samedi , 16 décembre 2017
Accueil / Politique / RDC : Ces ESCLAVES congolais qui refusent d’être libres !
PPRD : Entoine SHE O KITUNDU, André KIMBUTA YANGO et Abdoulaye YERODIA NDOMBASI
De gauche a droite : Entoine SHE O KITUNDU, André KIMBUTA YANGO et Abdoulaye YERODIA NDOMBASI

RDC : Ces ESCLAVES congolais qui refusent d’être libres !

L’objectif des Impérialistes, Néocolonialistes et leurs Multinationales – celui de toujours continuer à piller le Congo tout en maintenant les « politichiens » congolais (véritables aliénés mentaux) en état d’esclavagisme permanent – est étonnamment atteint. Heureusement que les Révolutionnaires et les Résistants congolais sont parvenus à éveiller la conscience patriotique non seulement des Congolais de la diaspora mais aussi de tout le peuple congolais. En éliminant Lumumba, les ennemis du peuple congolais n’avaient assassiné que son corps physique mais ils n’avaient pas réussi à assassiner l’esprit (le discours) patriotique de Lumumba. En conséquence, aujourd’hui le Congo compte plusieurs millions de « Lumumba ». À bas l’Occupation Américano-Belgo-Tutsi en République « Démocratique » du Congo !

En son temps, le CRAGI avait parlé et publié une analyse relative à la grande « Bêtise néocoloniale » installée au Congo depuis 1885 avec, en 1960, une cohorte de leurs agents « Congolais de sang » engagés pour cette cause si perdue. Cette trahison que continuent à faire ces vendus – agents Congolais au service des nos ennemis – a occasionné, depuis 1960, d’énormes crimes humains, politiques, économiques et autres crimes de guerre. Parmi ces traîtres de la première heure, nous pouvons citer quelques-uns, notamment : Mobutu (d’ailleurs il ne l’a réellement compris que le jour où il a été chassé du pouvoir par ses anciens faux-amis), Kasa-vubu, Tshisekedi, Ndele, Adoula, Tshombe, Kamitatu, Bomboko, Nendaka, Dokolo, Kindwelo, Litho, Pay-Payi ; et   aujourd’hui nous pouvons ajouter les Gizenga, Muzitu, Nzanga Mobutu, Tshilombo Tshisekedi, José Makila, Kisombe, Moleka, Atundu, Mokolo wa Mpombo, etc. Cette liste est tellement longue qu’il nous faudra beaucoup de jours pour arriver à la compléter. À cette honteuse liste, nous pouvons aussi ajouter les criminels et extrémistes Tutsi tels que Ruberwa, Kanambe alias Joseph Kabila, Bugera Rwamakuba, Nyarugabe, Kagame, Kabarebe, Alias Kengo wa Dondo, Matata, Ntanganda, Kundabatware, Muhiro, Kamhere, Soriano alias Moïse Katumbi, Janet & Zoé Kanambe, etc. Les crimes commis en RDC sous l’Occupation Américano-Belgo-Tutsi totalisent jusqu’à ce jour plus de 20 millions de morts. Et, pour des raisons évidentes, leurs médias-mensonges n’en parlent pas. Où est cette fameuse liberté d’expression qu’ils nous vantent et chantent tous les jours ?

Aujourd’hui, 56 ans après cette emprise, le bilan de ces vendus est tellement catastrophique. Pire encore, ces derniers ont cédé (transféré), sans aucune forme de procès, leurs responsabilités aux « Occupants Tutsi » qu’ils nourrissaient hier sous le règne sans foi ni loi de Mobutu Sese Seko. Lesdits vendus agissent en sous main (en catimini) en qualité de conseillers occultes. Donc, ils ont seulement changé de rôle : c’est le même régime de Mobutu Sese Seko qui continue sans lui-même Mobutu !

Que constatons-nous sur le terrain ? Ceux qui nous abîmaient les oreilles ici en parlant de la lutte, d’une certaine résistance, ou de l’État de droit, ont brusquement changé de stratégie. Ils sont actuellement à la recherche de la légitimité auprès de leurs patrons néocolonialistes tels que les Louis Michel, entendez bien, Louis Michel, de père en fils, donc des Belges. En réalité, ces petits Belges ne sont que des commissionnaires cyniques au service de leurs maîtres Américains qui sont les véritables commanditaires.

Fatigués d’avoir longuement trompé les masses populaires congolaises, ces Collabos – tous au même pied d’égalité que les  Tshisekedi et les opposants d’accompagnement de l’Occupation – sont à la recherche  de leur « légitimité », leur « légalité » et de leur reconnaissance auprès de leurs patrons à Bruxelles.  Qui n’a pas vu quelques-uns lors de leur soi-disant conclave (véritable Messe noire de triste mémoire) ?

Pour ce faire, nous lançons un vibrant appel aux vrais défendeurs de la patrie de ne pas ou ne plus suivre ses agents de l’impérialisme et du néocolonialisme en leur barrant la route afin qu’ils ne puissent plus continuer à aliéner le peuple congolais. Nous devons les mettre tous hors de notre combat de Libération et les condamner au même titre que leurs mentors Américains, Anglo-Saxons, Européens et leurs sous-traitants africains dont les « Extrémistes et Tueurs Tutsi ».

Enfin, les vrais Révolutionnaires et Résistants congolais doivent connaître et retenir cette leçon première qui est identique à tout combat de libération : « nous ne pouvons courir derrière nos bourreaux. Ne vous en faites pas, car ils viendront eux-mêmes nous chercher dès que notre lutte sera en route pour la victoire finale. Advienne que pourra, ils auront de nouveau besoin de nous. Ce sont des prostitués naturels. Nous devons le savoir une fois pour toutes. En dernier ressort, ils auront besoin de nous ».  Alors, à partir du moment où notre combat final et notre victoire sont sûrs et certains, nous devons tenir bon jusqu’au bout. Nous devons être sûrs de notre victoire finale, car nous défendons une cause noble et juste : la Terre héritée de nos ancêtres. INGETA !

FAIT À  KINSHASA, LE MARDI 28 JUIN 2016

« Sé/Cellule Raymond BIKEBI »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Palestine : Israël tue sauvagement des enfants, des civils et des femmes

« Le vrai propriétaire de ces terres est la Palestine. M. Trump veut que tout cela …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer