dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Politique / Indépendance : Le Congolais face à un choix décisif
Sourire entre presidents français et congolais devant les journaliste au Palais de l'Elysée
Francois HOLLANDE et son homologue congolais, "Joseph KABILA"

Indépendance : Le Congolais face à un choix décisif

Le monde change très vite  et si nous ne mobilisons pas aujourd’hui pour nous adapter en fonction des enjeux majeurs, le monde changera sans nous et, sûrement contre nous !  Notre pays traverse à l’heure actuelle un temps d’incertitude et d’angoisse. Notre foi en Dieu, cette incertitude et cette angoisse peuvent être dépassées moyennant un changement de cœur, de mentalité et de pratiques. Il faut l’amour du pays, la volonté de renoncer à des intérêts égoïstes pour rechercher les voies en vue de bâtir la paix en RD Congo. Mais la paix que nous voulons, est celle qui trouve sa source dans la justice et l’amour de la vérité. Car, la paix des hommes qui s’obtient sans la justice est illusoire et éphémère. La justice des hommes qui ne prend pas sa source dans la réconciliation par la vérité et  l’amour demeure inachevée. C’est l’amour et le courage de la vérité qui tracent le chemin de la justice et de la paix véritables, celles  que nous voulons pour la RD Congo.

L’indépendance de notre pays la République du Congo proclamée  le 30 juin 1960, par Baudouin premier Roi des belges, n’était, en aucun cas, un simple cadeau offert au peuple du Congo sur un plateau d’argent par la puissance coloniale.

Cette indépendance fut, cependant, l’aboutissement d’ une longue lutte héroïque inspirée et initiée par le prophète Simon Kimbangu en 1921, relayée après la 2ème guerre Mondiale par ses dignes fils venus de toutes le contrées du Congo sous colonisation, parmi lesquels Joseph Kasavubu et Patrice Emery Lumumba, figures emblématiques de notre histoire contemporaine.

Les Congolais se souviendront  encore et pour longtemps de la déclaration de P.E.Lumumba, le premier 1er premier Ministre du Congo indépendant, au palais de la Nation devant une masse Congolaise en ébullition: «… Cette indépendance du Congo le 30 juin 1960, si elle est proclamée aujourd’hui dans l’ entente avec la Belgique pays ami avec lequel nous traitons d’égal à égal, nul Congolais digne de ce nom ne pourra jamais oublier cependant, que c’ est par la lutte qu’ elle a été conquise, une lutte de tous les jours, une lutte ardente et idéaliste, une lutte dans laquelle nous n’ avons ménagé ni nos forces, ni nos privations, ni nos souffrances ni notre Sang … »

Chers Compatriotes, Camarades Résistants- Patriotes- Combattants,

Ces paroles pour les moins historiques raisonneront avec la même intensité, chaleur et quintessence dans les esprits sclérosés  de certains Congolais!

Et, en  luminaire, P.E Lumumba fait usage d’une haute pédagogie et recommande à ses Compagnons de lutte ce qui suit : « Je vous demande de faire de ce 30 juin 1960, une date illustre que vous garderez ineffaçable gravée dans vos coeurs, une date dont vous enseignerez  à vos enfants, pour que ceux-ci à leur tour fasse connaitre à leurs fils et à leurs petits fils, l’Histoire Glorieuse de notre lutte pour la  liberté. »

Mais, le souvenir de l’histoire glorieuse de cette lutte pour la liberté qui avait fini par l’assassinat de notre Héros National, suite à la cabale ourdie par les impérialistes belges, fut jeté aux oubliettes.

Cette Histoire glorieuse n’a pas eu droit de cité pour être enseignée à nos enfants grâce à ceux-là même qui s’étaient autoproclamés, avec zèle, pour des raisons encore inavouées, dépositaires des valeurs lumumbistes!

Certains témoins et acteurs privilégiés de cette date mémorable du 30 juin encore en vie comme Antoine Gizenga et consorts, se sont révélés traîtres à la cause sacrée! Ces derniers se sont placés, sans vergogne, aux antipodes de hautes valeurs pour lesquelles ils avaient ensemble défendu pendant l’odyssée de la lutte de Libération Nationale. Ils se sont couverts d’opprobre en se fourvoyant   dans des compromissions avec les ennemis de notre peuple pour des intérêts bassement matériels. Les alliances contre-nature avec alias Joseph dit ’’Kabila’’ un imposteur tutsi rwandais,  un acte blasphématoire de haute trahison envers la mémoire de nos Pères Fondateurs!

Les malheurs qui frappent notre Grand Congo est une conséquence de félonies et trahisons à répétition de certains fils égarés du pays, qui vendent notre pays et notre souveraineté aux étrangers pour leurs  intérêts égoïstes  au détriment de notre Peuple.

Le fameux Conclave de Genval  organisé du 8 au 9 juin en Belgique réunissant l’opposition Congolaise sous la houlette de Monsieur Etienne Tshisekedi  Président élu aux élections chaotiques de 2011,  s’inscrit dans la même logique.  Il y a de quoi se sentir troublé et interloqué lorsque les conclusions émanant de ces assises soient réservées,  en primeur,  aux dirigeants étrangers Belges, anciens colonisateurs, en lieu et place de notre souverain primaire qui est le Peuple Congolais!

En tout état de cause, il est avéré que la misère chronique de notre peuple est à verser totalement sur le dos d’une classe politique pourrie,  vénale, incapable de trouver des solutions idoines aux crises enchevêtrées qui rongent notre société  dépourvue de vision du futur!

C’est pourquoi, face à une classe politique médiocre et un pouvoir dictatorial et totalitaire finissant, qui refuse de se plier devant les prescrits de sa propre Constitution, en préparant un déluge de feux pour s’imposer le plus longtemps à la tête de notre pays, notre devoir sacré est d’agir maintenant!

Chers Compatriotes, Camarades Résistants- Patriotes- Combattants,

En effet, Joseph dit ‘’Kabila’’ prépare sa ’’garde républicaine’’  qui fait office de police politique et  opérant, impunément, des arrestations extrajudiciaires et des massacres de masse. D’ailleurs, plus ou moins 10 000 éléments de cette ’’garde républicaine’’  ont été transférés dans la police nationale  et  disposent  des fusils de précision pour tireurs d’élite de type SVD russe de 7,62 mm tandis que  les éléments de la police nationale utilisent des fusils d’assaut Kalachnikov AK-47 russes ou leur version chinoise de type-56.

Ce que les congolais doivent savoir : Joseph dit ’’Kabila’’  a déjà investi dans la mobilisation de divers types d’armes pour sa police politique en provenance de l’Ukraine: lance-roquettes multiples, mitrailleuses lourdes, canons de DCA (défense contre aérienne), canons antichar, des hélicoptères de combat, des chars de combats M-84 (version serbe du T-72 russe) et des véhicules blindés de combats d’infanterie BVP M-8 voire de grosses quantités de munitions.

En fait, il est entrain d’accroitre les capacités de feu et d’intervention de la ’’garde républicaine’’ sa police politique, dans les grands centres urbains ( Kinshasa, Lubumbashi, Kisangani, …) où il  craint des contestations virulentes à son projet de se maintenir par la force au pouvoir en cas d’échec du dialogue censé conduire à une nouvelle transition politique avec Joseph dit  »Kabila ».

Notre peuple se trouve devant un choix décisif pour son avenir: Renverser ce régime de honte par une Révolution Populaire ou demeurer longtemps esclave volontaire sous la botte de la mafia tutsi rwandaise. Notre futur dépend de notre choix tout de suite et maintenant même!

Fait à Lausanne le 24 juin 2016.

Pour le Directoire du FC-RP

Paul Kahumbu Ntumba

Jean Kalama Ilunga.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Casques bleus tues en RDC : Une attaque préparée et orchestrée

Selon Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer