samedi , 16 décembre 2017
Accueil / Afrique / RDC : Les indicateurs socioéconomiques peu flatteurs
Photo de l'immeuble Legatum Institute
Immeuble de Legatum Institute a Londres

RDC : Les indicateurs socioéconomiques peu flatteurs

Legatum Institute, a publié le 1er juin son classement des pays africains en fonction de la prospérité qui y règne. La République démocratique du Congo occupe la 35ème place sur les 38 pays africains qui ont fait partie de l’étude, rapporte l’Agence Ecofin. Les indicateurs socioéconomiques de la RDC sont peu flatteurs par rapport à ceux des pays du continent. Le PIB par habitant en RDC est à 740 Usd, en deçà de la moyenne de l’Afrique subsaharienne estimée 2 000 Usd. Le Congolais vit avec 1,40 Usd par jour contre une moyenne subsaharienne de 3,50 Usd par jour. L’IDH 2015 en RDC s’élève à 0,450 en dessous de la moyenne de pays pauvre qui se situe à 0,600. Les taux de desserte en électricité et en eau potable sont respectivement de 9% et 28% contre des moyennes africaines de 40% et 50%.

Le think thank londonien, Legatum Institute, a publié le 1er juin son classement des pays africains en fonction de la prospérité qui y règne. La République démocratique du Congo occupe la 35ème place sur les 38 pays africains qui ont fait partie de l’étude, rapporte l’Agence Ecofin. Le classement de Legatum Institute se base principalement sur les niveaux de PIB par habitant ainsi que sur 89 facteurs regroupés en huit grandes catégories : l’économie, la présence d’opportunités d’entrepreneuriat, la gouvernance, l’éducation, la santé, la sécurité, la liberté personnelle et enfin le capital social. La catégorie «liberté personnelle» inclut, entre autres, la liberté d’expression et de conscience ainsi que la tolérance à l’égard des minorités.

Il est vrai que les indicateurs socioéconomiques de la RDC sont peu flatteurs par rapport à ceux des pays du continent. Le PIB par habitant en RDC est à 740 Usd, en deçà de la moyenne de l’Afrique subsaharienne estimée 2 000 Usd. Le Congolais vit avec 1,40 Usd par jour contre une moyenne subsaharienne de 3,50 Usd par jour. L’IDH 2015 en RDC s’élève à 0,450 en dessous de la moyenne de pays pauvre qui se situe à 0,600. Les taux de desserte en électricité et en eau potable sont respectivement de 9% et 28% contre des moyennes africaines de 40% et 50%.

Intitulée «Africa Prosperity Report 2016», l’étude a classé en pole position cette année la République sud-africaine comme le pays africain le plus prospère en Afrique.

Bien qu’elle n’occupe actuellement que le rang de 3ème puissance économique du continent derrière le Nigeria et l’Egypte, la nation-arc-en ciel doit sa suprématie en matière de prospérité à ses bonnes performances dans les catégories éducation, capital social, santé, gouvernance, présence d’opportunités d’entrepreneuriat et liberté personnelle. L’économie la plus industrialisée du continent réalise cependant des performances moyennes dans les domaines de l’économie avec un score de 12 points et de sécurité avec un score de 19 points. Plus le nombre de points attribués est important, plus la catégorie est problématique pour le pays.

Le Botswana est le deuxième pays le plus prospère du continent, Et c’est ce sont les catégories éducation, gouvernance, présence d’opportunités d’entrepreneuriat, sécurité et liberté personnelle qui ont tiré ce pays vers le haut. Le Maroc occupe la troisième position dans ce classement devant la Namibie, l’Algérie, la Tunisie, le Sénégal, le Rwanda et le Ghana. Le Burkina Faso ferme le Top 10.

Dans son rapport, Legatum Institute souligne que le Rwanda a réalisé la plus forte progression par rapport à la précédente édition du classement grâce notamment aux réformes lancées dans le domaine du renforcement de l’Etat de droit et de la lutte contre la corruption.

Le Sénégal et le Burkina Faso ont aussi réalisé de belles progressions, du fait de l’amélioration de leurs performances dans les domaines de la liberté personnelle et de la gouvernance.

La RDC n’a surclassée dans ce palmarès que 3 pays africains à savoir le Burundi, le Tchad, et la Centrafrique, respectivement 36è, 37è et 38ème.

[Amédée Mwarabu Kiboko]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Elections : Y-aura-t-il vraiment passation des pouvoirs pacifique et démocratique de la RDC ?

Le gouvernement de la RDC doit respecter les engagements qu’il a pris dans le cadre …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer