mardi , 28 mars 2017
Accueil / Afrique / RDC : Témoignages confirmant les origines zambiennes de Moïse KATUMBI

RDC : Témoignages confirmant les origines zambiennes de Moïse KATUMBI

«Monsieur Soriano alias Moïse Katumbi » est un sujet Zambien, par sa mère, un Juif (Israélien) Gréco-Italien, par son père qui a été inhumé à Tel-Aviv où Soriano se rend tous les ans pour aller s’incliner devant le cimetière de son défunt père. Pire encore (pour nous les congolais), après avoir abandonné sa femme Zambienne, Alias Moïse Katumbi s’est remarié avec une Tutsi de nationalité Burundo-Rwandaise dénommée Carine.

En effet, Alias Moïse Katumbi vivait à KITWE (chef-lieu du district de KITWE) situé dans la province zambienne du Copperbelt, district d’origine de sa mère, où il avait construit sa somptueuse villa, son grand poulailler et sa grande ferme. Il y vivait avec sa toute première femme, une Zambienne, au moment où leurs deux enfants se trouveraient en Grande-Bretagne pour les études. Comme nous venons de le dire (cf. Supra), après avoir abandonné cette femme, Alias Moïse Katumbi va épouser en deuxième noce une Tutsi de nationalité Burundo-Rwandaise, Carine, qui n’est autre que la sœur de la femme de Paul Kagame. Comme nous le savons, c’est cette Carine Katumbi qui gère toutes les sociétés de Paul Kagame se trouvant dans notre territoire au détriment du Congo.

Ensuite, Alias Moïse Katumbi fut, il y a encore quelques années, le « Conseiller commercial » du président zambien de l’époque, Monsieur Chiluba. [Pour votre information, Frederick Jacob Titus Chiluba, né le 30 avril 1943 à Kitwe (à l’époque la Zambie s’appelait encore : Rhodésie du Nord) et mort le 18 juin 2011 à Lusaka. Il fut président de la République de Zambie pendant 10 ans et 2 mois, c.à.d. du 02/11/1991 au 02/01/2002.] Lors du procès Chiluba à Lusaka, Alias Moïse Katumbi, recherché, s’exila en Afrique du Sud où il faisait aussi partie de la mafia sud-africaine. C’est plus tard seulement que son demi-frère (né du même père), Raphaël Soriano Katebe Katoto, le fit venir au Katanga où il va s’occuper des affaires louches de celui-ci (son demi-frère Katoto). Il escroque son demi-frère, s’enrichit malhonnêtement et s’installe à son propre compte en pillant les minerais du Katanga.

En plus, en tant que mafieux, Alias Moïse Katumbi s’infiltre dans les milieux branchés et mafieux katangais, fait du forcing pour s’accaparer du TP Mazembe, et fait son adhésion au PPRD/KATANGA tout en se faisant proche d’Hyppolite Kanambe, alias Joseph Kabila. Par cette filière, en étant membre du PPRD et président du TP Mazembe, Alias Moïse Katumbi, après avoir corrompu tout le monde, s’est fait élire gouverneur du Katanga. Sa femme Tutsi, elle – la Burundo-Rwandaise de la famille de Paul Kagame et d’Hyppolite Kanambe – fait des affaires entre Kigali (le Rwanda) et le Katanga (la RD Congo). Dans entre-temps, Soriano – alias Moïse  Katumbi, originaire du même district zambien de KITWE que Frederick Chiluba –, lui, a caché au Panama, en Indonésie, aux îles Caïmans, en Suisse et partout ailleurs, ses milliards de dollars détournés et pillés au Congo : l’argent du trafic des minerais.

Puis, des lobbies (lobbys) américains, d’un côté, et les deux influents membres de sa belle famille Tutsi, notamment Paul Kagame et Hyppolite Kanambe, de l’autre côté,  prenant des Congolais pour des gros bébés, veulent placer cet infiltré Soriano alias Moïse  Katumbi à la tête du Congo afin de remplacer l’ignare Tutsi-Rwandais, Hyppolite Kanambe. D’où l’origine de toutes les manœuvres mafieuses entreprises par-ci par-là, notamment la « Grande Messe Noire des Traîtres à Bruxelles du 08 et 09 juin 2016 », une rencontre de dupe que les les occupants viennent d’imposer à Etienne Tshisekedi, un pro-Tutsi et grand collabo qui a déjà vendu le Congo en signant des Accords secrets avec les Tutsi-Rwandais.

Pour ce faire, un appel vibrant est lancé à Etienne Tshisekedi et aux autres « Opposants d’Accompagnement de l’occupation Américano-Tutsi en RD Congo » d’ouvrir les yeux pour ne plus encore accepter un autre sujet (occupant) qui serait non seulement et totalement étranger à nos « us et coutumes », mais aussi à nos terres. Le corrupteur SORIANO  KATOTO et son demi-frère, le criminel SORIANO KATUMBI, sont deux sujets étrangers à notre pays du point de vue de la Constitution qui exige qu’il faut être de père Congolais et de mère Congolaise pour briguer la magistrature suprême au Congo. Chaque pays a sa constitution propre à lui. Par exemple, aux Etats-Unis, l’ex-gouverneur de la Californie, Arnold Schwarzenegger, malgré ses qualités, ne pouvait briguer au poste de président des Etats-Unis du fait qu’il était né en Autriche. L’infiltré et criminel Monsieur Soriano alias Moïse Katumbi est donc disqualifié pour devenir président de la République du Congo et doit être mis hors d’état de nuire afin de ne plus continuer à humilier et ridiculiser les Congolais et le Congo. C’est pourquoi, en attendant de connaître les conclusions de la « Grande Messe Noire des Traîtres à Bruxelles du 08 et 09 juin 2016 », nous adressons une mise en garde à tous les ennemis du peuple Congolais.  INGETA !!!!

FAIT À BRUXELLES, LE MERCREDI 08 JUIN 2016

« Sé/Cellule Médard MINAMPALA »

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Diminution de l’espace démocratique

La diminution de l’espace politique en RDC a fait l’objet des entretiens entre Andrew Gilmour …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer