samedi , 16 décembre 2017
Accueil / Politique / 30 juin : Kindu n’a jamais était aussi propre
A la veille de la fête de l'Indépendance de la RDC.
A la veille de la fête de l'Indépendance de la RDC.

30 juin : Kindu n’a jamais était aussi propre

Kindu n’a jamais était aussi propre, aussi éclairée, aussi chaleureuse que pendant les festivités commémoratives du 56ème anniversaire d’indépendance de la République démocratique du Congo. Mention spéciale à toute la population du Maniema, dite « Ka mbele mbele, mutoto wa maniema, kwetu aku toke boyi » (Ndlr : Toujours devant, enfant du Maniema, chez nous, il n’y a pas de vauriens).

Les festivités commémoratives du 56ème anniversaire d’indépendance de la République démocratique du Congo ont été hautes en couleur dans le Maniema. La désormais « coquette ville de Kindu » a valablement accueilli cette fête d’indépendance en enfilant sa plus belle robe.

Kindu n’a jamais était aussi propre, aussi éclairée, aussi chaleureuse que pendant les festivités commémoratives du 56ème anniversaire d’indépendance de la République démocratique du Congo. Mention spéciale à toute la population du Maniema, dite « Ka mbele mbele, mutoto wa maniema, kwetu aku toke boyi » (Ndlr : Toujours devant, enfant du Maniema, chez nous, il n’y a pas de vauriens).

Tout a commencé la veille du 30 juin avec l’arrivée du Président de la République à Kindu. Un accueil chaleureux et délirant lui a été réservé. De l’aéroport de Kindu jusqu’au centre-ville, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, aux côtés de son épouse, la première dame de la République, Marie Olive Lembe di-Sita, et toute sa suite dont le premier ministre, Matata Ponyo et le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salumu, ont été ovationnés sur une distance de plus 5 km bondée, de part et d’autre, d’un monde impressionnant des enfants non seulement de Kindu mais venus aussi de plusieurs localités de la province.

Saluant la population à chaque pas de leur trajet, le couple présidentiel a réalisé combien cette province se sent honorée d’accueillir les festivités consacrant l’accession de la RDC à la souveraineté nationale et internationale, un certain 30 juin 1960. Dans une adresse faite au bout de son trajet, le Chef de l’Etat a remercié cette population qui lui a témoigné autant d’amours au travers de l’accueil et des nombreux messages affichés sur des calicots et autres banderoles hissées le long du parcours.

TOUTE LA RÉPUBLIQUE REPRÉSENTÉE

Le 30 juin, avant le défilé militaire, le gouverneur du Maniema a pris la parole devant la Tribune centrale de Kindu. Dans cette tribune, toute la République a été représentée. Le président de la République et la première dame étaient aux premières loges. L’essentiel du gouvernement central  a répondu également présent notamment le premier ministre et plusieurs ministres et vice ministres. Les présidents de deux chambres du parlement, le président de la CENI, le président de la Cour constitutionnelle, le Procureur général de la République, le Facilitateur du dialogue national, plusieurs ambassadeurs des pays occidentaux et africains ont aussi fait le déplacement de Kindu. Il en est de même des députés et sénateurs, des directeurs généraux des entreprises publiques ainsi que des chefs coutumiers et des artistes musiciens et comédiens.

Le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salu, faisant son discours de circonstance a, au nom du gouvernement provincial et de tous les enfants du Maniema, salué le choix de confier la tenue des commémorations du 56ème anniversaire d’indépendance à Kindu. Profitant de la circonstance, Pascal Tutu Salumu a dressé une carte postale de sa province. Il a remercié le Président de la République et le gouvernement central pour toutes les réalisations que le Maniema a bénéficiées dans le cadre du Programme  de la « Révolution de la modernité ». Le Maniema, a-t-il dit, a bénéficié de plusieurs infrastructures notamment les routes dont la voirie urbaine de Kindu, les écoles, les centres hospitaliers et bien d’autres ouvrages comme l’Université de Kindu, le stade en cours de construction. Jadis dite Kindu la « Poussiéreuse », «aujourd’hui Kindu est la coquette», s’est exclamé le gouverneur. Pour toutes ces réalisations, Tutu Salumu a qualifié le Chef de l’Etat de «l’homme de parole ».

Une fête d’indépendance ne se conçoit pas sans la présence de l’armée, rempart de la défense de l’intégrité nationale. Le clou de la cérémonie aura été donc le défilé militaire. 6000 hommes en uniformes ont pris part à ce défilé dont 1000 policiers et 5000 forces combattantes. Ces troupes sont venues de plusieurs provinces notamment de Kinshasa, de  Lubumbashi, de Manono, de Mbuji Mayi, du Haut  Lomami  et de Kindu.

UN DÉFILÉ MILITAIRE DE 6000 HOMMES

C’est un défilé essentiellement des forces combattantes et de la police. Il n’y a pas eu des troupes motorisées. C’est l’État-major interarmées qui a ouvert le bal du défilé militaire. Il s’en  est suivi des policiers puis des différentes forces de l’armée congolaise. La Garde Républicaine, les Forces terrestres, les Forces navales, les commandos d’intervention rapide venu de Lubumbashi et de Kindu.

A la suite du défilé militaire, les forces vives de la nation ont aussi paradé devant la Tribune centrale de Kindu. Tour à tour, les structures étatiques, les entreprises privées, les partis politiques de la Majorité présidentielle, les Ong, les groupes folkloriques, les épouses des militaires, les gardes du parc de la Lomami, et plusieurs organisations de la Fondation Maman Olive Lembe Kabila (Amolk), ont défilé devant le Chef de l’Etat.

Le président du comité d’organisation des festivités du 56ème anniversaire d’indépendance à Kindu, le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Evariste Boshab, n’a pas caché sa satisfaction pour la réussite de la cérémonie. « Désormais, toutes les célébrations des fêtes d’indépendance seront comme celle de Kindu », a déclaré Evariste Boshab, à la fin du défilé, au micro des confrères de la RTNC, la télévision publique.

C’est un reportage fait depuis Kinshasa à partir des images transmises par la RTNC.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Palestine : Israël tue sauvagement des enfants, des civils et des femmes

« Le vrai propriétaire de ces terres est la Palestine. M. Trump veut que tout cela …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer