dimanche , 25 février 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Société / Guerres et conflits / RDC : Les terroristes ougandais disposent de canons anti-aériens pour atteindre toute cible volante

RDC : Les terroristes ougandais disposent de canons anti-aériens pour atteindre toute cible volante

Lundi dernier à 14 heures, dans la zone opérationnelle d’Eringeti, 57km de Beni, les terroristes ougandais des ADF ont eu recours à la DCA (défense anti-aérienne) comme une armée nationale. Au moyen de plusieurs tirs d’obus anti-aériens, ils ont touché un “hélico” d’assaut de la Monusco, une machine de guerre pourvue de munitions de gros calibres et de bombes.

L’hélico survolait le secteur Eringeti-Beni lorsqu’il a essuyé ces tirs d’obus. Il est légèrement endommagé et avait réussi à mettre le cap sur Mavivi à Beni, non loin du lieu d’attaque où il a réussi à se poser sans encombre, selon des informations venues de sources locales hier.

Par cette attaque au canon antiaérien contre un hélicoptère de la Monusco, les ADF montrent que, désormais, ils disposent de l’armement nécessaire pour atteindre toute cible volante armée ou non dans cette région considérée comme leur bastion.

C’est dangereux. Très dangereux que des canons anti-aériens se retrouvent entre les mains de ces individus sans foi ni loi qui sèment la terreur dans Beni et Beni-Territoire. Où ils ont impunément massacré à la hache et à la machette plus de 600 personnes depuis l’année écoulée. Là, ils s’attaquaient uniquement aux pauvres populations civiles non armées, sans aucun moyen de défense.

DES MOYENS MILITAIRES SOPHISTIQUES

Mais cette fois-ci, ils s’en prennent sans coup férir à la puissance-force de la Monusco, donc l’Onu avec une DCA que ne peut avoir qu’une armée nationale. Ils ont même atteint la cible, car l’hélico est légèrement endommagé. Les ADF ramènent là leur guerre à une autre dimension, sur le plan de l’armement avec des moyens sophistiqués, dont ne disposait pas le M23.

Ces rebelles prorwandais avaient tout, sauf des canons antiaériens. Ils n’avaient jamais tiré sur un hélicoptère de la Monusco comme les ADF. Ce n’est pas la première fois que les ADF tirent sur un ” hélico ” de la Monusco. En novembre de l’année écoulée, dans la même région d’Eringeti, ils avaient réussi l’exploit sans encourir des représailles de la part de la Monusco.

Cet incident grave était malheureusement passé inaperçu. Aujourd’hui, les ADF reviennent à la charge et atteignent même leur cible dans les airs : l’hélicoptère de la Monusco. Question : de qui leur sont parvenus ces canons antiaériens et des munitions de gros calibre ? ” Le regard se tourne vers l’Ouganda de Kaguta Museveni “, commentent certains analystes, qui accusent ce pays d’avoir réarmé les ADf après leur déconfiture de fin 2014 où ils avaient tout perdu face aux Fardc et à la Monusco.

Ils se sont retranchés sur les pentes escarpées et inhospitalières du massif Ruwenzori (près de 8.000 mètres) avec des glaciers. C’est par là, dans ce périmètre enclavé, adossé à l’Ouganda que d’aucuns supposent qu’ils reçoivent le ravitaillement en armes en en munitions. ” Ce n’est pas pour attaquer l’Ouganda, mais pour créer des zones de non-droit en RDC sur la partie du Nord-Kivu allant de Mutwanga-Ruwenzori à Beni convoitée de longue date par Kaguta Museveni “, soutiennent certains observateurs.

Leur cible, c’est bien la RDC, comme s’ils avaient des comptes à rendre avec ce pays. Ils ne sont pas dut tout en rébellion contre le gouvernement ougandais comme on aurait pu le croire mais contre les populations congolaises.

On rappelle que les ADF ont été créés par le Président Mobutu pour réduire l’influence de Kaguta Musebveni dans la région en 1987. Ils n’avaient mené que quelques actions sporadiques sur le territoire ougandais. Par la suite, ils se sont installés dans la région de Mutwanga, au bas du Ruwenzori devenue leur base-arrière. Leurs dernières opérations armées en Ouganda datent de 1998. Après, c’est le silence radio. Jusqu’au jour où ils font parler la poudre contre les populations congolaises vers 2010 et procèdent à des kidnappings jusqu’à atteindre 1000 personnes enlevées recensées par la Société civile de Beni.

[KANDOLO M.]

Published By www.KongoTimes.info – © KongoTimes! – All Rights Reserved.

Cet article a été lu 2811 fois

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Fally IPUPA lors de son concert à l'hotel Club du Lac de Bujumbura

RDC : Fally IPUPA a électrifié le Burundi

Le 24 Décembre 2017, Fally IPUPA a électrifié le Burundi lors de son concert à …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer