dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Afrique / Ecobank : 60,77 millions USD de bénéfice en 2015
Le logo d'une banque panafricaine.
Le logo de la Bank panafricaine Ecobank

Ecobank : 60,77 millions USD de bénéfice en 2015

En dépit de la morosité de l’économie mondiale affectant les pays africains, Ecobank Transnational Incorporated, la maison mère du Groupe Ecobank, a réalisé un bénéfice de 60,77 millions Usd pendant l’exercice 2015. Des dividendes de l’ordre de 48 millions Usd ont été distribués aux actionnaires à l’issue d’une Assemblée générale tenue au siège de cette banque panafricaine à Lomé.

La maison mère du Groupe Ecobank, Ecobank Transnational Incorporated (ETI), a tenu le 17 juin 2016 sa 28ème Assemblée générale ordinaire à son siège à Lomé, au Togo. Cet évènement annuel, a réuni le Président du Conseil d’administration du Groupe Ecobank, le Directeur général, les présidents de Conseils d’administration des filiales,les administrateurs des filiales Ecobank ainsi que les actionnaires de cette banque panafricaine.

La délégation Ecobank/RD Congo a été composée du Président du Conseil d’administration, Jean Pierre Kiwakana, du Directeur général, YvesCoffiQuam-Dessou, et de la Secrétaire générale et Conseiller juridique, Aline Buhendwa.

Dirigée par le Président du Conseil d’administration, Emmanuel Ikazoboh, la 28ème Assemblée générale ordinairea approuvé les 6 points inscrits à l’ordre du jour à savoir : Approbation des Comptes, Affectation du résultat, Renouvellement du mandat d’un administrateur,  Ratification de la cooptation d’administrateurs, Nomination d’administrateurs, Renouvellement du mandat des Commissaires aux Comptes.

83% de bénéfices distribués aux actionnaires

A l’issue de vote, les actionnaires du Groupe Ecobank ont validé les comptes de l’entreprise de l’exercice 2015 et autorisél’affectation des bénéfices d’un montant de 60,77 millions Usd.

De ce profit, les actionnaires ont approuvé la distribution de 83% des bénéfices au titre des dividendes aux actionnaires, soit 48,2 millions usd. L’assemblée générale a aussi approuvé à 100% la nominationdu Directeur général du Groupe Ecobank, Ade Ayeyemi, en fonction depuis le 1er septembre 2015.

La réunion a, en outre, renouvelé le mandat de Dr. Matjila, Représentant du Public Investimentcompagny, unFonds de pension des actionnaires, pour trois ans. Elle a aussi ratifié la cooptation, en tant qu’administrateurs, de MM Abdulla Al Khalifa, représentant du Quatar National Bank, et Mfundo Nkuhlu, représentant de Nedbank Group Limited, deux des grands actionnaires du Groupe Ecobank.

Aussi, l’Assemblée générale ordinaire a-t-elle  approuvé la reconduction, pour une nouvelle année, des Commissaires aux comptes « Deloitte Nigeria » et « Grant Thornton Côte d’Ivoire ».

Cette Assemblée générale ordinaire a été suivie d’une Assemblée générale extraordinaire, dans la même salle de conférence  du Centre panafricain d’Ecobank de Lomé (photo). Celle-ci a voté les trois projets derésolutions inscrites à l’ordre du jour : Fusion des actions ; Emission de droits préférentiels de souscription ; la Modification des Statuts.

Ainsi, la valeur nominale des actions ordinaires du Groupe est passée de 2,5 cents Usd à 50 cents Usd par action. « Ceci se fera par la consolidation de 20 actions ordinaires détenues  en une nouvelle action ordinaire et par l’émission de nouvelles actions ordinaires de 50 cents Usd chacune », a précisé le Président du Conseil d’administration.

Avant le vote de cette résolution sur la compression des actions ordinaires, un débat houleux a été engagé. Certains petits actionnaires, notamment l’Association des petits actionnaires du Nigéria, ont exprimé leurs craintessur une éventuelle surenchère des actions à la bourse du Nigéria. Toutefois, après les explications fournies par le Conseil d’administration sur le bienfondé de cette décision, la résolution a été votée à plus de 97% par les actionnaires présents.

Garder le leadership du groupe

Lors de la conférence de presse qui a suivi  les deux assemblées générales, le Directeur général du Groupe Ecobankest revenu sur la façon  dont il entend assoir son management de manière à permettre que cette banque panafricaine, malgré les perspectives économiques peu satisfaisantes, puisse « consolider son expansion »réalisée déjà dans les 36 pays africains où elle est implantée. Ade Ayeyemicompte notamment s’appuyer sur la technologie pour accroitre l’utilisation des services financiers.

C’est dans cette perspective que le Groupe EcobanK a lancé, la veille de la 28ème Assemblée générale, toujours depuis Lomé, la campagne « Allez en avant ». Ici,Ecobankespère rencontrer sa clientèle, dont notamment les jeunes, selon leurs besoins actuels : payer avec une carte de crédit, effectuer des transactions à partir du téléphone mobile et sur internet, retirer de l’argent aux distributeurs automatiques des billets, sur les terminaux électroniques dans les commerces.

La banque panafricainepense ainsi œuvrer pour l’inclusion financière notamment des jeunes.« Nous devons réaliser le meilleur résultat quel que soit l’environnement économique », a déclaré le directeur général du Groupe Ecobank, répondant à une question de la presse sur la morosité de l’économie mondiale qui va continuer à affecter les pays africains en 2016.

« Nous avons assez des fonds propres. Nous comptons aussi sur l’appui de nos actionnaires », a dit le Président du Conseil d’administration, tentant de rassurer la presse sur la solidité du Groupe Ecobank.

A peine arrivé à la tête du Groupe, Ade Ayeyemi a conçu une stratégie de management qu’il a dénommée« Sur la voie du Leadership ». Cette stratégie ambitionne d’améliorer la gestion des risques ; de  maximiser l’efficacité opérationnelle ; de renforcer les fonds propres, de rationaliser la gestion des talents et de la performance.

« Notre objectif est clair : nous voulons produire des rendements à long terme supérieurs au coût du capital, tout au long du cycle économique », souligne le directeur général Ade Ayeyemi dans son plan stratégique de management du Groupe Ecobank. Il est convaincu que « la mise en œuvre de cette stratégie permettra à Ecobank d’exploiter pleinement  le potentiel de son modèle commercial ».

Tout aussi, cet ancien Directeur général de la division Afrique subsaharienne chez Citigroup, compte sur le talent de son personnel. « Ce sont les grandes équipes qui font les grandes entreprises et c’est donc de nos collaborateurs que dépendra notre  capacité à réaliser les objectifs que nous visons », note-t-il dans son plan stratégique.

Créée en 1985 et basée à Lomé, au Togo, le Groupe Ecobank offre des services bancaires et produits financiers incluant les activités de banque de particuliers et banque commerciale, banque d’affaires, gestion d’actifs et de courtage de titres à plus de 11,1 millions de clients.Le Groupe a généré un produit net bancaire de 2,1 milliards Usdpour l’exercice clos fin décembre 2015, contre 174 millions Usd pour la société mère. Le groupe emploie un personnel estimé à 19 568 au 30 septembre 2015. Son total bilan en 2015 est évalué à 23 milliards 400 millions Usd. Le Groupe Ecobank, c’est surtout 1 265 agences et bureaux ainsi que2 773 distributeurs de billets (DAB).

[Amédée Mwarabu Kiboko]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Le Conseil de l’UE reconduit les sanctions contre les proches de « Joseph KABILA »

Pas d’appui au processus électoral sans garantie du respect par Kinshasa de la Constitution et …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer