dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Afrique / Présidentielle : Le Kongo Central n’a pas encore dit son dernier mot
Joseph Kasa-Vubu, Baudouin, Patrice Emery Lumumba (milieu)

Présidentielle : Le Kongo Central n’a pas encore dit son dernier mot

Parmi les candidats qui semblent être désigné pour l’élection présidentielle 2016 en République Démocratique du Congo (RDC), il n’y a pas de candidats de la province du Kongo Central pourtant cette région a toujours été politiquement active, elle a produit depuis l’indépendance de la RDC des hommes politiques de grande renommé et d’influence. Personne ne peut oublier que la grande manifestation du 4 Janvier1959 a été initiée par ABAKO qui était le parti phare du Kongo Central dont le leader Joseph Kasa-Vubu fut le premier Président de notre pays.

Dans un contexte préélectoral très flou où le président Joseph Kabila pourrait chercher à se maintenir au pouvoir, l’ONU craint des violences en République démocratique du Congo dans un contexte préélectoral. La date butoir de novembre 2016 sera-t-elle respectée? Qui sont les candidats officiels à la présidence? Pourquoi n’y a t-il aucun Ne Kongo sur la liste des candidats potentiels?

L’élection présidentielle est initialement annoncée et prévue le 27 novembre mais sa tenue dans les délais constitutionnels est de plus en plus hypothétique à tel point que l’opposition pense que Joseph Kabila qui a épuisé ses 2 mandats que lui autorise la Constitution cherche par tous les moyens à s’accrocher au pouvoir.

En RDC, Ban Ki-moon, Secrétaire Général de l’ONU appelle les acteurs politiques à dialoguer…, dans un contexte politique explosif de crise électoral qui pourrait plonger la RDC dans l’anarchie.

L’agitation des politiciens sont perceptible. Des plateformes regroupant des partis politiques ont été crée et plusieurs candidats à la présidence ce sont officiellement manifester et d’autres attendent le moment opportuns pour se prononcer. Certaines des candidatures ci-dessous semblent être officielles :

* Moïse Katumbi officiellement désigné « candidat commun » du G7
* Étienne Tshisekedi Wa Mulumba
* Michel Okongo

D’autres sans être annoncer officiellement semblent être de sérieux potentiels futur candidats :

* Adolphe Muzito
* Léon Kengo Wa Dondo
* Félix Tshisekedi
* Djamba Yohé
* Docteur George Alula
* Aubin Minaku
* Evariste Boshab
* Matata Ponyo
* Vital Kamerhe

Parmi eux, il n’y a pas de candidats de la province du Kongo Central pourtant cette région a toujours été politiquement active, elle a produit depuis l’indépendance de la RDC des hommes politiques de grande renommé et d’influence. Personne ne peut oublier que la grande manifestation du 4 Janvier1959 a été initiée par ABAKO qui était le parti phare du Kongo Central dont le leader Joseph Kasa-Vubu fut le premier Président de notre pays.

L’argument du manque de leadership dans cette région ne tient pas. Il y a bien une volonté du parti en place de maintenir ses opposants et notamment ceux du Kongo Central à distance des places de décisionnaires.

La province du Kongo Central occupe une position stratégique. Elle est l’unique porte maritime de la RDC. Elle s’étend de l’océan Atlantique à la capitale et la province du Bandundu couvrant ainsi une superficie supérieure à 55000 kilomètres carrés.

La province du Kongo Central est l’une des provinces la plus productive de la République démocratique du Congo avec une économie très développé avec notamment des produits agricoles, des productions minières, du pétrole, des productions industrielles et tant d’ autres ; tout ceci grâce à sa situation géographique c’est à dire le littoral maritime, sa richesse forestière et son sol arable.

L’autre argument est qu’il y a un quota instauré pour les Ne Kongo au plus haut niveau de l’état de RDC. Une femme ministre et deux vice-ministres. Voilà le quota réservé à la province du Kongo Central au sein du Gouvernement de cohésion nationale. Cette répartition est au centre du mécontentement que l’on note dans le camp des originaires de la province chère à Simon Kimbangu et Joseph Kasa-Vubu.

Sur un total de 34 ministres, un seul provient du Kongo Central. L’argument du manque de leadership dans cette région ne tient pas. Il y a bien une volonté du parti en place de maintenir ses opposants et notamment ceux du Kongo Central à distance des places de décisionnaires.

Le Kongo Central a pourtant besoin d’une voix forte. Philémon Mananga est un auteur économiste. Il a établi une cartographie des potentialités touristiques et économique de la province du Kongo Central . Il y a des projets en cours notamment le développement du port en eaux profondes de Muanda mais le développement économique globale de la région accuse toujours un retard de décollage.

Dans le sous-sol de la Province du Kongo Central, on retrouve des minerais comme la bauxite, le phosphate, les schistes bitumeux, le sable asphalteur, le gypse, le fer, le marbre, l’or et le diamant. Sans oublier les réserves pétrolières à la côte atlantique.

Attendons de voir ce que les mois à venir vont apporter sur la scène politique de la RDC. Le peuple Ne Kongo basé au Kongo Central ainsi que celle de la communauté basée en Europe, plus particulièrement en Belgique pourrait nous réserver des surprises en nous fournissant une éventuelle candidature à la magistrature suprême.

Nous pouvons être certain que le Kongo Central n’a pas encore dit son dernier mot. Les événements à venir seront déterminants et il faudra compter qu’on le veule ou pas sur le poids de cette province dans les décisions concernant les enjeux sur le futur politique de la RDC !

[Dickson Vey Tshiama, Pdt Matadi Autrement ASBL]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Le Conseil de l’UE reconduit les sanctions contre les proches de « Joseph KABILA »

Pas d’appui au processus électoral sans garantie du respect par Kinshasa de la Constitution et …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer