dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Afrique / Etienne Tshisekedi ne cesse d’influencer la vie politique en RDC
Photo, rencontre des politiciens congolais a Bruxelles.
Rencontre Moise KATUMBI, Etienne TSHISEKEDI et Kateb KATOTO, Bruxelles, Belgique.

Etienne Tshisekedi ne cesse d’influencer la vie politique en RDC

Présenté comme la figure emblématique de l’Opposition congolaise, Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS,ne cesse d’influencer la vie politique en RDC. Il tente aujourd’hui de rassembler l’Opposition autour de lui. C’est à partir de Bruxelles, son lieu de convalescence, que le lider maximo a lancé cet appel. Joint au téléphone mercredi dans la soirée, Bruno Mavungu, secrétaire général de l’UDPS, a laissé entendre que la rencontre de l’Opposition dans la capitale belge pourrait se tenir du 8 et du 9 juin. A Kinshasa, on s’active déjà pour la réussite de cette rencontre. Le G7, la Dynamique de l’Opposition et toutes les forces acquises au changement ont d’ores et déjà donné leur accord de principe.

De Bruxelles, Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS bat le rappel des troupes pour un rassemblement de l’Opposition autour de l’idéal de changement. Cela, après avoir réussi à tourner la Majorité présidentielle en bourrique au sujet de la tenue du dialogue politique. Des sources proches de l’UDPS confirment cette rencontre et indiquent que, pour l’instant, l’on s’attèlerait aux derniers réglages en vue de rapprocher des points de vue de différentes ailes de l’Opposition.

Présenté – avec raison – comme la figure emblématique de l’Opposition congolaise, Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS,ne cesse d’influencer la vie politique en RDC. Il tente aujourd’hui de rassembler l’Opposition autour de lui. C’est à partir de Bruxelles, son lieu de convalescence, que le lider maximo a lancé cet appel. Joint au téléphone mercredi dans la soirée, Bruno Mavungu, secrétaire général de l’UDPS, a laissé entendre que la rencontre de l’Opposition dans la capitale belge pourrait se tenir du 8 et du 9 juin.

A Kinshasa, on s’active déjà pour la réussite de cette rencontre. Le G7, la Dynamique de l’Opposition et toutes les forces acquises au changement ont d’ores et déjà donné leur accord de principe. Sur son compte Twitter, Olivier Kamitatu, l’un des ténors du G7, a confirmé la participation de sa plate-forme à la rencontre de Bruxelles.

Trois leaders du G7 se trouveraient déjà à Bruxelles pour des discussions directes avec l’état-major d’Etienne Tshisekedi. Simples « contacts préliminaires », précise-t-on du côté du G7. L’objectif, indique-t-on, est de parvenir à un « grand rassemblement » de toute l’Opposition autour de Tshisekedi (83 ans), le « doyen en âge et en expérience ».

L’UDPS ratisse large

A l’UDPS, l’on confirme que des invitations ont été envoyées à tous les leaders des partis et regroupements politiques de l’Opposition. « Nous avons reçu plusieurs réponses positives mais la plateforme Dynamique – au sein de laquelle évoluent Vital Kamerhe et Martin Fayulu, entre autres – ainsi que le Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba demeurent réticents », note une source proche d’Étienne Tshisekedi reprise par Jeune Afrique, qui souligne toutefois que « des tractations se poursuivent ».

Si le G7 a clairement adhéré au projet de l’UDPS, ce n’est pas le cas à la Dynamique de l’Opposition où l’on se montre quelque peu réticent, selon des sources proches de cette plate-forme. Cependant, la Dynamique de l’Opposition, confirment les mêmes sources, n’exclut pas sa participation à la réunion de Bruxelles autour de Tshisekedi. En interne, l’on tente juste de se mettre d’accord sur certains préalables d’ordre purement logistique. Sur le principe, la Dynamique de l’Opposition semble avoir adhéré au projet de l’UDPS.

Une question taraude les esprits. Que vise exactement Etienne Tshisekedi ? A cette question, des commentaires vont dans tous les sens. Certains pensent qu’après avoir adhéré au projet du dialogue proposé par le chef de l’Etat, Etienne Tshisekedi s’est vite rendu à l’évidence que la Majorité et son autorité morale n’étaient pas des partenaires crédibles. Aussi tente-t-il aujourd’hui de rassembler toute l’Opposition autour d’un seul et unique combat, à savoir l’alternance démocratique en 2016.

Or avec le dialogue, l’Opposition a eu à émettre des sons discordants qui ont fini par la fragiliser. L’UDPS en est bien consciente. En bon tacticien, Etienne Tshisekedi est convaincu que l’Opposition, dispersée comme c’est le cas, ne peut pas prétendre à une victoire face à la machine de la Majorité présidentielle. A Bruxelles, c’est l’unité de l’Opposition qui est donc à l’ordre du jour. Etienne Tshisekedi va-t-il réussir son pari ? C’est fort possible. A l’UDPS, on y croit.

Pour le moment, Tshisekedi continue à exercer son aura sur les grands dossiers politiques de l’heure. A Bruxelles, on annonce aussi la présence dans le sillage de Tshisekedi du facilitateur de l’Union africaine pour le dialogue, le Togolais Edem Kodjo. Il voudrait tirer des dividendes de cette rencontre afin de ramener toute l’Opposition au dialogue dont les rênes lui échappent toujours.

C’est dire que la capitale de l’union européenne sera au cœur de fortes tractations politiques qui touchent directement à la survie de la RDC. Etienne Tshisekedi pense disposer du parfait sésame pour unir l’Opposition.

Prendre la Majorité à contrepied

Dans l’opinion, on salue cette rencontre de l’Opposition à Bruxelles. Pourvu, dit-on, que le peuple y trouve son compte. Il n’est pas exclu que Moïse Katumbi, candidat à la présidentielle 2016, soit de la rencontre. En séjour médical en Europe, l’ancien gouverneur du Katanga pourrait rebondir dans la capitale belge et, éventuellement, prendre langue avec l’UDPS. Va-t-il alors s’associer à cette rencontre ? De prime, l’hypothèse paraît évidente.

A tout prendre, l’initiative de l’UDPS tombe à point nommé. Elle marque une rupture avec des pratiques éhontées du passé où l’Opposition avait la vilaine habitude de se cramponner à ses vieilles querelles internes, totalement à l’avantage de la Majorité qui a réussi à créer des ailes de l’Opposition. Aujourd’hui, avec l’UDPS d’Etienne Tshisekedi, l’Opposition se ressaisit pour envisager de belle manière l’avenir.

Dans la majorité au pouvoir, la rencontre de Bruxelles fait peur. On ne sait pas exactement ce qui en découlera. Une chose est sûre : l’Opposition tente de se refaire une nouvelle âme et s’unir en vue de l’alternance démocratique en 2016.

[lePotentiel]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Le Conseil de l’UE reconduit les sanctions contre les proches de « Joseph KABILA »

Pas d’appui au processus électoral sans garantie du respect par Kinshasa de la Constitution et …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer