dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Afrique / Afrique Australe & Océan Indien / Afrique du Sud / Afrique du Sud : ZUMA, un remboursement qui représente rien
Les 4 premières dames de l'Afrique du Sud
Les 4 premières dames de l'Afrique du Sud

Afrique du Sud : ZUMA, un remboursement qui représente rien

En Afrique du Sud, le président Jacob Zuma doit rembourser à l’État un demi-million de dollars pour les travaux de rénovations de sa somptueuse demeure privée de Nkandla. Cette somme ne représente qu’une petite partie des 20 millions de dollars qu’ont coûté ces travaux. Ces 500 000 dollars ont été fixés par le trésor public sud-africain. La Cour constitutionnelle doit maintenant approuver ou non ce montant.

D’après le ministère des finances, cette somme correspond au montant des travaux de rénovation, qui n’ont rien à voir avec l’amélioration de la sécurité de la résidence privée de Nkandla.

Verdict des consultants

Le trésor public a employé deux consultants indépendants pour calculer cette somme.

Spécialistes des études quantitatives, ils ont chacun estimé de leur côté le montant que le chef d’état doit payer. Au final, ils ont conclu que Jacob Zuma devait rembourser 88% des coûts engagés pour construire une piscine, un poulailler, un centre pour visiteurs, un enclos pour bétail et un amphithéatre.

Approbation de la Cour constitutionnelle

Fin mars, la Cour constitutionnelle avait jugé que le chef de l’État avait violé la constitution en refusant de rembourser les frais de rénovation de sa propriété privée non liés à la sécurité.

La justice avait été saisie par l’opposition dans cette affaire d’abus de biens sociaux, et la plus haute juridiction du pays avait demandé au Trésor de déterminer la somme à rembourser.

La Cour constitutionnelle doit maintenant approuver ou non ce montant. Une fois qu’elle aura donné le feu vert, le président Zuma aura 45 jours pour rembourser à l’Etat sud-africain la somme déterminée.

[BBC]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

TPIY : Le jugement de Vojislav SESELJ est entaché de nombreux défauts ?

« De nombreuses erreurs ont été faites dans le jugement » et des « conclusions stupéfiantes » ont été …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer