dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / International / Péninsule coréenne : La communauté internationale exaspérée
Péninsule coréenne

Péninsule coréenne : La communauté internationale exaspérée

Malgré l’armistice de 1953, la Péninsule coréenne vit au rythme de la méfiance – ponctuée par des accès d’hostilité – entre Séoul et Pyongyang. Chaque capitale jetant la pierre sur l’autre. Mais, la résolution 2270 montre à quel point la communauté internationale est exaspérée par la politique de la Corée du nord.

2016 a commencé sur fond d’un activisme nucléaire et balistique tous azimuts dans la Péninsule coréenne. Avec à la manœuvre Pyongyang. Le 6 janvier, la Corée du nord y est allé de son essai nucléaire. Rebelote un jour plus tard. Cette fois-ci, en recourant à la technologie des missiles balistiques. Une vraie menace pour la paix. Pas seulement dans la Péninsule. Pas uniquement pour la région .Un danger à portée planétaire.

Il n’en fallait donc pas plus pour que le Conseil de sécurité vote la résolution 2270 sommant Pyongyang de renoncer à toutes les armes nucléaires et tous les projets existants de fabrication d’armes de destruction massive et des missiles balistiques.

Un fait illustratif de l’exaspération de la communauté internationale, cette résolution a requis l’unanimité des cinq permanents du Conseil de sécurité. Ce qui, en termes diplomatiques, signifie que même les pays considérés comme amis ou partenaires de la RDPC (République démocratique et populaire de Corée) ont pris l’exacte mesure du danger que représente cet activisme nucléaire.

LA 2270, UN TOURNANT

C’est toute la spécificité de la 2270. Cette résolution marque sans doute un tournant dans la perception des tensions dans la Péninsule coréenne. L’ONU, par son Conseil de sécurité, désigne d’où vient la menace actuelle. Pyongyang étant étiqueté comme le pays par qui le risque de déstabilisation peut arriver. Tandis que Séoul se trouve en situation potentielle de légitime défense.

Forte de sa success story économique, la République de Corée a d’autant moins intérêt à chercher la guerre avec le Régime nord-coréen qu’elle doit tenir son rang de 7ème puissance commerciale mondiale.

De fait, Séoul, soutiennent nombre d’observateurs, a toujours milité pour la réunification de la Péninsule afin d’aboutir à la paix en Corée. Ainsi, les dépenses militaires astronomiques seront affectées à des projets de développement. Les images relatives aux retrouvailles des parents séparés depuis la guerre de Corée en disent long sur le besoin d’unité au niveau du peuple coréen. En somme, toutes proportions et différences observées, le scenario allemand.

[José NAWEJ]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Casques bleus tues en RDC : Une attaque préparée et orchestrée

Selon Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer