samedi , 16 décembre 2017
Accueil / Société / Éducation / Examen d’Etat : Rançonnement des finalistes en RDC
Trois finalistes quittent le centre, après l'épreuve d'examen d'Etat ce 20 Juin 2011 à Kinshasa.
Quelques élèves quittent le centre, après l'épreuve d'examen d'Etat ce 20 Juin 2011 à Kinshasa.

Examen d’Etat : Rançonnement des finalistes en RDC

La société civile de l’Equateur confirme que les responsables d’écoles demandent aux élèves de payer 100 000 FC (105.21 USD) pour participer aux épreuves de l’examen d’Etat, alors que ces frais sont officiellement fixés à 23 000 (24.20 USD) par l’autorité provinciale. Elle accuse aussi le ministère provincial de l’éducation de faire payer à son tour 4 000 FC (4.21 USD) à chaque finaliste. Au Tanganyika, les parents des finalistes dénoncent la hausse illicite des frais de participation à l’examen d’Etat.

La société civile de l’Equateur déplore « le rançonnement » des parents d’élèves finalistes du secondaire par certains chefs d’établissements.

Dans un communiqué diffusé sur les radios locales, cette structure indique que les responsables d’écoles demandent aux élèves de payer 100 000 FC (105.21 USD) pour participer aux épreuves de l’examen d’Etat, alors que ces frais sont officiellement fixés à 23 000 (24.20 USD) par l’autorité provinciale.

Le document de la société civile accuse aussi le ministère provincial de l’éducation de faire payer à son tour 4 000 FC (4.21 USD) à chaque finaliste.

Réagissant à cette accusation, le ministre provincial de l’Education, Alexis Isangola, fait valoir l’arrêté pris au mois de janvier dernier par l’ancien commissaire spécial, Roger Mwamba.

Selon lui, ce document prévoit un prélèvement du montant cité sur les frais de participation à l’examen d’Etat pour couvrir certaines spécificités de la province.

Pour la société civile, les autorités judiciaires doivent engager des poursuites contre ceux qui s’enrichissent sur le dos des parents d’élèves

Hausse illicite des frais

A Kitanda dans le territoire de Manono (Tanganyika), les parents d’élèves dénoncent la hausse illicite des frais de participation à l’examen d’Etat pour l’édition 2015-2016.

D’après eux, les élèves finalistes de 6e secondaire sont obligés de payer 95 000 FC (102.31 USD) pour prendre part à ces épreuves, pourtant les frais officiels sont fixés à 39 000 FC (42.00 USD).

En plus de ces frais, indiquent-ils, les élèves doivent suppléer avec des volailles et d’autres articles que demandent les responsables d’écoles.

Ces exigences ne leur permettent pas de bien scolariser leurs enfants, surtout pour ceux qui ont plus de deux enfants en classe terminale, s’indignent-ils.

Interrogé, l’administrateur du territoire de Manono, François Kazembe, dit ne pas être informé de cette situation.

Mais, il indique que les responsables des sous- bureaux de l’enseignement de Manono et d’Ankoro seront invités pour s’expliquer sur cette question, soulignant qu’en attendant, les frais en nature qu’exigent certains chefs d’établissement vont être suspendus.

[Radio okapi]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Palestine : Israël tue sauvagement des enfants, des civils et des femmes

« Le vrai propriétaire de ces terres est la Palestine. M. Trump veut que tout cela …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer