dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Élections / RDC : « Joseph KABILA », l’imposteur
Photo du president "Kabila" et le secrétaire d'état américain Kerry, en train rire...
John KERRY et "Joseph KABILA KABANGE"

RDC : « Joseph KABILA », l’imposteur

Le Front Civil de Résistance Populaire tient d’ abord à s’identifier comme une des dynamiques de la Résistance contre le régime dictatorial totalitaire  que  régente, par défi, notre pays la RDC. A l’instar des autres Forces de la Résistance combattante engagées dans la lutte de libération nationale, le Front Civil de Résistance Populaire  ne reconnait pas  alias Joseph ’’Kabila’’ comme Président de la république. Notre position est restée constante avant comme après les élections controversées de Novembre 2011 ! L’avènement de ce mercenaire à la  tête de notre pays et qui aurait servi comme soldat dans l’armée rwandaise  fait de lui un cheval de Troie dont la mission consiste à piloter un système de prédation et de liquidation de l’Etat congolais! En conséquence,  nous le considérons, à juste titre, comme imposteur. Dans le même registre, nous qualifions ceux des Congolais qui font office d’opposants à ce système décrié de complices actifs.

Notre Réaction consécutive au Conclave.

1°  Le Front Civil de Résistance Populaire  a suivi avec une attention particulière les assises dites « Des Forces Politiques et Sociales acquises au Changement » organisées du 8 au 9 juin à Genval sur l’initiative de Monsieur Etienne Tshisekedi wa Mulumba, Président de l’ UDPS et Président élu aux élections chaotiques du 28 décembre 2011 .

2° Au regard des sujets traités  relevant de l’intérêt national,  ces assises auraient pu se tenir, en principe, en terre Congolaise pour rendre en ce mois de juin qui symbolise la période de l’indépendance du Congo, un hommage mérité à nos pères fondateurs morts pour que vive notre liberté et notre dignité d’Homme. Mais, en organisant ce forum en Belgique, ancienne puissance coloniale dont  les interférences récurrentes dans les affaires de notre pays sont souvent de nature à aliéner notre indépendance et notre souveraineté, cela ressemble au bradage de notre dignité!

3° La remise en primeur des conclusions finales des travaux du Conclave  à Monsieur Didier Reynders ministre Belge des affaires étrangères qui avait manifesté son soutien à alias Joseph ’’Kabila’’ lors des élections frauduleuses de 2011 comme Louis Michel en 2006, est troublant et dénote d’un certain larbinisme qui ne dit pas son nom!

4° En initiant la tenue de ces assises, nous n’avons pas repéré dans le chef des organisateurs, une volonté évidente  d’interroger  notre histoire récente permettant d’éviter mutatis mutandis certaines erreurs du passé. En effet, la nouvelle structure dénommée « Rassemblement de l’opposition congolaise «  avec à sa tête Monsieur Etienne Tshisekedi ressemble à s’y méprendre à la réplique de l’USOR (union sacrée de l’opposition radicale) devenue ensuite USORAL (union sacrée de l’opposition radicale et alliés ) plate forme dans laquelle s’ étaient déversés les caciques du pouvoir de Mobutu lors des assises de la Conférence Nationale Souveraine! Cette structure fut transformée par les mobutistes en panier à crabes truffé d’espions pour noyauter les actions de l’opposition anti-Mobutu. D’ailleurs, le Zaïre de Mobutu avait connu la transition la plus longue et la plus interminable qui a permis  à AFDL de triste mémoire,  qualifié de conglomérat d’aventuriers par Mzee Laurent Désiré Kabila comme  troisième larron d’envahir notre pays. Dans le cas qui nous préoccupe, comment peut-on percevoir dans l’actuelle structure de l’opposition, la présence de G7 dont les membres ont, non seulement participé  à la gestion chaotique de la chose publique et aux différents crimes avec alias Joseph ’’Kabila’’, mais également aux deux faux penalty dénoncés par Moïse Katumbi Chapwe! Comment peut-on inventer des motifs farfelus à deux doigts de la fin du mandat de ’’l’autorité morale’’ pour se constituer subitement en opposant ? Comment expliquer la présence remarquée  de Francis Kalombo, membre du PPRD, Parti au pouvoir hier et grand chantre de la kabilie? Comment expliquer la présence de Kitenge Yezu qui fut parmi les inconditionnels jusqu’auboutistes de Mobutu pendant ses moments de gloire ? Comment Peut-on tolérer, enfin, la présence de Kyungu wa Kumwanza auteur de l’ épuration ethnique des Kassaïens au Katanga alors Shaba ? Qui pourrait oublier, les campagnes de Gabriel Kyungu wa Kumwanza et d’autres notables Katangais qui ont faussement fait de celui qui dirige notre pays par défi un faux Congolais, un faux mulubakat ? Des questions fusent de partout.

5° En convoquant ce forum au nom de l’opposition dont il a accepté d’être le chef, Monsieur Etienne Tshisekedi ne cesse-t-il pas volontairement d’être le ’’président élu’’ qui avait prêté serment sur la Sainte Bible? Pour cela, il devra rendre compte  au peuple qui l’avait massivement élu  le 28 décembre 2011, et, par conséquent, expliquer son échec dans le combat mené pour la récupération de l’Imperium !

6° Le Front Civil de Résistance Populaire  déplore, malheureusement, que les massacres de nos compatriotes de Beni perpétrés par des hordes des criminels venus du Rwanda et de l’Ouganda n’aient pas pris une place prépondérante à ces assises. Le Conclave devrait dénoncer, haut et fort, les horreurs à répétition en direction de l’ ONU qui a démontré, maintes fois, ses limites  dans cette partie de la république malgré un nombre important des casques blues commis à la protection des civils.

7° Au regard des crises enchevêtrées  qui sévissent dans notre pays sous occupation, les résolutions issues de ce Conclave n’apportent aucun élément nouveau susceptible de résoudre la complexité de cette situation en RDC! Cela signifie et il n’est pas étonnant  que  Monsieur Kodjo , le facilitateur  du fameux ’’dialogue’’ dit inclusif  s’entremêlent les lacets pour n’avoir pas compris la problématique des crises congolaises et de vouloir jouer à l’équilibriste dans un environnement où tout est enfumage!

Le respect de la Constitution, la tenue des élections dans les délais constitutionnels, la libération des prisonniers politiques, la fin de mandat d’alias Joseph ’’Kabila’’ le 19 décembre à minuit, ressemblent à de récits incantatoires répétitifs, qui n’égratignent aucunement le coeur de pierre de ce dictateur totalitaire narcissique de pire espèce ! La solution de la crise par le dialogue bien qu’initiée par la résolution 2277 du Conseil de Sécurité de l’ONU avec un tyran, n’ est que pure illusion. Seule une crise majeure qui se traduit par la mise en déroute de l’imposteur Joseph ’’Kabila’’ et son système  dictatorial totalitaire  en réussissant la mise en place  du  soulèvement Populaire (art.64 de la Constitution) demeure la voie idoine pour le changement  total  espéré par les congolais.

Lausanne le 16 /06/2016.

Pour le Directoire National FC-RP

Paul Kahumbu Ntumba

Jean Kalama-Ilunga.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Le Conseil de l’UE reconduit les sanctions contre les proches de « Joseph KABILA »

Pas d’appui au processus électoral sans garantie du respect par Kinshasa de la Constitution et …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer