lundi , 18 décembre 2017
Accueil / Afrique / Afrique Centrale / RD Congo / FC Renaissance champion du Congo 2016
Joueurs de FC Renaissance
FC Renaissance

FC Renaissance champion du Congo 2016

Mercredi 29 juin dans la soirée sur le couloir Madiakoko à Matonge… Kinshasa est en fête. Ce n’est pas l’équipe nationale « les Léopards » qui vient d’être sacrée championne. Plutôt, le club le plus populaire de la capitale qui vient de remporter la Coupe du Congo après seulement deux ans d’existence ! La bière coule alors à flot. Les brochettes, la viande de vache, le poisson fumé…se consomment bien au rythme des trompettes des fans du club et les décibels dégagés par des baffles des terrasses occupés par les Oranges, jusqu’aux petites heures de la matinée. Impossible pour les véhicules et les passants de se frayer un chemin. Un vrai tohubohu qui traduit le sentiment d’un devoir accompli par ce jeune club.

Alors que le début de la partie était prévu pour 15h, le stade Tata Raphaël a accueilli un public fou au-delà de sa capacité maximale une heure plutôt. Rempli à 100% des supporters « Renais ». Les tribunes bondées du monde habillé de trois couleurs (orange, vert et blanc). Une couleur qui a embelli l’enceinte sportive en faveur de l’équipe kinoise qui jouait à domicile au détriment de Don Bosco qui ne pouvait que compter sur son comité pour le soutenir. FC Renaissance du Congo persuadé de remporter cette finale, a décrété une mobilisation tous azimuts pour faire face à l’équipe Don Bosco de l’ex-Katanga faiblement représentée au stade Tata Raphael.

COULEUR ORANGE

Quelques heures avant le coup d’envoi, sur les grandes artères de la ville de Kinshasa aucun taxi-bus ou tout autre type de transport en commun ne roulait sans avoir à son bord, un supporter ou sympathisant du FC Renaissance. Les personnes venues soutenir le club orange étaient munies des drapeaux, étendards, banderoles, calicots ou tout ce qui renvoyait aux couleurs de leur équipe. Le spectacle était le même dans toute la ville de Kinshasa. Sur l’esplanade de ce stade, une ribambelle de personnes-orange scandant des mélopées en hommage à leur équipe.

Les supporters « renais » ont raccompagné, à pieds, leur équipe du stade, en passant par l’avenue Sendwe via le Rond-point Victoire jusqu’à la résidence du président du club, Pascal Mukuna dans la commune de Bandalungwa. Certains joueurs se retrouvaient au milieu du public, quelques-uns à l’intérieur du bus, d’autres perchés sur la toison du bus, en train de danser sous les animations de leur public.

Président du club, Pascal Mukuna n’a pas dérogé à la règle. Accompagné des milliers de supporters, le staff dirigeant est entré dans la danse. Pas question de monter à bord des Jeeps qui les ont amenés au stade. Comme un seul homme, ils accompagnent l’équipe debout sur le toit du bus et brandissant le trophée. Que des chants à l’honneur du club et des dirigeants tout au long du parcours.

Cette marché improvisée a duré près de trois heures avant d’atteindre la résidence de Mukuna et le restaurant choisi pour un dîner offert à l’équipe. Une longue procession qui, par moment, obligeait Pascal Mukuna d’enlever son costume. Mais aucune fatigue à signaler côté joueurs et fanatiques en effervescence.

Au bout de la marche en pleine nuit à Bandalungwa, Mukuna et ses collaborateurs ne peuvent disperser la foule sans un mot. Dans son adresse du haut du balcon de sa résidence, le président du FC Renaissance salue les efforts des supporters pour réaliser ce résultat.  » Vous êtes des champions « , crie-t-il sous une valse d’applaudissements. Des encouragements qui lui poussent à inviter les fanatiques de Renaissance à une rencontre prévue ce samedi 2 juillet à l’ex-stade 24 Novembre où le club organisera officiellement une fête pour célébrer le sacre national.

Principal collaborateur de Mukuna dans la création du club, Antoine Musanganya souvent à Goma se montre plus joyeux.  » J’ai quitté Goma pour venir assister à cette fête ». L’ancien président du DCMP dit sans pourtant le citer que  » là où nous étions, on pleurait tous les jours. Mais avec Renaissance la joie est au quotidien « . D’où sa promesse faite de recruter de bons joueurs capables de défendre valablement l’équipe au niveau de la Ligue nationale de football (Linafoot) et à la Coupe de Caf.

[R.M & BAHATI KASINDI]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Création des emplois : La RDC libéralise le secteur des assurances

La libéralisation du secteur des assurances est désormais effective en RDC. La page du monopole …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer