samedi , 16 décembre 2017
Accueil / Afrique / Afrique Centrale / RD Congo / Funérailles du co-fondateur DCMP : Pasteur MUKUNA déclaré persona non grata
Photo d'un homme assis les mains sur la table.
Mukuna YA ACK - Pasteur et president de l'equipe Renaissance

Funérailles du co-fondateur DCMP : Pasteur MUKUNA déclaré persona non grata

Pasteur MUKUNA déclaré persona non grata – Le torchon brûle entre les supporters de DCMP et ceux de Renaissance. Depuis la mort du co-fondateur du premier club cité. A Yolo-Kapela où est érigé la base de DCMP, l’aile dure du club vert et blanc ne veut pas voir l’Evêque Mukuna ni encore un membre où un supporter de Renaissance à ces funérailles.  » Seuls V. Club, Dragons, Mazembe… sont les bienvenus « , disent des inconditionnels du DCMP.

Le torchon brûle entre les supporters de DCMP et ceux de Renaissance. Depuis la mort du co-fondateur du premier club cité, la tension entre ces deux formations sportives de Kinshasa refait surface au point que les observateurs se demandant si toutes les tendances du club dissident seront les bienvenus aux obsèques de celui qui fut en réalité une des figures de proue du football congolais.

Depuis le lundi dernier à minuit, les rumeurs vont bon train dans la capitale. Cette fois-ci, les Kinois ne cherchent pas les raisons de la mort de M. Ngombe Baseko, -l’intéressé est décédé à l’âge de 94 ans-, mais ils veulent savoir si les dissidents de son club chéri seront présents lors de ses obsèques. A Yolo-Kapela où est érigé la base de DCMP, l’aile dure du club vert et blanc ne veut pas voir l’Evêque Mukuna ni encore un membre où un supporter de Renaissance à ces funérailles.  » Seuls V. Club, Dragons, Mazembe… sont les bienvenus « , disent des inconditionnels du DCMP.

Mardi dernier, le premier rassemblement des supporters « renais » au cours du match ayant opposé leur club à celui du Veti du Kongo Central (4-0 en faveur des Kinois) a été une occasion pour les oranges d’envoyer une réponse forte à leurs « ennemis » du DCMP. Pour eux,  » il n’y a plus des larmes pour pleurer Me Taureau d’autant plus qu’on a déjà beaucoup pleuré Papa Wemba « , chantaient-ils pendant et à la sortie du stade Tata Raphaël. Attitude qui n’a pas plu aux Daringmen qui ont dressé une barrière sur la Chaussée de Kimwenza, empêchant les « Renais » de retour du stade d’y passer. Ce qui a provoqué un affrontement entre les deux groupes, en dépit de la présence des agents de la Police affectés par l’Hôtel de ville devant la résidence de Me Taureau où a lieu le deuil en attendant le programme des obsèques.

Plusieurs blessés ont été enregistrés lors des échauffourées. Voilà pourquoi, au QG de Renaissance, les dirigeants appellent à l’apaisement alors qu’un groupe de supporters menaçaient d’effectuer une descente ce vendredi à Yolo, juste après le match contre FC Malebo de l’ex-province de Bandundu. C’est dans cette ambiance qu’on conseillerait au président du FC Renaissance, de l’Evêque Mukuna à ne pas se rendre à ces obsèques « pour éviter une humiliation de la part des Imaniens quand bien même il devrait envoyer la cotisation au nom de toute la famille orange à la famille éprouvée ».

Interrogé, un proche de l’homme de Dieu avoue que Pascal Mukuna ne s’est pas prononcé à ce sujet, se contentant de galvaniser ses troupes pour la qualification du club en phase finale de la 52ème Coupe du Congo.  » Au moment opportun, il devrait dire un mot ou carrément donner un mot d’ordre à ses supporters par rapport aux obsèques de Me Taureau « , rapporte-t-on dans certains milieux des fans de Renaissance.

En revanche, certains membres de la sécurité du FC Renaissance affirment carrément qu’ils ne sont pas capables d’assurer la sécurité de Mukuna dans une foule dominée essentiellement par les Immaculés. Ce qui pousse des milliers des supporters de ce club à se porter volontaires pour « accompagner le président jusqu’au lieu du deuil et faire face à toute éventuelle menace provenant des Daringmen ». D’où l’appel, des observateurs à l’intervention de l’autorité urbaine pour que Me Taureau soit pleuré dignement et sans incidents.

De l’avis du club dissident de DCMP, Me Taureau a été parmi ceux qui ont précipité la scission du club. La crise interminable qu’a connue le club tire ses origines de la mauvaise gestion des dirigeants, dont Vidiye Tshimanga, soutenu par la co-fondation, alors que la majorité des supporters attendaient en vain sa démission de la tête de la coordination. Une ténacité exagérée à la base du départ d’un grand nombre de supporters et quelques dirigeants qui ont créé FC Renaissance.

[R.M]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Palestine : Israël tue sauvagement des enfants, des civils et des femmes

« Le vrai propriétaire de ces terres est la Palestine. M. Trump veut que tout cela …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer