dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Afrique / Beijing : Lambert MENDE, le plus grand absent au Forum sur la Coopération des médias sino-africains
3ème Forum sur la Coopération des médias chinois et africains, Beijing, Chine.

Beijing : Lambert MENDE, le plus grand absent au Forum sur la Coopération des médias sino-africains

Annoncé à ce Forum, le ministre Rd congolais de l’Information et Médias, Lambert Mende Omalanga aura été le plus grand absent. Les journalistes des médias des pays voisins, voire du Gabon l’attendaient.  » Jamais un ministre ne défend aussi bien son pays comme il le fait. Nous pensions le suivre et le voir de visu… « , regrettent les confrères du Rwanda et Congo-Brazza. Jusqu’hier midi, ils pensaient que le ministre Mende parlerait, car il figurait comme deuxième intervenant après le repas de midi. Ils n’ont eu leurs yeux que pour pleurer. Tous avouent le suivre régulièrement sur les bouquets numériques.  » Votre ministre a toujours les mots qu’il faut pour défendre son pays « , confie Cléophas Barore, président du Conseil des médias du Rwanda. Sept confrères du Congo-Brazza attendaient interviewer le ministre Rd congolais de la Communication. Des jours plutôt, la vice-présidente de la CRI, China radio internationale, service français, avait confirmé à des journalistes en séminaire à Beijing que le ministre Mende est effectivement invité au Forum sur la Coopération des médias sino-africains et qu’il sera là.  » C’est un habitué du Forum depuis 2012 « , avait-elle ajouté. Sans son ministre de l’Information et Médias, la RDC était sans voix à la grand’messe de Beijing.

Les autorités des médias de la Chine et d’Afrique ont signé, hier mardi 21 juin, à l’amphithéâtre, 2ème étage du bâtiment C, China People’s Palace, à Beijing, 15 accords de coopération et mémorandums d’entente. Ce, au terme du 3ème Forum sur la Coopération des médias chinois et africains, organisé conjointement par l’Administration nationale de la presse, de l’Edition, de la Radiodiffusion, du Cinéma et de la Télévision de Chine et l’Union africaine de Radiodiffusion. Organisée à l’occasion du 60ème anniversaire des relations sino-africaines, cette réunion a pour de renforcer la coopération médiatique entre la Chine et l’Afrique, accroître la voix de deux parties à l’échelle internationale et réaliser les rêves chinois et africains.

Selon Mr. Cai Fuchao, ministre de l’Administration nationale de la Presse, de l’Edition, de la Radiodiffusion, du Cinéma et de la Télévision, le Forum sur la Coopération des médias sino-africains, organisé pour la première fois en 2012, est déjà devenu « une plateforme importante pour les échanges et la coopération entre les départements gouvernementaux médiatiques et des organisations médiatiques des deux parties, et a joué un rôle positif pour l’approfondissement de la coopération tous azimuts dans le secteur des médias sino-africains et a promu les échanges socioculturels et l’amitié sino-africains « .

A l’occasion, les pays africains ont, à l’unanimité, plaidé pour le maintien de la paix et la tranquillité en mer de Chine méridionale.  » C’est très important pour la promotion de la paix, la stabilité et le développement du monde « , insistent-ils, soulignant que  » cela correspond aux intérêts communs des peuples du monde entier « .

Les pays africains exhortent les parties aux conflits à résoudre, sur la base de leurs accords bilatéraux et leurs points communs régionaux, les litiges territoriaux et maritimes de manière pacifique et via des négociations amicales.

Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration conjointe du 3ème Forum sur la Coopération des médias chinois et africains.

Nous, soit au total 350 personnes, Ministres et responsables d’entreprises de médias de la République populaire de Chine et de 45 pays africains, dont l’Algérie, l’Angola, le Bénin, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, les Comores, le Congo (Brazzaville), le Congo (Kinshasa), l’Egypte, la Guinée équatoriale, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, l’Afrique du Sud, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie, le Togo, la Tunisie, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe, ainsi que des représentants des organisations internationales, comme l’Union africaine et l’Union africaine de Radiodiffusion, réunis du 20 au 22 juin 2016 à Beijing dans le cadre du 3ème Forum sur la Coopération des médias chinois et africains, organisé conjointement par l’Administration nationale de la presse, de l’Edition, de la Radiodiffusion, du Cinéma et de la Télévision de Chine et l’Union africaine de Radiodiffusion.

Axé sur la concrétisation des résultats du sommet de Johannesburg du Forum de Coopération Chine-Afrique, l’établissement et le développement du partenariat global stratégique sino-africain, dans un esprit de rapport d’égal à égal, de confiance mutuelle, de coopération gagnant-gagnant et de développement commun, ayant comme objectif de transmettre l’amitié traditionnelle sino-africaine, promouvoir les échanges et l’enrichissement mutuel des civilisations sino-africaines, et l’approfondissement de la coopération dans les médias chinois et africains, Echangeant des points de vue sur trois thèmes, à savoir  » les échanges sur les politiques audiovisuelles et cinématographiques sino-africaines « , la  » coopération dans les médias et le renforcement de capacité  » et la numérisation de la radio et de la télévision et le développement des nouveaux médias « .

Après avoir signé 15 accords de coopération et mémorandums d’entente lors du présent forum, les parties chinoise et africaine ont abouti aux points communs suivants :

a. Apprécier hautement les fruits abondants obtenus lors du sommet de Johannesburg du Forum de Coopération Chine-Afrique, apprécier les  » Dix programmes de coopération  » pour la Chine et l’Afrique, formulés par la partie chinoise, en déterminant de s’en tenir aux politiques et principes envers l’Afrique, avec sincérité, pragmatisme, fraternité et honnêteté, ainsi que le concept juste sur les droits et devoirs. Guidées par la  » Déclaration du Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération Chine-Afrique « , la Chine et l’Afrique doivent mettre en application le  » Plan d’action de Johannesburg, Forum sur la Coopération Chine-Afrique (2016-2018)  » en vue de servir le développement du partenariat global stratégique sino-africain, promouvoir une nouvelle époque caractérisée par la coopération gagnant-gagnant, promouvoir une nouvelle époque caractérisée par la coopération gagnant-gagnant et le développement commun sino-africains.

b. Apprécier pleinement le rôle important joué par le Forum sur la coopération des médias chinois et africains. Depuis son lancement en 2012, ce forum est déjà devenu une plateforme importante pour les dialogues entre les médias chinois et africains et un mécanisme efficace pour la coopération pragmatique. Sous l’orientation et la mobilisation de ce forum, la coopération tous azimuts des médias chinois et africains est entrée dans une voie rapide et a des caractéristiques, à savoir, le perfectionnement du mécanisme, la diversification pour la partie majeure, l’enrichissement incessant des contenus et les résultats abondants. Ce qui a joué un rôle important pour promouvoir les connaissances mutuelles entre la Chine et l’Afrique, et la connaissance sur la Chine et l’Afrique par d’autres pays du monde, et a contribué au développement complet, rapide et sain des relations sino-africaines.

c. Estimer unanimement que les médias des pays en voie de développement doivent rendre service au développement national et aux progrès sociaux et devenir une force importante pour la modernisation d’Etat. Il faut faire valoir la culture nationale, rassembler les points communs nationaux, rendre service aux intérêts publics et maintenir la stabilité sociale. Il faut s’efforcer en commun de promouvoir l’établissement de nouvelles relations internationales, ayant pour cette coopération gagnant-gagnant, et sauvegarder et valoriser l’équité et la justice internationales.

d. S’en tenir aux bonnes traditions, à savoir, discussions d’égal à égal et avancement main dans la main. Appuyé sur la bonne base de la coopération entre médias chinois et africains et la plateforme du forum sur cette coopération, il faut encourager et soutenir les échanges directs humains et des informations entre médias chinois et africains et promouvoir l’enrichissement mutuel des civilisations chinoise et africaine, pour mieux servir l’héritage et la valorisation de l’amitié traditionnelle sino-africaine ainsi que l’établissement et le développement du partenariat global stratégique sino-africain.

e. Promettre en commun de faire valoir l’esprit de la Route de la soie, à savoir,  » la paix et la coopération, l’ouverture et l’inclusion, l’enrichissement mutuel, les bénéfices réciproques et gagnant-gagnant « , faire rayonner les avantages dans les échanges socioculturels et la communication du secteur de l’audiovisuel et du cinéma, en vue de contribuer à la promotion de la construction commune d’ » une Ceinture et une Route « .

Nous estimons unanimement que le maintien de la paix et de la tranquillité en mer de Chine méridionale est très important pour la promotion de la paix, la stabilité et le développement du monde. Cela correspond aux intérêts communs des peuples du monde entier. Les pays africains appellent énergiquement les parties concernées à résoudre, sur la base de leurs accords bilatéraux et leurs points communs régionaux, les litiges territoriaux et maritimes de manière pacifique et via des négociations amicales. Soulignent qu’il faut respecter le droit des pays souverains et des pays signataires de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer à choisir, de manière indépendante, le moyen de résoudre des conflits.

f. Promettre unanimement qu’en partant de l’héritage et en valorisant l’amitié traditionnelle sino-africaine et la sauvegarde de l’équité et la justice internationales, les médias chinois et africains entreprennent la coopération dans la communication internationale, se coordonnent et se soutiennent mutuellement dans l’opinion internationale, améliorent la voix au chapitre et l’influence des médias chinois et africains dans l’opinion internationale en vue d’apporter des soutiens fermes au développement commun sino-africain et à la réalisation des rêves chinois et africains.

3ème Forum sur la Coopération des médias chinois et africains, Beijing, le 21 juin 2016

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Le Conseil de l’UE reconduit les sanctions contre les proches de « Joseph KABILA »

Pas d’appui au processus électoral sans garantie du respect par Kinshasa de la Constitution et …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer