samedi , 16 décembre 2017
Accueil / Élections / RDC : Moïse KATUMBI, l’infiltre de la communauté internationale ?
Moise KATUMBI lors d'un procès au Katanga
Moise KATUMBI lors d'un procès au Katanga

RDC : Moïse KATUMBI, l’infiltre de la communauté internationale ?

Par sa victimisation à outrance avec la ridicule mise en scène de procès bidons, par la ruse et la corruption, le primairien semi-lettré Soriano Moïse alias Katumbi – sujet Gréco-italo-zambien d’origine juive ayant un passeport Britannique – et ses parrains des réseaux  mafieux sont déterminés à diviser coûte que coûte le Congo/Kinshasa en plusieurs mini-États afin de parvenir à mieux piller toutes nos richesses.

Parmi ses complices cyniques, nous pouvons citer les multimilliardaires Juifs-Américains Maurice Tempelsman, Frank Carlucci, William Sebastian Cohen, etc. Et Bill & Hillary Clinton pour leur soutien diplomatico-politique.

En plus, sur place au Congo, le criminel infiltré « Moïse Katumbi » s’appuie sur les membres de sa belle-famille Tutsi-Rwandaise dont les criminels Paul Kagame, Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila, Zoé Selemani, James Kabarebe, Azarias Ruberwa, Vital Kamehere, Alias Janet Kabila [cette prétendue sœur jumelle de « Joseph Kabila » n’est pas sa sœur, elle est par contre sa tante maternelle, donc la cadette de sa maman biologique Marcelline Mukambukuje (= Mama Leki, en Lingala, ou Shangazi, en Swahili)], et autres.

En outre, à coup de dollars du sang des congolais, l’infiltré « Moïse Katumbi » est parvenu à acheter :

– la conscience et le parti politique (l’UDPS familiale) de l’opposant d’accompagnement Etienne Tshisekedi ;

– la conscience de ses « idiots utiles » congolais tels que le nouveau « fou du roi » et faux pasteur Joël Konde, Boketsu 1er ou le bouffon iretré (comprenez : illettré), (…) ; sans oublier certains grands collabos attitrés et esclaves ne voulant pas devenir libres comme Félix Tshisekedi, Frank Diongo, Jean-Claude M’vuemba, le minable « Professeur ? » Camille Debaba alias Djalelo, Rex Kazadi (informateur de l’ANR, et criminel issu de RDC-Goma), etc.

Ce n’est un secret pour personne que, depuis 1885, ces prédateurs ont massacré, pillé, lapidé et ruiné complètement le Congo sur tous les plans et continuent toujours à se comporter en maîtres absolus. Dans les placards des belges on peut compter plus de 20 millions de morts sous la seule responsabilité du génocidaire Léopold II. Plus tard, c’est-à-dire le 30 juin 1960, un seul doigt, celui d’un Congolais authentique, s’était levé pour les montrer seulement ce qui va arriver dans les jours à venir, et les ennemis du peuple congolais avaient mis presque six mois pour l’éliminer physiquement. Ce patriote-là, c’était Patrice Emery Lumumba.

En plus, à cette même période, l’ordre avait été donné d’éliminer sans pitié tous les cadres Nationalistes, Progressistes et Penseurs Congolais. Et leurs nègres de service de l’époque comme Mobutu, Nendaka, Ndele, Kazadi, Mukamba, Kalondji, Ngalula, Tshisekedi et consorts n’avaient qu’à obéir aveuglement comme des simples moutons. Ensuite, de 1960 à 2016, le même travail est toujours accompli par certains mobutistes cupides que les impérialistes récompensent par des miettes. Mais comment,  alors que Mobutu a été chassé comme un vulgaire individu ? Et, pire encore, depuis l’assassinat de Mzee Kabila, ces traîtres s’accrochent en vendant leur propre pays aux tenants du pouvoir d’occupation notamment les Américains, les Belges, et les membres du Tutsi-power.

Heureusement pour nous et malheureusement pour ces occupants néocolonialistes – perpétuels ennemis du peuple congolais –, 56 ans après, des vaillants Congolais se sont multipliés en grand nombre partout au sein de la diaspora et, même sur place, au pays de nos ancêtres. Ces Résistants et Révolutionnaires ne cessent de dire à qui veut les entendre que : « plus rien ne sera comme avant ! »

En revanche, les plus faibles de tous (les collabos) ont choisi le camp du Tutsi-power  pour exterminer de nouveau les Congolais. Et, de 1996 à ce jour, cela coûte encore plus des 20 millions de morts, mais le peuple congolais reste toujours debout. Il est temps pour ces prédateurs de tirer vraiment des leçons et des conclusions lucides. Ils ne parviendront jamais à mettre le peuple congolais continuellement à genoux et ne réussiront jamais de s’imposer au Congo comme avant 1960.

Les démons néocolonialistes et ennemis du peuple congolais tels que  Maurice Tempelsman (Juif-Belgo-Américain né le 26 août 1929 à Anvers en Belgique), Didier Reynders (Belge), Louis & Charles Michel (Belges), et consorts doivent dorénavant s’adapter à la situation de l’heure. Le Congo de 2016 n’est pas celui de 1960. Se prétendant maîtres ès Démocratie, ils doivent savoir qu’ils leur manque un élément essentiel et déterminant en rapport avec ce grand concept qu’ils imposent maladroitement au Congo: c’est PEUPLE. Le peuple Congolais ne se trouve pas dans leur camp et rien ne peut se produire désormais au Congo sans cet élément principal qui est le PEUPLE CONGOLAIS. C’est la base, et c’est l’élément indispensable de la démocratie réelle et moderne. Ces méchants ne doivent jamais oublier cela. Un homme averti en vaut deux, trois, ou quatre !

Pour ce faire, l’histoire que ces prédateurs néocolonialistes cherchent à inventer de nouveau contre le peuple congolais est une histoire fausse et mal partie. Soriano Moïse alias Ktumbi – leur nouvelle trouvaille amusante – n’est pas Congolais. Il est un Zambien par sa mère et un Juif Gréco-Italien par son père. Dans son pays, la Zambie – où il a laissé sa luxueuse villa et sa grande ferme à Kwete (chef-lieu du district de Kitwe, situé dans la province de Copperbelt) – il fut même conseiller commercial du président Frederick Chiluba. Sa mère est une Mubemba (de l’ethnie Bemba) de la province zambienne de Luapula, ayant une frontalière commune au niveau du lac Moero avec le Katanga (Congo), et son père est un immigré Gréco-Italien d’origine juive. Donc, leur « Moïse Katumbi » n’a aucun lien direct avec le Congo/Kinshasa en dehors de l’hospitalité que nous lui offrons gratuitement. Malgré cette hospitalité, cet infiltré criminel nous crache au visage en pillant illégalement les richesses de notre pays (le Congo). Quelle ingratitude ! Donc, les néocolonialistes et leurs pions doivent mettre fin à leurs jongleries (jongles ou jonglages) mal placées. Cela est une insulte au peuple congolais. Nous en avons marre ! Soriano Moïse alias Katumbi n’est pas Congolais. S’il vous plait, arrêtez ce cirque de mauvais augure ! Le Congo de 1960 n’est pas celui de 2016. Il y a lieu de mettre fin à ce film de mauvais goût.

Enfin, nous lançons un vibrant appel à tous les Congolais pour qu’ils ne suivent plus ces étrangers ingrats qui nous prennent pour des imbéciles. Le prochain président du Congo doit être un Congolais de sang, né d’une mère et d’un père Congolais tel que prévu par leur Charte d’Occupation (entendez : l’actuelle Constitution en vigueur au Congo occupé). Un homme averti en vaut deux, trois ou quatre ! Si, aujourd’hui, tout le monde se permet de vanter le boom économique post-guerre de l’Angola, c’est parce que le peuple angolais avait lutté et gagné cette guerre sans l’Occident et sans l’Amérique. Et aujourd’hui ils sont maîtres de leur pays et de leur sous-sol.

C’est ce qu’il nous faut aussi, nous Congolais. Nous devons lutter et gagner cette guerre pour que nous soyons aussi respectés comme tous les peuples libres à travers le monde. Aujourd’hui la Syrie se fait respecter parce qu’elle a aussi des amis sincères et fidèles, mais cela n’est pas le cas pour les Américains qui sont trop cyniques. Peuple congolais, luttons jusqu’à la victoire finale et nous serons respectés à travers le monde. « La stratégie du chaos et du mensonge  des impérialistes » au Congo doit complètement échouer, même s’ils sont en train d’élaborer d’autres stratégies actuellement. Leur stratégie de nous imposer à la tête de notre pays l’hybride (métis) « Moïse Katumbi » – un autre étranger ayant une femme 100 % Tutsi – est complètement dévoilée et en train d’être soldée. Soyons donc vigilants ! Nous sommes avec tous nos Saints et nos Ancêtres. La victoire nous appartient. Cette victoire est sûre et certaine, car nous défendons une cause légitime, noble et juste !  INGETA !

FAIT À KINSHASA, CE  VENDREDI  08 JUILLET 2016

« Sé/Cellule Gabriel YUMBU »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Palestine : Israël tue sauvagement des enfants, des civils et des femmes

« Le vrai propriétaire de ces terres est la Palestine. M. Trump veut que tout cela …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer