dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Afrique / Enveloppe d’argent : Les refoulés de Brazzaville quittent l’avenue Kabambare
Photo des Congolais refoulés de Brazzaville
Les refoulés de Brazzaville

Enveloppe d’argent : Les refoulés de Brazzaville quittent l’avenue Kabambare

Une enveloppe a été remise à chaque famille des Congolais refoulés de Brazzaville qui étaient installés  sur l’avenue Kabambare en face de la maison communale de Kinshasa, en RD Congo.

Cette enveloppe représente le nécessaire pour permettre à ces sinistrés de Brazzaville de se reloger dignement et d’entreprendre un petit commerce. L’œuvre est de Marie-Olive Lembe Kabila.

L’épouse du chef de l’État, Marie-Olive Lembe Kabila, a convaincu les Congolais refoulés de Brazzaville et installés en face de la maison communale de Kinshasa de se réinstaller, chacun avec sa famille,  dans un autre endroit.

Jeudi 9 juin 2016, ces sinistrés ont finalement décidé d’abandonner ces lieux de fortune et de rejoindre des habitations plus dignes. La recette : chaque délégué recensé a reçu une enveloppe d’argent lui permettant de se reloger avec sa famille dans la commune de son choix.

A l’issue de plusieurs semaines de tractations, les sinistrés ont exprimé leurs préalables à Marie-Olive Lembe avant de quitter les abords de ce stade. Dans le lot, ils ont demandé des moyens financiers pour entreprendre des activités commerciales, des moyens de transport, des habits, etc.

« Toutes nos demandes ont trouvé gain de cause et nous avons individuellement signé des actes d’engagement pour quitter cet endroit… », a témoigné le président des sinistrés de Brazzaville.

Présent à la cérémonie, le bourgmestre de la commune de Kinshasa, Paul-Gérard Sapu Kalimasi, a assisté à la remise des enveloppe et des pagnes aux représentants de famille, lesquels à leur tour ont tendrement pris femmes et enfants avant de monter dans des bus mis à leur disposition pour les destinations de leurs choix.

Selon le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, qui accompagnait la Première Dame de la République, ladite enveloppe contient exactement la somme de 1 million de francs congolais et 500 dollars USD. « Mama Olive abeti prise ya suka, là où les gouvernements central et provincial ont échoué…», a dit le premier citoyen de la ville, avant d’appeler les bénéficiaires de ce geste salvateur à gérer avec responsabilité cette libéralité.

Prenant la parole,  Olive Lembe Kabila a souligné qu’il ne fallait pas occulter toutes les actions menées par les autorités de la République pour venir en aide aux milliers de sinistrés refoulés de la République du Congo en avril 2014. « Le gouvernement a beaucoup travaillé », a-t-elle souligné, « et leur nombre avait sensiblement diminué ».

« On ne peut pas dire que rien n’a été fait. Ce petit nombre qui persistait avait d’autres raisons qui le poussaient à demeurer dans ces lieux. Nous avons agi lorsque nous avons eu l’opportunité des moyens…», a indiqué la Première Dame de la République.

Entassés dans des conditions précaires durant près de deux ans, parents, jeunes et enfants étaient constamment exposés tant aux maladies d’origine hydrique qu’aux intempéries.

En définitive, c’est plus de 500 personnes qui ont quitté les alentours du stade  cardinal Malula. Après leur départ, des tracteurs de l’hôtel de ville ont fait une descente sur les lieux pour raser totalement tous les vestiges macabres de la sombre histoire d’une catégorie de nos compatriotes afin que tout cela ne soit plus que de vieux souvenirs.

Plus de 140 000 Congolais ont été refoulés de Brazzaville d’avril à septembre 2014 à la suite de l’opération « Mbata ya bakolo » initiée par la police brazzavilloise. Ces Congolais avaient tout abandonné dans leur pays d’accueil, préférant sauver leurs vies.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Casques bleus tues en RDC : Une attaque préparée et orchestrée

Selon Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer