samedi , 16 décembre 2017

Archives journalières : 10/07/2016

Lambert MENDE a commis les pires crimes de l’histoire de la RDC

Lambert MENDE OMALANGA, a commis les pires crimes de l’histoire de la RDC.

Dans une lettre ouverte à Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement de la RDC, le député Francis Kalombo vient de montrer d’un cran la confrontation. « La Rébellion RCD dont vous faisiez partie a commis les pires crimes de l’histoire de notre pays », accuse l’Honorable Francis Kalombo. « Vous avez tué, violé des milliers de Congolais innocents, enterré des femmes vivantes, abattu un avion commercial plein de civils innocents. Vos crimes encore impunis ont encore des répercussions aujourd’hui puisqu’ils sont à l’origine des derames quotidiens que vivent nos compatriotes à l’Est du pays sans que votre gouvernement n’agisse pour rétablir la paix. »

Lire la suite »

RDC, une République qui se dit « démocratique »

Célestin Kanyama - surnommé « Esprit de mort » par les Congolais.

Selon John Smith, directeur du Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor : « l’avenir de la démocratie pour le peuple de la RDC sont menacés par des actions violentes du régime en particulier celles de Célestin Kanyama ». Surnommé « esprit de mort » par ses compatriotes congolais, Célestin Kanyama était déjà accusé en 2014 par l’association Human Right Watch d’être responsable de la disparition de 80 personnes. Visages dissimulés par des cagoules noirs, ces hommes semaient alors la terreur dans la capitale, n’hésitant pas à exécuter dans les rues, rapporte lemonde.fr. Mais lorsque le Président Joseph Kabila …

Lire la suite »

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer