traditionnels et médias nouveaux travaillent en parfaite symbiose, car le traditionnel a trouvé sa place dans le moderne.

[Didier KEBONGO – mercredi 6 juillet 2016]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Jérusalem : Israël verse de l’huile sur le feu

Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine ont averti lundi lors d’une conférence de presse conjointe …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer